10 dépenses courantes supprimées

Aujourd’hui, je voudrais aborder 10 dépenses courantes que j’avais l’habitude d’effectuer au quotidien ou du moins, régulièrement et que j’ai supprimé ou remplacé par d’autres, beaucoup plus économes.

La première dépense concerne le coiffeur.

J’y allais environ tous les 2 mois et cela me coûtait 16€ la coupe.

Depuis le premier confinement et plus précisément en mai 2020, une semaine avant la fin de celui-ci, je décidai de m’acheter une tondeuse à cheveux.

Une semaine et demie après l’avoir reçue, je commençais à m’exercer au métier de coiffeur 😉. En vérité, j’ai visionné au préalable 2 ou 3 tutos sur YouTube avant de me lancer.

Désormais, je ne vois pas comment je pourrai faire marche arrière. Cela me procure un gain de temps et d’argent sans compter que je détestais me laver les cheveux dans leur espèce de bidet pour tête qui arrache le dos et les cervicales.

L’avantage de se couper les cheveux soi même est que vous pouvez le faire plus souvent, à tout moment et sans devoir prendre rendez-vous ni vous déplacer pour s’y rendre.

A part du gel pour tondeuse et le coût pour la recharger, je ne dépense presque rien et gagne du temps et de l’argent.

La deuxième dépense supprimée concerne le café.

Ce n’est pas que j’ai stoppé sa consommation mais j’ai réduis et changé celle-ci.

Auparavant, j’achetais des capsules type senseo qui coûtent plus de 20€ au kilo ou à la machine à café moyennant 40 cts le verre.

J’achète maintenant du café soluble filtré Maxwellhouse à moins de 10€ le kilo. J’utilise aussi de temps en temps du vrai café type arabica que je filtre par le biais d’une cafetière italienne, ce qui économise par la même les frais pour acheter les filtres.

Une cafetière à piston peut aussi faire l’affaire.

La troisième dépense concerne l’eau minérale.

En effet, je croyais qu’elle était meilleure pour la santé hors le plastique, la stagnation de cette eau et son prix ne plaide pas en sa faveur.

Je depensais entre 0,90€ et 1,10€ la bouteille d’1 litres alors que de l’eau du robinet coûte quand à elle, 0,003€ le litre.

Pour dissoudre le chlore, je laisse reposer l’eau une nuit dans un pot à l’extérieur ou au réfrigérateur quand il fait trop chaud

Il existe aussi la solution de la carafe filtrante.

La quatrième dépense concerne le shampoing et gel douche.

Je me suis demandé comment faisaient pour certains nos parents, grands parents et arrière grands parents etc..

Ceux-ci n’avaient pas tous ses produits artificiels et en boites que l’on trouve aujourd’hui, un peu partout.

J’utilise pour ma part du savon qui me sert accessoirement pour les cheveux que je lave à l’eau froide.

Un bon savon naturel solide, de Marseille ou d’Alep contient beaucoup moins de substances toxiques pour la peau. Il doit se composer principalement d’eau, d’huile, soude et sodium.

Celui-ci dure bien plus longtemps qu’un gel douche ou autre et en veillant à le conserver dans un contenant adapté.

La cinquième dépense concerne le déodorant.

Auparavant, j’avais cette habitude de m’en mettre tous les jours par automatisme.

En réalité, il bloque les pores de la peau mais n’empêche pas au corps de transpirer. Plusieurs moyens peuvent lui servir de barrières protectrices afin de répondre à des températures inadaptées comme avec la fièvre ou sudation.

Donc il s’agit d’un processus naturel pour une majorité de personne à part, de rares cas médicaux. La meilleure hydratation reste l’eau quand on a trop chaud et bien se nettoyer sous les aisselles au savon, chaque matin ou après une activité physique intense.

On peut veiller à moins saturer son corps afin de moins avoir à éliminer de choses superflues.

Il est possible de faire son propre déodorant comme dans cette vidéo:

Ou encore, son propre dentifrice:

Le déodorant en magasin doit venir lui, en dernier ressort.

La sixième dépense concerne les produits d’entretien de la maison.

Le commerce actuel encourage à acheter des produits pour chaque recoin du domicile, hors deux produits seulement suffisent.

Il s’agit du vigraine blanc et bicarbonate de soude.

Le premier permet de nettoyer son sol, detartrer ses toilettes, laver ses vitres ou sa voiture. Il suffit de se munir d’un sceau ou pulvérisateur issu de produit type nettoyant pour carreau et d’y insérer du vigraine avec de l’eau.

1 litre de vinaigre blanc coûte en moyenne 0,45 cts.

Le deuxième permet également, de nettoyer le sol ou blanchir ses dents à raison d’une à deux fois par mois.

1 kilogramme de bicarbonate coûte environ 3 euros.

La septième dépense concerne le parfum.

On peut s’en voir offrir mais ce n’est pas indispensable d’en acheter.

Comme il me reste encore au moins 2 flacons, je pense les conserver un certain temps car j’en mets peu souvent.

L’alternative beaucoup moins chère reste l’eau de toilettes, type scorpio ou adidas que l’on trouve au supermarché.

La huitième dépense concerne le nettoyant vaisselle.

En réalité, il s’avère très facile de nettoyer ses couverts, assiettes ou plats avec de l’eau chaude et une bonne éponge.

Bien-sûr, rien empêche de fabriquer son propre produit vaisselle avec de l’eau, du savon de marseille, vigraine blanc et des cristaux de soude et en mettant le tout dans l’ancien contenant pulvérisateur acheté en commerce mais pour un prix de revient 3 fois moins cher.

La neuvième dépense concerne le gel pour les cheveux.

Auparavant, systématiquement au moins une fois par an, j’achetais du gel entre 8 et 12€ chez le coiffeur.

Depuis, je préfère laisser mes cheveux comme ils sont et en sachant qu’ils ne demandent pas beaucoup d’efforts pour être remontés si besoin.

La dixième dépense concerne les sopalins et sacs en plastique.

Je n’achète plus ni l’un ni l’autre pour des raisons pratiques, économiques et écologiques.

Un sac en osier pour les courses remplace aisément le caddie qui encourage la surconsommation et l’achat de sacs.

Se laver les mains ou nettoyer la table avec un torchon font aisément l’affaire.

Je pourrai encore parler, de nombreuses autres dépenses que je ne fais pas comme acheter des rasoirs jetables ou après rasage ou que je n’ai jamais faites comme acheter le journal quotiden, programme tv ou revue sportive..

Ceci reste facilement remplaçable par Internet, la tv ou les gens tout comme posséder une tv d’ailleurs..

Chacun doit reconnaître où se trouve ses véritables priorités et éliminer tout ce qui n’y rentre pas.

Ce contenu a été publié dans Argent et liberté, Economiser, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.