L’homme sauvage

Si vous avez vu des films de Michael Moore ou lu des livres de Jean Jacques Rousseau, le message sous jacent qui s’y cache et retrouve qu’il soit implicite ou explicite, conscient ou inconscient selon l’auteur c’est qu’il existe encore des hommes sauvages et des hommes policés, des hommes ayant conservés des traits ou us et coutumes sauvages et d’autres non…

Aujourd’hui plus que jamais, la prééminence se dirige du côté de l’humanoide civilisé au détriment du sauvage. Pour parler plus crûment, le mouton docile et obéissant prend une ampleur de plus en plus importante.

Comme si à mesure que les conditions de vie s’améliorent du faite que par faiblesse, beaucoup d’êtres humains préfèrent alors suivre la masse et ne se posent plus aucune question.

Si à l’aventure, l’on s’accoutume à remettre en cause certains principes de vie quotidienne en y attachant par exemple, des questions existentielles on est vite rebattu par la voix du plus grand nombre même si celle ci ne se fait pas perceptible, elle flotte tout de même dans l’air et en vient à conditionner sa vie dans les petites et grandes sphères de celle ci.

Il faut un courage important pour oser sortir du moule et exprimer ou exercer des idées et actions différentes parfois même, à l’exacte opposée de ce qui se déroule de jour en jour.

Mais le contre exemple permet justement de rester fort et de ne pas lâcher. Il invite à plus de détermination et d’approfondissement sur ce qui pêche dans le monde environnant proche ou lointain.

Un ensemble de questions illustre cela comme:

  • Quelle est votre position envers les armes à feu?
  • Que pensez vous de la condition animale?
  • Quels sentiments vous anime, la peur ou l’amour?
  • Qui est votre ennemi réel, vous ou l’autre?
  • Devez vous persuader la société d’évoluer ou devez vous changer vous même?
  • Acceptez vous de plier face à l’histoire ou de créer la votre?
  • Qui a le plus d’influence sur vous, la société ou votre for intérieur?
  • Allez vous continuer encore et encore de vous boucher les oreilles et fermer les yeux ou d’écouter attentivement et d’observer conscienceusement?
  • Agissez vous de façon égoïste en disant que l’on a qu’une vie ou pensez vous léguer des bénéfices aux générations futures?
  • Adoptez vous une vision universelle ou individualiste?

……………………….

De nombreux écarts physiques et mentaux sont déjà fabriqués entre les humains avec par la même, différents outils utilisés pour assurer sa survie, se reproduire comme de prendre le dessus sur les autres.

L’homme sauvage cherche toujours à s’adapter au système même s’il y arrive avec de plus en plus de mal.

L’homme asservi cherche à adapter le système à lui même bien qu’il lui soit nocif ou avilissant.

En règle générale, ce qui différencie fondamentalement l’homme ayant gardé des traits du sauvage de l’autre, c’est qu’il ne cherche aucunement à exploiter son prochain de quelque manière que ce soit et ni même tout ce qui l’entoure pour la raison simple qui est, qu’il trouve déjà tout cela en lui et qu’il n’a pas besoin de courir après d’autres personnes pour se sentir plus fort à plusieurs et ainsi faire régner sa loi.

En effet, il existe une première catégorie de gens qui veulent soit disant « rester libre » coûte que coûte.

Tandis que la loi de l’homme sauvage repose et réside en deux simples mots: être libre.

Ce contenu a été publié dans Accomplissement, Développement personnel, Leadership, Liberté, Motivation, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.