Gérer sa bankroll

Ce terme là est surtout utilisé en poker pour signifier que vous commencez par une somme de départ et que vous devez ensuite, conserver un maximum de ce que vous avez pour espérer gagner.

Donc en faite de dépenser le moins possible.

L’idéal est de ne miser pas plus de 2% de sa bankroll par paris donc 2€ pour 100€ à chaque fois ou 4€ pour 200€ etc..

Sauf pour les paris de long termes type quelle équipe dans les 4 ou6 premières du championnat où là on peut monter à 7% maximum par paris.

Également dès que la bankroll se fait plus élevé n, l’idéal est de réduire encore ses mises comme de 1 % par paris comme 10€ pour 1 000€ etc…

Mais au delà de cela, ce qu’il faut savoir faire surtout c’est d’optimiser ce que l’on a.

Ce qui différencie souvent ceux qui ont des résultats temporaires et ponctuels d’avec ceux qui en obtiennent sur la durée vient essentiellement de leur manière de faire et d’agir.

Ces gens agissent différemment et obtiennent donc des résultats aussi différents.

Pour en revenir avec sa bankroll, imaginons que l’on parte avec une somme de départ de 100€ et que l’on souhaite la faire croître et grossir.

La meilleure façon d’y parvenir consiste à se référer toujours à des éléments passés et non au présent ou au futur potentiel…

Ce qui veut dire que si je perds 10€ alors je peux miser le coup d’après (sur des potentiels intéressants), le double c’est à dire 20€ et sur une côte de 2 minimum. Tant que je perds, je mise à chaque fois le double de la mise précédente.

En revanche, dès que je fais au moins 10% de bénéfice sur ma bankroll de départ donc 110€ et non sur ma mise, la fois prochaine je mise 10% de plus en fonction du premier montant minimum engagé.

C’est essentiellement de cette manière que l’on optimise et gagne de l’argent comme dans l’immobilier ou l’on apporte environ 2 à 5% d’argent personnel et que l’on utilise ensuite, le levier bancaire pour le reste.

Si on conserve sur son compte une somme de 50 000€ avec 1 000€ d’apport et que par ailleurs, on dégage par exemple 10% de plus value mensuelle sur son crédit avec de la location ou sur de l’achat revente, la fois prochaine sur une autre opération ou transaction alors on amène à titre personnel 10% de plus des 2 à 5% d’apport personnel précédent.

Des éléments passés présuppose que l’on connaît mieux ce qui fait gagner et ce qui fait perdre.

De cette manière, on peut aussi choisir de meilleures stratégies comme de miser sur des chances doubles, paris remboursés ou under over buts et rechercher les value bets

A la bourse, on choisit aussi les meilleures actions (aristocrates dividendes) et on achète quand l’action baisse pour en avoir plus et profiter d’une plus value ainsi que de l’augmentation du dividende.

Pour réussir, il faut avant tout s’appuyer sur l’observation et l’analyse.

Il est possible de se servir de pronostics comme sur des sites en lignes de paris ou sur les statistiques des joueurs (tipsters) en fonction de résultats passés depuis une durée longue comme avec nombre de victoires à domicile sur les 6 derniers matchs ou nombre de surebet ou des bilans et comptes de résultats en bourse etc..

Les articles du blog devenez meilleur sur la visualisation contre prédiction ou sur le passé égal futur permettent d’affiner encore plus ses résultats.

De plus, ce qu’il faut savoir c’est que lorsque l’on gagne 10% de 100€ ce n’est pas pareil que de gagner 10% de 10 000€.

En cultivant l’abondance on gagne au delà de toutes ses espérances.

Ceci est véritablement le secret de la richesse pour obtenir et atteindre des revenus démentiels.

Ce contenu a été publié dans Argent et liberté, Gagner argent, Générer argent, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.