Opportunité immobilière

Pour savoir détecter une opportunité immobilière, il faut regarder la valeur du bien comparativement avec celle de son prix et d’autres similaires dans le même secteur.

Souvent, il est possible de comparer entre plusieurs biens quasi identiques en regardant son prix au mètre carré et de savoir si cela permet effectivement de voir si tel logement est mieux que tel autre, il faut aussi réfléchir qualitativement:

– Celui est il bien placé comme à proximité du centre ville et des transports?

– Est il refait à neuf ou récent?

– Est il fonctionnel et pratique pour y vivre?

Il faut évaluer le prix des charges mensuels (calculées trimestriellement) ainsi que les coûts probables au niveau du bâti par exemple si des travaux sont à prévoir.

Calculer puis estimer un montant de loyers probables au regard de ce qui s’est déjà fait sur le bien ou des biens similaires sans ou avec travaux et que l’on compare. (sites d’annonces)

Ce qu’il ne faut pas non plus négliger est la date d’ancienneté de l’investisseur actuel au regard de son crédit qu’il a pu faire.

L’aspect psychologique et affectif entre aussi en ligne de compte ce qui signifie qu’un vendeur peut estimer son bien en fonction de ses critères tout comme de ses projets futurs à prévoir.

Comme il s’avère important de sélectionner le bon vendeur, celui qui semble pressé par exemple il faut savoir surtout négocier un besoin pour qu’il s’accorde avec le votre.

Lui souhaite se libérer d’un actif pour des raisons qui peuvent sembler illogiques mais votre but consiste à acquérir celui ci.

Tant que vous ne sondez pas ses objectifs véritables, il paraît donc difficile de faire baisser le prix.

Si en revanche, vous montrez de l’intérêt pour le bien en question et pour celui ou celle qui le vend alors il devient beaucoup plus simple de faire diminuer le prix ou trouver d’autres arrangements possibles comme d’acheter certains équipements à part…

Donc trouver une opportunité immobilière est facile.

Elle saute parfois tellement aux yeux qu’il faut un temps de réflexion pour y aller et franchir le pas afin de savoir si votre intuition confirme la réalité.

Pourtant, il ne faut pas attendre trop longtemps si l’affaire vaut le coup car ce qui différencie le bon investisseur du mauvais est précisément son aversion au risque qui reste faible et la rapidité dans sa prise de décision.

Avec le temps, l’on devient bien meilleur et on s’habitue à sentir la bonne affaire tout comme un consommateur qui détecte facilement les réductions dans un magasin.

Ce contenu a été publié dans Immobilier, Investir, Plan du site, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.