Gérer ses priorités

Pour pouvoir gérer ses priorités, il va falloir que vous changiez vos habitudes quotidiennes et dégagez plus de temps libre.

Une habitude fréquente d’une majorité de gens concerne la télévision. En moyenne, on passe 2 à 3h chaque jour devant un écran assis sur un canapé. Si vous voulez accomplir des choses dans votre vie, il va falloir que cela change.

Une autre habitude qui conditionne les gens à rester pauvres concerne le travail en tant que salarié. Si vous n’attendez que de vivre du salaire payé par votre entreprise, vous devenez la proie de ceux qui apportent de la valeur au système. Pour éviter d’en arriver là, il va falloir sans doute que votre planning évolue voire même qu’il diminue en durée hebdomadaire.

Une autre habitude est celle de votre sommeil. A quelle heure vous levez vous? A quelle heure vous couchez vous? Levé 8h, couché minuit. Décollez à 6h du matin et couchez vous à 22h, vous allez voir la différence.

Une autre habitude relève de vos dépendances. Etes vous dépendants à la cigarette? Aux jeux vidéos? Aux réseaux sociaux? A la bière? Combien de temps vous perdez chaque jour et chaque semaine à cause de cela? Calculer bien et prenez vos dispositions.

Une autre habitude qui détruit vos espoirs et résultats, repose sur des actions parasites qui font perdre énormément de temps. La cuisine, la vaisselle, le ménage, l’entretien du logement nécessite un investissement. Pouvez vous optimiser cela, automatiser ou déléguer ces tâches? A vous de voir.

Une autre habitude tient à vos relations. Avec qui passez vous le plus clair de votre temps? Vous élèvent ils ou vous abaissent t’ils? Quand vous examinez votre situation dans 6 mois ou 1 an, allez vous continuer de stagner ou prendre une autre direction. Rien empêche de s’éloigner d’un entourage toxique et sans pour autant le renier.

Maintenant que vous avez épurer une bonne partie du temps perdu, vous pouvez commencer à vous plonger réellement dans vos priorités. Tant que vous n’y parvenez pas, rien ne peut s’activer.

Il va falloir prendre un choix et s’y tenir. Ce que les gens arrivent difficilement à faire, c’est de s’engager dans une voie précise et commencer à agir. Ils procrastinent en général et se donnent un maximum de fausses excuses pour perdurer dans l’inaction.

Commencer petit puis progresser au fur et à mesure ne demande pas de gros efforts mais quelques petits sacrifices quotidiens.

Se former peut être le premier levier à enclencher. Que ce soit par le biais de livres, vidéos, blogs ou formations, aujourd’hui plus que jamais il est simple pour celui ou celle qui veut apprendre de nouveaux savoirs habilitants. En réalité, il n’est pas plus difficile de s’enrichir que de rester pauvre et ce qui différencie le riche du pauvre se caractérise par les connaissances dont il dispose et qu’il utilise dans sa réalité.

Ensuite, vous pouvez choisir ce qui vous attire le plus à un instant t comme l’entrepreneuriat physique ou virtuel, l’immobilier, la bourse etc.. Pour ma part, j’ai commencé par l’immobilier pour acquérir 6 biens dont 4 déjà payés entièrement. Je me sent désormais plus attirés par la bourse et les paris sportifs. Une partie de l’argent va rester durablement sur un PEA et une autre partie des gains ou plus value réalisés (compte titres) va me servir à rembourser par anticipation mes deux prêts qui me restent.

Bien sure, je pourrai ne pas rembourser et générer du petit cashflow sur de futurs biens ou choisir une stratégie haute valeur de locations saisonnières mais je vois plutôt l’argent comme un flux circulant. Ce n’est pas parce que je dépense de l’argent que j’en perds car la vision créatrice prime sur tout le reste. Je considère que si l’on n’a pas d’argent, c’est que l’on dispose d’un esprit compétitif et qui repousse cet argent. Même ceux qui en possèdent beaucoup et mal acquis n’arrivent pas à vivre sans devoir chercher à l’extérieur ce qu’il ne parviennent pas à apporter en valeur.

Je ne dis pas qu’il n’est pas bon de former d’autres personnes par exemple mais quand on se sent abondant, pourquoi vouloir à tout prix enseigner et faire payer des gens quand cette information peut se diffuser gratuitement comme par le biais de ce blog. Cela demande aussi beaucoup moins de temps et pouvoir toucher potentiellement un plus grand nombre de personnes.

Les priorités fondamentales restent les plus simples telles que la santé, les relations humaines, le respect des êtres vivants et de la nature, la création de valeur etc..

A chacun de savoir les définir en fonction de ses objectifs de vie les plus fondamentaux et on ne doit pas oublier qu’on ne vit aussi qu’une seule fois.

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Efficacité, Motivation, Plan du site, Santé | Marqué avec | Laisser un commentaire

Bien débuter en bourse

Pour bien débuter ou investir en bourse, il y a des règles simples à appliquer.

Par exemple, vous pouvez comme dans les paris sportifs avec le suivi des tipsters, recopier ce que font les meilleurs boursicoteurs à l’instar de Warren Buffett. Bien sur, vous n’aurez sans doute pas les mêmes résultats que lui mais l’imitation de ses choix et décisions peuvent vous assurer une bonne garantie de réussite.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il n’est pas plus risqué d’investir en bourse que de laisser dormir son argent sur un compte lambda et que le potentiel de valorisation s’avère aussi beaucoup plus élevé.

En effet, vous ne dépendez pas de l’Etat mais des sociétés qui sont au dessus du premier acteur et ceux qui décident de leur avenir sont les consommateurs. Dès lors, que leur nombre est important et que la récurrence d’achat s’avère régulière, on devine pourquoi la finance guide le monde d’aujourd’hui et pourquoi c’est elle qui détermine et dicte l’évolution et le progrès.

Plutôt que son argent se trouve grignoté par l’inflation sur des livrets ou qu’il ne dorme sous son oreiller, il vaut mieux le faire travailler mais en sécurité.

Il existe des façons efficaces de placer son argent en bourse sans risque et beaucoup plus rentables:

  • Pour commencer, vous pouvez copier ou imiter les choix et décisions des meilleurs boursicoteurs du monde comme celles d’oncle Warren. Il suffit de taper par exemple, « portefeuille warren buffett » sur internet pour trouver dans quelles sociétés il investit (moins d’une cinquantaine) telles que Apple, Bank of America ou encore Wells Fargo.

Vous devez sans doute vous dire et à juste titre que si un milliardaire parti de rien détient ou possède ce type d’actions en portefeuille, c’est qu’elles répondent à des critères bien précis comme la régularité des versements de dividendes annuels, le nombre de capitalisation, le résultat net après impôts, le niveau du Per (ratio cours sur bénéfices) situé entre 4 et 13 si possible ou encore le niveau du Bna (Bénéfices nets par actions) le plus haut c’est le mieux..

En plus d’imiter les actions qu’il achète ou a déjà acquis, vous pouvez imiter son mode d’action qui consiste généralement à acheter quand une majorité de gens revendent. Cette simple maxime va faire une différence.

  • Dans ce principe qui consiste à suivre ceux qui réussissent, vous devenez un leader sans vous en rendre compte car cela vous amène à réfléchir de la même manière que les meilleurs. La motivation se fait plus élevée et vous incite à continuer vers le chemin du succès.

Maintenant, il s’avère essentiel de sécuriser chaque investissement effectué. Dés lors que vous placer de l’argent dans une société pour chacune d’elle, vous pouvez mettre des sécurités grâce à l’ordre du seuil de déclenchement ou plage de déclenchement.

Le seuil de déclenchement permet de revendre automatiquement l’action si elle passe en dessous d’un seuil. Si sa valeur est au prix de 50€ et qu’elle passe à 49.50€, celle ci est revendue automatiquement à 49.50€ pour un seuil juste au dessus comme 49.60€ et en dessous de 50€ comme 49.99€ au dixième prêt après la virgule. Bien-sure, vous allez perdre un peu d’argent si c’est le cas mais c’est une garantie supplémentaire qui protège votre argent.

L’avantage c’est que souvent au départ, nous sommes en moins value du faite que la banque ou le courtier prennent des frais sur achat qui font que le coût de revient est supérieur au coût réel de l’action à 20 minutes près. Vous pouvez acquérir une action affichée à 49€ mais qui coûte en réalité 50€ car s’y rajoute les frais et le delta à la hausse ou à la baisse du montant de l’action à 20 minutes après l’avoir achetée.

Si vous voulez au maximum sécuriser votre action, il est possible de choisir un seuil de déclenchement gratuit à la journée. Si la valeur de l’action côte à 49, que son coût de revient est de 50€ pour être plus sur de récupérer cette somme en cas de baisse soudaine, il faut pouvoir placer un seuil de déclenchement encore au dessus comme à 51€ uniquement quand l’action chiffre au delà de 51€ (sinon pas possible). Cela est envisageable pour une valorisation rapide à la hausse durant la journée.

Vous pouvez aussi plus facilement, mettre le seuil de déclenchement juste en dessous de la valeur de l’action actuelle (pas possible au dessus) comme seuil à 49.49€ pour valeur de l’action à 49.50€ et coût de revient à 50€ sans récupérer le delta.

Il ne faut pas néanmoins s’amuser à effectuer cela trop souvent (day trading) car sinon à chaque fois, vous allez payer les fameux frais et le mieux consiste à y investir de grosses sommes d’un coup au moment ou l’action commence à remonter. Les graphiques servent à cela et c’est seulement pour rentrer dans l’action. Une fois que c’est fait, il faut la garder assez longtemps pour profiter d’une évolution régulière notamment grâce aux versements des dividendes.

Chaque mois sur un courtier en ligne beaucoup moins cher que les banques pour les frais de versements ou autres, vous placer un seuil gratuit de déclenchement valable en général 28 jours avec une date de fin et prenez ensuite en photo sur votre téléphone ou écran d’ordinateur avec alerte de rappel, ces dates de fin pour répéter cette opération 12 fois par an (13 par an pour être plus exacte 😉) avec option d’augmenter ce seuil si l’action progresse comme 55€ de seuil pour 60€ de valeur d’action et 50€ de coût de revient.

Si l’on souhaite aussi sécuriser l’action en cas de plus value, il est possible de choisir la plage de déclenchement qui revend l’action en deçà d’un certain seuil ainsi qu’au dessus. Une action achetée 50€ avec un seuil entre 50€ et 60€ implique que si elle tombe à moins de 50€, elle est vendue et si elle dépasse 60€ c’est pareil. Néanmoins, cette option reste moins intéressante du faite des dividendes réguliers qui valorise l’action ou limitent les pertes.

Ces deux ordres sont autant valables à l’achat qu’à la vente ainsi qu’au cours de la vie de l’action et impliquent de moins devoir suivre son portefeuille souvent et de dormir sur ses 2 oreilles.

Nous pouvons donc voir qu’il n’est pas compliqué de débuter en bourse et continuer ensuite son ascension plus durablement voir même de pratiquer du day trading ponctuel comme sur un compte titres en cas de valorisation importante et besoin urgent d’argent.

Publié dans Bourse, Investir, Leadership, Plan du site | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Regardez « Comment augmenter sa présence sur Internet » sur YouTube


Publié dans Business, Efficacité, Marketing, Plan du site | Laisser un commentaire

Lire souvent

Une manière simple de lire souvent et à moindre prix, consiste à se servir d’un Kindle.

Cela vous revient aux alentours des 70€ et vous pouvez bénéficier de tous les meilleurs livres à des prix divisés par 2, 3 ou parfois 4 par rapport au circuit traditionnel.

Comme vous avez pu le voir comme dans cet article:

ce qui compte est d’investir sur du long terme et que ce soit pour sa santé, son développement personnel ou sa richesse…

Soyez certain qu’investir dans un Kindle fait définitivement partie des placements intéressants et rentables comme il peut encore en exister bien d’autres encore.

Je vous mets le lien Kindle ci dessous pour pouvoir en profiter dès maintenant et vous souhaite avant toute chose, bonne lecture et bon apprentissage:

Kindle

Publié dans Argent et liberté, Développement personnel, Economiser, Investir, Plan du site | Laisser un commentaire

Bien vivre l’abondance

Si l’on souhaite commencer à vivre dans

alors pour cela, il faut aussi s’habituer à

au quotidien.

Cette habitude demande un certain switch de son cerveau et un entraînement régulier.

Lorsque je décide d’activer l’abondance dans ma vie, ce n’est pas que jusqu’à présent, je souffre du manque et que je souhaite changer cela temporairement.

En faite, je cherche plutôt à m’habituer à pratiquer la bonne frustration ou la frustration positive.

Ce qui donne de l’enthousiasme dans la vie n’est pas de s’accrocher désespérément à ce que l’on a pas mais plutôt se concentrer sur ce que l’on veut.

Bien sûr, ce n’est jamais tout noir ou tout blanc. Il ne suffit pas de claquer des doigts et pour obtenir la maison, la voiture ou la vie de ses rêves.

On doit passer par des étapes qui s’enchaînent entre elles et formalisent une route d’abondance.

Concrètement, il nous arrive tous de ressentir du manque ou de la frustration mais c’est bien plutôt la manière à laquelle on réagit qui compte. Pour certaines personnes, il s’agit seulement d’un petit grain de sable et qui aide à évoluer et pour d’autres, d’une pierre énorme qui ne peut se déplacer.

Donc ce qui reste le plus essentiel n’est pas ce que l’on vit réellement mais bien plutôt, la façon dont on réagit à ce que l’on vit.

Admettons que nous sommes tous munis au départ d’une même cagnotte comme celle de 100 000€.

80% des gens vont dépenser celle-ci en moins de 5 ans.

15% vont en mettre de côté une partie, admettons 5 000€.

Les 5% qui restent vont s’en servir pour investir et garderont aussi cette mise de départ.

Ce qui différencie ces 3 catégories de personnes tient à la manière dont ils traitent avec l’argent et ce qu’ils cherchent à faire avec celui ci ou celle ci, si on la ressent aussi d’une manière plus féminine.

Je vous invite déjà à commencer de se concentrer sur une chose simple que vous souhaitez acheter coûte que coûte et pour celà, vous êtes prêt à y mettre le prix. Quand Sylvester Stallone vend son chien pour vendre son scénario de rocky et qu’il impose que ce soit lui l’acteur dans le film pour ensuite, récupérer son chien après qu’il eût réussi alors vous avez une bonne idée de ce principe.

Maintenant, voici un moyen de commencer réellement à bien vivre dans l’abondance au quotidien et une majorité du temps:

Il faut se focaliser sur ce que vous voulez et que cela en devienne aussi une obsession. Même si c’est pour s’acheter une paire de Nike Air Max ou le dernier Apple, ce qui compte n’est pas l’objectif en lui même mais surtout comment y parvenir. Il faut que vous soyez en mesure de récupérer la somme et qui va permettre cet achat.

Dans cette voie là, rien d’autre n’a d’importance et vous êtes prêt et disposé à mettre toutes les chances de votre côté même s’il faut y sacrifier une partie des autres petits plaisirs vrais ou artificiels.

Vous semblez désormais avoir une meilleure idée de quoi il s’agit. Plutôt que de privilégier le barème ou seuil restrictif de l’argent qui imprime l’idée que rien est possible et que tout est limité, il faut au contraire se mettre focus sur l’objectif et comment procéder pour l’atteindre.

Dans ce schéma là, le pourquoi n’a pas vraiment d’intérêt. Parfois, on veut simplement une belle paire de chaussure ou manger un bon repas et l’on a pas besoin d’en connaître la raison. On sait seulement que l’on veut cela point et le ciel attend simplement de nous, des consignes clairs pour nous le fournir. Se priver de demander revient tout bonnement à se priver de vivre.

Il est certain que si l’on demande d’acheter une Ferrari demain, elle ne va pas être garée le jour suivant en bas de son domicile. Toutefois, on ne se concentre pas sur le pourquoi de ce désir mais sur le souhait lui même et c’est celui ci qui aide à concrétiser ses objectifs étapes par étapes.

Se fixer un seuil de prix et qui peut ensuite évoluer progressivement, pour toute chose permet de se concentrer sur la recherche de valeur et sans néanmoins souffrir du manque d’autre chose.

Par exemple, si je me fixe de n’acheter que pour 100€ de nourriture dans le mois, je vais acquérir ce qu’il y a de mieux comme aliments et par ailleurs, je décide aussi de consommer moins de produits dans l’ensemble ou de sous produits tels que de l’alcool ou du café ou des cigarettes pour combler les premiers non satisfaisants.

Au contraire, je me concentre uniquement sur la qualité. Si je veut m’acheter un nouveau manteau, je choisis aussi de ne chercher que la qualité et peu importe si je dois passer deux mois d’automne par exemple qu’avec un gros pull ou gilet, je sais que si je le veux vraiment, je l’obtiens. Il s’agit pour moi d’une certitude et non d’un choix par défaut ou faute de mieux car pas assez..

Ce qui laisse les gens dans le manque, la pauvreté voire même le désespoir, c’est l’illusion de laisser croire que dans tous les cas, ils ne peuvent obtenir ce qu’ils veulent au fond d’eux et qu’il vaut mieux qu’ils taisent leur voix issue du mindset abondant pour rentrer dans le rang de ceux qui ne demandent rien à la vie et font leurs achats et courses chez les destockeurs ou discounteurs de tout poil.

Je n’ai rien contre eux dès lors que cela répond à un objectif précis. Si vous me dîtes que vous achetez chez biduletruc à 2€ alors faîtes moi au moins le plaisir de prendre des produits qui vous plaisent et de vous dire que pour l’instant, vous ne cherchez pas les remises mais le goût ou la satisfaction. Ensuite, vous pourrez partir pour la première fois peut être de votre vie en vacances dans le sud au soleil sur une plage privée ensoleillée 😉.

Quoique l’on achète de sa baguette de pain à sa maison, on doit avant toute chose privilégier la qualité au reste et peu importe le temps que cela met, on sait en définitive qu’à terme cette vision aide à former de meilleurs choix, prendre des meilleurs décisions et vivre une vie plus comblée pleine d’amplitude rayonnante bienfaitrice.

Publié dans Argent et liberté, Développement personnel, Motivation, Plan du site, Richesse | Laisser un commentaire

Regardez « Comment hacker la réussite » sur YouTube


Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Efficacité, Leadership, Plan du site | Laisser un commentaire

Achats utiles pas chers

Dans cette article, je vais citer l’exemple de plusieurs achats utiles ou pratiques pas chers et qui auront un impact conséquent sur votre vie:

  • Des bananes recouvrent de nombreux bienfaits comme celui de réduire le stress, mieux se concentrer ou récupérer avant ou après l’effort. Consommez en au moins 3 ou 4 minimum par jour notamment le matin.
  • Un masque de nuit facilite l’endormissement et un sommeil profond de qualité. Pour 8€ seulement comme le Trilancer, cela vaut réellement en valeur bien plus que ce prix là par les bénéfices qu’il apporte.
  • Un réveil matin. J’en ai déjà parlé dans un autre article mais si vous voulez apprendre à bien dormir et se lever tôt tout en respectant un rythme de levé quotidien identique chaque jour comme 6h en période estivale et 7h en période hivernale, vous savez ce qui vous reste à faire.
  • Une brosse à dents électrique comme celle de Fairwill et qui permet un brossage de qualité des dents et gencives et en prime d’obtenir un très joli sourire 😁.
  • Une montre connectée d’une valeur de 36€ comme la Lintelek qui contrôle ou veille sur votre santé (fréquence cardiaque..) et sommeil afin d’apprendre à mieux connaître votre rythme individuel de jour comme de nuit et s’adapter en fonction des informations très utiles qu’elle apporte.

  • Un lecteur mp3 d’une valeur de 37€ pour enregistrer des podcasts motivants et instructifs ou de la musique de qualité.

  • Un carnet de poche à 10€ pour prendre des notes à tout moment quand il s’agit d’élément important afin de ne rien oublier et ne pas s’encombrer l’esprit.

Ces simples aliments ou outils permettent d’améliorer sa performance au quodien à condition de bien les sélectionner au départ comme par leur nombre d’étoiles.

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Efficacité, Motivation, Organisation, Plan du site | Laisser un commentaire

Rendement 10% minimum

Il est assez facile de dégager des rendements de 10% voire beaucoup plus.

Actuellement par exemple, sur l’action de Renault de mon PEA je dégage une plus value latente de 9.69% et sur Sanofi de 9.63%.

Pour ce qui est du compte titres, la plus value latente est de 46.78% pour Apple, 34,33% pour Microsoft ou encore de 17.67% pour Coca cola.

Pour le rendement actuel global de toutes mes actions sur le PEA, il s’élève à 8.88% et pour le Compte titres à 27.78%.

Je ne parle pas de cela pour vanter mes investissements mais plutôt pour illustrer le faite que tout un chacun peut obtenir ce genre de rendements et ceci sans demander trop d’efforts.

Personnellement, je ne suis mes actions que 2 à 3 fois par mois maximum. Il m’arrive de surveiller un peu plus que ça lorsque j’y investis de grosses sommes d’un coup mais globalement, je cherche un maximum de sécurité et pour un minimum d’efforts.

Deux stratégies peuvent se combiner:

  • La première consiste à rentrer dans l’action quand sa valeur est basse c’est à dire inférieure à sa valeur historique moyenne, une des plus basse sur l’année et/ou les cinqs dernières années. Cela offre de nombreux avantages en terme de plus value et de rendement sur dividende plus élevé.
  • La deuxième stratégie et qui se combine à la première repose sur des versements réguliers sur une même action et ceci dans le but de lisser le risque. Si je verse 100€ chaque mois sur Bank of America qui côte à environ 25€ alors je peux acheter parfois 4 actions quand elle est en dessous et parfois que 3 quand elle côte au dessus. Par ce phénomène du nombre d’actions achetées plus ou moins chaque mois, au final le rendement progresse aussi grâce à l’appui du dividende qui s’associe aux sommes non encore versées qui restent en attente sur le portefeuille de dépôt du compte titres. L’effet boule de neige fait son travail tout seul.

Bien-sûr pour les deux cas, vous devez étudier des critères importants comme la société, son secteur d’activité, sa marge nette, son bénéfice par actions, son niveau de PER, son taux de redistribution mais ensuite, c’est vous qui êtes le moteur de ce rendement.

Ce qui différencie un bon investisseur du moyen ou du mauvais se définit par un mode de pensée et d’actions différent.

Et souvent, s’il agit de cette façon dans un domaine, il le fait aussi dans un autre comme l’immobilier, l’entrepreneuriat ou autre..

Sachez qu’il ne s’avère pas difficile d’obtenir des rendements bien supérieurs au marché mais il faut savoir agir à contre courant et avec la même conviction et certitude d’un vieux sage qui joue de la flûte le haut d’une montagne sur une chaise accrochée à des clous bien solides.

Publié dans Bourse, Générer argent, Investir, Plan du site | Marqué avec | Laisser un commentaire

Ligne rouge immobilière

Dans cet article, il est cité plusieurs moyens utilisés pour contrer le refus de la banque de vous prêter de l’argent dans le cadre de l’investissement locatif.

Avant toute chose, ce qu’il faut souligner c’est que connaître les limites à ne pas franchir ne signifie pas qu’elles sont réellement infranchissables.

Aussi, ce n’est pas parce qu’une personne a pu réaliser une démarche borderline sans se faire prendre, que ça va être pareil aussi pour vous.

Néanmoins connaître les limites comme de manière générale, les différentes règles et lois sociales facilite sa capacité à devenir plus avisé afin d’utiliser le système à son avantage et non l’inverse.

Une première façon de contourner un peu les critères parfois limitatifs et contraignants du système bancaire notamment pour le calcul de son taux d’endettement consiste à présenter son projet comme une résidence principale.

En étant déjà locataire, il s’avère possible de dire que l’on souhaite acheter sa résidence principale pour y vivre et en vérité, c’est pour réaliser un investissement locatif rentable avec emprunt sur du long terme comme à 25 ans avec un bon taux et tout en restant soi-même locataire.

La banque qui vous prête ne risque pas de vous en vouloir si votre opération génère des bénéfices tous les mois.

Un deuxième degré de risque, c’est quand on décide soit de présenter de futurs loyers charges comprises au lieu de hors charges ou artificiellement surévalués par rapport à la réalité.

Bien sûr si l’on sait que l’on gagne dans tous les cas de figure de l’argent et que ça permet juste de faire passer un achat plus facilement, le jeu en vaut certainement la chandelle.

Un troisième degré de risque se joue lui sur la durée raccourcie entre 2 investissements immobiliers de moins d’un an. Imaginons que l’on ai déjà réalisé un achat pour sa résidence principale qui nous a endetté à 25% et un autre investissement locatif qui lui nous endette de 5% selon la méthode de compensation des loyers. On arrive presque au seuil de 33% et la banque peut refuser de nous accorder un nouvel emprunt même avec la prise en compte des revenus.

Il suffit que l’investissement réalisé soit inférieur à une année par rapport aux biens précédents dans une autre banque. La banque ne les voit pas apparaître sur l’avis d’imposition donc pour elle, vous ne possédez pas de biens ou qu’un seul bien c’est à dire la résidence principale mais il peut aussi s’agir d’un bien locatif. Banco, elle vous prête et vous continuez votre chemin.

Un quatrième degré de risque va être de faire passer deux dossiers de demande de prêts dans deux banques différentes dans le même délai ou non et avec deux types de garanties différentes comme un avec la caution et l’autre le privilège du prêteur de denier ou la caution avec l’hypothèque ou encore celle ci avec le denier.

Cela fonctionne car il ne peut y avoir de croisement entre une caution et une hypothèque ou le prêteur de denier avec l’hypothèque. Il s’agit de 3 types de garanties de prêt pour la banque différents et qui n’ont pas de lien les uns avec les autres.

Un cinquième degré de risque et sûrement le moins conseillé de tous repose sur la cavalerie ou illusion bancaire. Ce systeme consiste à camoufler des prêts existants par d’autres prêts et afin de rembourser le précédent. Dans le cadre du locatif, elle est surtout utilisée pour réaliser plusieurs prêts croisés dans plusieurs banques à différentes périodes et surtout, avec des organismes de caution différents et en changeant sa domiciliation de revenus.

Pour que cette stratégie soit vraiment efficiente, il faut plutôt partir sur une analyse de marché sur un immeuble de rapport de 4 studios par exemple où l’on a une première banque où l’on reçoit son salaire, une ou deux autres banques avec un bien locatif assuré sur un organisme de caution et l’autre sur une hypothèque par exemple et ouvrir encore deux autres banques pour répartir l’achat des deux biens pour chacune des deux banques et avec un organisme de caution à chaque fois encore différent.

Toutefois, le danger principal des prêts croisés au delà de s’endetter de façon excessive avec impossibilité de rembourser en cas de travaux importants à payer ou de vacances locatives trop longues, c’est de devoir rembourser au final le reste des emprunts contractés dans toutes les banques souscrites car il y a une recherche de croisement bancaire effectuée afin de savoir si l’emprunteur ne cache pas d’autre prêts ailleurs.

Pour minimiser ce risque, il vaut mieux prendre son temps, refuser la domiciliation de ses salaires ou encore investir dans des banques à l’étranger.

Nous avons vu dans les grandes lignes, les différentes limites possibles du système d’emprunt bancaire. Cela ne doit pas pour autant, vous freiner mais vous aider à mieux savoir utiliser vos savoirs et connaissances pour réussir à affiner plus facilement ce que vous pouvez ou non faire et de quelle façon pour vous amener vers votre objectif.

Publié dans Argent et liberté, Immobilier, Investir, Plan du site | Marqué avec | Laisser un commentaire

S’exprimer

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Leadership, Liberté, Plan du site, Richesse | Laisser un commentaire