Citations de Malcolm x

Il n’y a pas mieux que l’adversité. Chaque défaite, tous les déchirements, toutes les pertes, contiennent sa propre semence, sa propre leçon sur la façon d’améliorer votre performance la prochaine fois.

En ce qui concerne la non-violence, il est criminel d’enseigner un homme de ne pas se défendre quand il est la victime constante d’attaques brutales. 

Quand on voit un homme noir qui est constamment loué par les Blancs, commencez à le soupçonner. Quand on voit un homme noir recevoir les honneurs et toutes sortes de décorations et les États-Unis le flatter de belles paroles et des phrases, immédiatement soupçonner cette personne. Parce que notre expérience nous a appris que les Américains ne sont pas à exalter n’importe quel homme noir qui souhaite vraiment travailler pour le bien de l’homme noir.

Je sais que nous allons vaincre, car la marche de l’histoire l’exige. Ceux qui ont cru plus fort que nous, ne furent que des faibles qui ont profité de notre gentillesse et de notre complaisance; cessons d’être toujours leurs victimes. Le drame du noir aujourd’hui, c’est sa naïveté, car on l’exploite socialement mais aussi politiquement par des gens qui se prétendent ses amis, parlent d’intérêt communs mais s’en moquent.

On ne peut pas changer certaines personnes car ils sont complètement conditionnées à l’ignorance.

Je veux mourir pour les miens d’abord avant de songer mourir pour le bien de tout le monde. Ma mort sera la contribution que je souhaite apporter au changement de ce monde. Nous devons bâtir un monde indestructible qui va lutter pour le bien de tout le monde; un monde pacifique et non égoïste.

Un jour je suis allé envers mon professeur blanc, je lui ai dis que je veux être avocat. Le professeur me regarde et me dit : « Malcom, tu ne peux pas faire avocat. Tu es noir. On n’est pas avocat quand on est noir. »
Il m’a renvoyé l’image de la discrimination. J’ai les qualités mais pas la couleur. Dés ce jour-là j’ai su que je devais faire quelque chose pour ma communauté.

Le racisme est un véritable cancer car il cause des catastrophes éminentes dans une société mais cela finit par détruire les racistes eux-mêmes!

Quand vous avez des hommes du Klan qui frappent des femmes noires devant les caméras, tandis qu’un pauvre con de noir regarde sans rien faire sous prétexte qu’il est non-violent. Nous, nous n’acceptons pas ce genre de choses.

Elle ne pratique pas ce qu’elle préconise. Elle prêche la fraternité mais ne la pratique pas (…) Ces gens-là nous accusent de ce dont ils se rendent eux-mêmes coupables.(…) Ils vous défoncent le crâne, puis vous accusent de les avoir attaqués. (…) Les rôles s’inversent : la victime devient le criminel ; le criminel la victime.

Je me réveille tous les matins sachant que j’ai gagné un jour de plus. Je vis comme un mort en sursis.

Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Vous n’avez pas à être un homme à se battre pour la liberté. Tout ce que vous avez à faire est d’être un être humain intelligent.

Quand une personne place la valeur appropriée à la liberté, il n’y a rien sous le soleil qu’il ne fera pas d’acquérir cette liberté. Lorsque vous entendez un homme dire qu’il veut la liberté, mais du même souffle, il va vous dire ce qu’il ne seront pas faire pour l’obtenir, ou de ce qu’il ne croit pas à faire pour l’obtenir, il ne croit pas en la liberté. Un homme qui croit en la liberté va faire quelque chose sous le soleil d’acquérir… ou de conserver sa liberté.

Ce contenu a été publié dans Liberté, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.