L’accélérateur de richesse

Si vous voulez devenir un accélérateur de richesse alors vous devez penser différemment.

Maintenant que vous êtes en mesure de dépenser mieux, il faut savoir faire en sorte aussi de s’enrichir plus vite.

Comme le dit Joe Vitale dans son livre La clé, le monde aime la vitesse et celui qui a une idée ou qui la met en application avant tous les autres remporte souvent la mise.

Le but ce n’est donc plus de procéder comme vous le faîtes pour le moment.

Un banquier ou un conseiller en assurance va dire par exemple, de placer de l’argent tous les mois.

Cela peut être une bonne idée mais l’inconvénient est que cela ne force pas à mieux réfléchir sur l’argent pour savoir aussi surtout, comment en dépenser moins et donc en gagner plus.

Vous allez mettre beaucoup de temps pour gagner peu d’argent si vous mettez en place des virements réguliers car ce n’est que la base.

Il faut savoir utiliser un accélérateur de richesse.

Si vous avez déjà réussi à économiser de belles sommes au départ grâce à la fameuse suggestion inconsciente du banquier, il n’en sera que plus profitable pour vous.

Il s’agît par exemple, d’utiliser un prêt ou un crédit.

Cela a notamment été décrit dan le livre de Napoleon Hill qui s’intitule, Le succès par la pensée constructive.

Vous avez étudié ce que vous gagnez chaque mois et ce que vous êtes également en mesure d’épargner chaque mois.

Alors pourquoi ne pas demander un prêt ou crédit et à la hauteur des remboursements que vous êtes en mesure d’honorer grâce à la bonne gestion de votre argent, si la situation vous le permet comme en ayant un cdi.

Il est certain qu’avec un prêt ou un crédit déjà en cours cela est plus difficile. Mais si vous souhaitez acquérir un bien immobilier d’une valeur de 80 000 euros, vous pouvez demander un prêt de 120 000 euros.

Vous allongez donc le crédit et pour être en mesure aussi de le rembourser chaque mois à hauteur de la différence entre ce que vous gagnez et ce qu’il reste après vos autres dépenses quotidiennes.

Et les 40 000 euros, vous les placez en plus des 50 000 ou 100 000 euros que vous avez déjà mis sur un compte afin ensuite de réinvestir plus rapidement et tout en faisant une renégociation ou un rachat de prêt.

Si vous voulez prendre un prêt consommation, faites en un plutôt de 5 000 ou 10 000 euros qui soit disant va servir à financer l’achat d’une voiture…

En réalité, vous allez placer cet argent sur un compte rémunéré de type livret d’épargne booste ou en bourse et plus rémunérateur que le cout de la traite mensuelle.

Cela va constituer pour vous un accélérateur de richesse.

C’est à dire que vous pouvez rester locataire et demander un crédit ou un prêt non pas pour le dépenser immédiatement mais déjà pour le faire fructifier.

Les banques en font de même c’est à dire qu’elles demandent de l’argent auprès de la banque centrale ou la créer de toute pièce pour ensuite vous le verser et percevoir ensuite, une rente mensuelle grâce à vos remboursements.

Si vous touchez des participations et intéressements, il faut les retirer chaque année.

Ensuite, vous investissez en immobilier ou en bourse.

Le crédit est pas le mal, ce qui l’est c’est le mauvais crédit comme celui qui consiste à s’acheter du rêve.

Cela est aussi différent du faite de se dire comme l’a mis en avant Wallace Wattles que l’argent est détenue par les banques et que vous devez donc trouver des moyens de le faire venir vers vous.

Cela, c’est le cas classique des personnes qui font un crédit pour louer derrière mais qui perdent de l’argent ou des entreprises qui font des crédits pour assumer des salaires mais qui ont des résultats négatifs…

En général, cela ne permet pas de gagner d’argent si la marge dégagée n’est pas suffisante.

Ce qui compte le plus, c’est surtout le capital et la vitesse avec laquelle il se fructifie..

Ce contenu a été publié dans Générer argent, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.