Le principe 20/80

Beaucoup d’arguments ou d’exemples sont donnés en faveur du principe 20/80.

Souvent, ils le sont par des spécialistes qui se disent experts et capables de vous apporter de la plus value grâce à leurs conseils.

Vous écoutez un expert immobilier qui vous dit pratiquez de l’autofinancement, faîtes un crédit qui sera couvert par le locataire.

De ce faite, l’on vous demande de vous concentrer sur la méthode et vous oubliez le principal qui est le qualitatif et la valeur.

Ce qui est le plus important dans la vie n’est pas le nombre de choix que vous faîtes ou non.

Vous pouvez faire très peu de choix mais des choix de qualité et qui font une différence décisive.

Lorsque l’on vous dit par exemple de faire un crédit pour autofinancer un bien, il ne s’agît pas d’un choix de qualité.

Car vous dépensez rien mais vous ne gagnez pas beaucoup non plus et cela pendant très longtemps.

En gestion, ce que l’on appelle le point mort est ce qui correspond à la date à laquelle votre chiffre d’affaires va vous permettre d’être rentable et multiplié par x jours.

Admettons que si vous gérez une entreprise, vous avez des charges plus un crédit à rembourser chaque mois.

Alors, votre point mort correspond à la date à laquelle vous allez pouvoir couvrir vos charges mensuelles et votre crédit mensuel.

Cela peut très bien être avant la fin du mois si vous dégagez l’équivalent voire plus, ce qui correspond à un bénéfice ou le mois suivant dans le cas ou vous ne dégagez pas suffisamment et que vous avez des pertes.

En faîte, le seuil de rentabilité n’est qu’un indicateur car ce qui compte le plus, c’est la valeur que vous dégagez le plus rapidement en temps donc votre point mort.

Dans l’exemple, le jour ou vous n’avez plus de crédit sur le bien que vous louez.

En réalité, vous pouvez faire du bénéfice chaque mois et ne pas dégager de valeur car vous dépendez d’un crédit qui dure très longtemps.

Une entreprise peut réussir à la fin de l’année à dégager du bénéfice et pourtant, elle sera très peu performante car elle dépend plus de la quantité de son chiffre d’affaires que de la valeur qu’elle crée et elle a un taux d’endettement très important.

La loi Pareto qui correspond au principe du 20/80 préconise donc de se concentrer sur la qualité et non sur l’aspect quantitatif des choses.

Car ce dernier il a toujours ses limites qui dépendent des circonstances c’est à dire que si vous ne maîtrisez pas toutes celles là, une banque ne peut pas le faire non plus et elle sera regardante même avec des garanties de loyers impayés.  En auto finançant un bien ou deux, elle n’acceptera souvent pas d’aller au delà.

Ce qui signifie, que l’aspect qualitatif est plus essentielle.

Alors, comment atteindre plus de point mort et surtout plus vite?

-Le 20/80 préconise dans un premier temps, de faire moins de choix et de se concentrer sur l’essentiel.

En faisant moins de choix l’on peut affiner sa vision, devenir plus sélectif et approfondir son regard et sa vision sur les choses.

Cela paraît un travail difficile pour beaucoup d’entre nous car face à un monde si changeant et évolutif, nous sommes souvent pris dans un tourbillon d’options infinis.

Apprendre dans un premier temps à se concentrer sur la valeur et à en faire une habitude doit devenir aussi naturel que de boire ou manger.

Donc, dans le cas de l’autofinancement passer par un marchand de bien et effectuer une grosse négociation pour baisser le prix font partie des options payantes.

En réalisant cette première étape, vous pouvez passer ensuite à la deuxième.

-Si la première préconise de se concentrer sur moins d’options, la deuxième indique de faire plus et avec moins d’options.

Cela parait peut être difficile à comprendre et pourtant, c’est très simple.

Si vous voulez vous concentrer sur l’amour plus que sur la jalousie, alors donnez plus d’amour encore et oubliez la jalousie.

Pour l’immobilier par exemple en choisissant systématiquement des biens rentables..

Pour appliquer cela, dans le domaine de l’argent nous pouvons dire que la qualité d’une entreprise dépend donc pour beaucoup de son niveau de crédit.

Beaucoup de jeunes entreprises s’endettent trop et ne créent pas assez de valeur par manque de savoir qualitatif.

Très peu en réalité font passer le qualitatif avant le reste et ce qui va définir la valeur d’une entreprise est donc souvent, son niveau de crédit au regard de son chiffre d’affaires chaque année.

Une entreprise performante n’est pas forcément une grande entreprise ou très connue mais qui est capable de dégager toujours plus de bénéfice année après année et en diminuant donc de plus en plus rapidement, son taux d’endettement.

Elle crée de la valeur car elle sait s’identifier à elle et cela peut devenir exponentielle.

L’immobilier à partir d’un certain seuil de rentrée d’argent permet d’investir toujours plus rapidement et en diminuant les délais, pour recouvrer une somme dépensée précédemment.

Dans un autre domaine comme celui de la chance, si vous êtes un parieur vous pouvez décider d’allouer une certaine somme chaque année à cette activité.

Admettez le, avant vous pariez un peu comme cela vous prenait de façon impulsive ou au gré de vos humeurs. Vous choisissiez plusieurs paris et vous mettez de l’argent, parfois vous gagnez et parfois pas.

Désormais, vous décidez d’allouer une somme fixe précise.

Vous pariez par exemple, 100€ sur 3 paris de baseball ou les cotes sont plus élevées et ou vous avez que deux choix possibles au lieu de 3.

Donc, vous faites moins de choix mais de meilleurs choix et vous faites plus avec moins de choix plutôt que de faire moins avec plus de choix.

Si vous misez 1 euros sur 40 paris et que vous ne gagnez que 20 euros alors vous avez perdu 20 euros donc vous n’appliquez pas le principe du 20/80 mais celui du 80/20.

Si au contraire, vous misez 100 euros sur 1 paris et que vous gagnez 300 euros, vous avez obtenu 200 euros en plus de vos 100 euros que vous recouvrez  et en ayant misé plus sur moins de paris.

Cela est identique pour l’immobilier, le transport, le téléphone, la maison, les achats etc..

Servez vous du livre Le principe 20/80 de Richard Koch et s’il paraît difficile à comprendre au début, votre persévérance à découvrir la vérité vous fera choisir les bonnes options au final et à faire les bons choix à long terme.

Le fameux précepte qui dit to make money with money est quelque peu biaisé, car en réalité beaucoup d’argent permet plus de choses si l’on fait plus d’argent mais avec plus de valeur.

Ce contenu a été publié dans Business, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.