Limiter sa présence

L’une des façons de réussir plus vite et plus facilement, consiste à limiter sa présence.

Ce que cela signifie, c’est que nous pouvons vite être débordés ou pollués par des gens ou des choses extérieures.

Et très vite, nous nous laissons désorienter comme le fait un bateau à la dérive.

Beaucoup de personnes ayant du succès dans la vie et autant sur le plan personnel que professionnel, le doivent en grande partie à leur capacité de savoir s’extraire quelque part, du monde environnant.

Pour certains il n’y a rien de plus difficile que cela car face à un monde si effréné et qui bouge sans cesse, aussi nous voulons suivre sans cesse ce mouvement.

Nous courons après la pendule de l’horloge et en oubliant que nous sommes nous même, cette pendule.

Alors, comment faire?

Si vous pouvez sembler hautain ou méprisant au premier abord envers certaines personnes.

Très vite, celles ci se rendent compte du chemin à suivre en votre présence.

Il ne s’agit pas ici, de se vanter ni de faire de l’égocentrisme.

Ce qu’il faut dire, c’est que nous avons trop souvent tendance à réfléchir au niveau du cerveau gauche.

Il est celui de la réflexion et surtout, celui du jugement.

Très souvent, nous jugeons de façon préconçue sur une personne différente de nous même. Et du coup, nous finissons par émettre une opinion sur elle et qui finit aussi, par devenir définitive.

En quelque sorte, nous étiquetons et nous mettons une personne dans une catégorie : « Lui il est bien car il a cela, lui il est nul car il fait cela etc.. »

A chaque seconde, notre cerveau bouillonne de jugements et d’opinions préconçues que nous formons et qui nous viennent d’un programme.

Comme le dit très justement Max Piccinini, nous avons un programme qui petit à petit nous enferme aussi dans un système de valeur idéalisé par celui ci.

Il faut donc, savoir reconfigurer cela en agissant davantage au niveau cerveau droit, c’est à dire avec celui de l’émotion et de l’intuition.

Tout comme nos pensées créent nos actions ce sont aussi, nos émotions et notre intuition qui façonnent nos pensées.

Il faut savoir se protéger du fouillis extérieur et des nombreux parasites. Il ne s’agit pas bien sur, de vivre comme un ermite ni de s’empêcher toute relation sociale ou amicale.

Avec des règles simples, vous évitez simplement les choses parasites et pour aller à l’essentiel. Par exemple, vous allez filtrer tous les mails indésirables.

Pour éviter que l’on ne vous dérange sur votre téléphone, ne mettez pas de messagerie personnelle sur votre répondeur. Ne mettre que la messagerie pré enregistrée permet de restreindre les gens importuns.

Associer un nom à un numéro de téléphone permet aussi, de savoir qui vous appelle pour répondre. S’il s’agit d’un numéro non enregistré qui appelle, si c’est vraiment important l’on doit vous laisser un message.

Si l’on vous dérange dans votre travail ou que l’on vous met une pression trop importante, il suffit de faire le contraire.

Se faire oublier un maximum permet souvent, que l’on vous fiche la paix et que celui qui cherche à vous faire faire son travail se trouve un autre pion.

Si un automobiliste vous sert de trop prêt, ne bougez pas et attendez qu’il passe.

Si dans la rue l’on vous demande une cigarette, dîtes que vous ne fumez pas avec le sourire ou si l’on vous demande de l’argent, jouez l’étonné et dîtes simplement non de la tête en souriant.

Limitez un maximum votre présence et votre visibilité sur les réseaux sociaux et en choisissant, un pseudonyme ou en inversant le nom et le prénom.

Vous pouvez aussi, changer de photos et restreindre votre cercle à votre famille et à quelques amis.

Si au cours d’une conversation, l’on vous demande votre avis sur quelque chose d’indifférent, ne dites pas que vous êtes d’accord. Mais ne soyez pas non plus neutre, dîtes que vous comprenez l’avis de l’autre et que s’il est d’accord alors c’est qu’il doit être de votre avis.

Limiter sa présence consiste aussi parfois, à se faire représenter et à transférer sa responsabilité sur quelqu’un d’autre ou quelqu’un de plus compétent que vous.

Si vous avez une réunion de syndic à honorer en tant que propriétaire bailleur, vous donnez votre voix à un autre propriétaire, pareil quand il s’agit de vendre vous vous faites représenter par un membre notarial et pour un vote politique, vous donnez votre voix à un membre de votre famille.

S’il y a des réparations à faire, vous faites appel à un artisan compétent etc..

Le temps est ce qu’il y a de plus précieux et est ce qui  permet de profiter aussi, du mieux possible de sa vie.

Les gens qui manquent de temps finissent aussi très souvent par manquer de tous le reste c’est à dire d’argent et de liberté, de santé, d’amour, de compassion et de bonté.

Plus l’on a du temps pour soi et plus l’on est présent aussi, pour en profiter du mieux possible pour soi et pour les autres.

Ce contenu a été publié dans Liberté, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.