Créer une sci

Une sci est une société civile immobilière qui se différencie de l’investissement en son nom propre.

Cela signifie donc que l’argent est bloquée au travers d’un compte spécifique dédié que vous ne pouvez pas utiliser à tout moment.

Pour pouvoir sortir de celui ci, il faut soit payer des impôts sur le revenu dans ce cas là l’on dit que la société est transparente c’est à dire que tous les revenus locatifs nets de charges encaissés sont taxés chaque année au taux marginal d’imposition de chaque associé qu’ils soient distribués ou non et avec aussi des prélèvements sociaux de 15.5%. Les plus values elles sont taxables jusqu’à 22 ans de détention à hauteur de 19% et 15.5% de prélèvements sociaux après un abattement en fonction du délai de détention et non imposable ni sans prélèvements au delà de 22 ans.

Soit payer des impôts sur les sociétés et là l’on dit qu’elle est opaque c’est à dire qu’elle fait encore plus écran entre vous et le bien acheté. Tous les revenus sont imposés à l’impôt sur les sociétés et l’on peut y déduire de ses recettes l’amortissement de ce bien ainsi que les frais pour son acquisition (notaire..). Il sera donc moins taxable dans ce cas là du faite des charges déductibles car jusqu’à 38 120€, il ne l’est qu’à 15% et au delà à 33.33%. Les impôts sur le revenu sur les bénéfices ne sont dus eux qu’au moment ou ils sont distribués entre associés avec une taxation de la même manière en fonction du montant.

Donc le principal avantage est que l’on sait à quoi s’en tenir et cela permet de laisser se capitaliser plus rapidement les sommes placées et d’augmenter le nombre des transactions de plus en plus élevées. Le deuxième choix est intéressant lorsqu’il s’agit par exemple, d’une activité principale ou d’un but purement spéculatif de court terme.

Outre la possibilité de transmettre son patrimoine à ses enfants ou à son conjoint comme dans le cas d’une activité de long terme et le faite d’éviter l’indivision car il s’agît souvent de deux personnes (conjoints ou investisseurs..),  l’on peut surtout y apporter chacun une somme différente.

En effet, s’associer permet d’avoir un niveau de responsabilité proportionnel à son pourcentage et avec chacun des parts que l’on peut aussi modifier à tout moment ainsi que de pouvoir investir ou faire gonfler plus vite le compte notamment lorsqu’il s’agit d’achat revente par le biais d’un marchand de biens.

Comme l’explique très bien Steve Pavlina dans son article jouer à suivre le suiveur, il faut savoir s’inspirer de ce que font les meilleurs si l’on veut aussi en devenir un soi même. Car passer par lui permet d’éviter certaines contraintes du marché ouvert (frais d’agences, frais de notaires, impôts, marché de crise..) et de bénéficier du marché caché.

Les meilleures affaires ne sont pas celles qui ont besoin de publicité ce que décrivait très bien Robert Kiyosaki dans son livre : Père riche, père pauvre.

De plus, un banquier hésite beaucoup moins à prêter de l’argent quand il y a pas qu’un seul revenu mais plusieurs.

Donc créer une sci s’avère réellement avantageux pour des transactions rapides durant quelques années et qui permettent de spéculer sur des biens en les achetant et les revendant plus chers très peu de temps après.

Pour cela, il faut savoir trouver les bons partenaires et pas seulement compter sur un expert comptable ou un avocat fiscaliste mais aussi sur des bons modèles et des bons artisans dans le cas de la rénovation immobilière comme stratégie de complément.

Ce contenu a été publié dans Business, Générer argent, Immobilier, Investir, Plan du site, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.