Les trois piliers de la richesse

Décidément, il existe et il existera toujours une différence entre beaucoup et peu comme entre un renard et un hérisson.

Car si un renard a parfois de la chance alors cette chance ne dure jamais très longtemps et ne concerne que de rares renards.

En effet, d’autres renards vont se mettre dans la course à le suivre et à le copier ou même pire encore, des hérissons vont se mettre dans la partie pour tout remettre en cause.

Car c’est comme tout dans la vie, les choses se créent puis elles disparaissent. Il y a des cycles qui évoluent sans cesse dans un sens ou dans un autre.

C’est comme d’apprendre de l’information ou de s’en servir. Beaucoup de gens ont tendance à s’abreuver par exemple d’informations de toutes sortes qu’ils classent et reclassent dans des fichiers puis copient et collent ou recollent…

Pour en faire quoi en dernier ressort? Et surtout, qui gagne finalement? Celui qui la lit ou celui qui la fait?

Tout comme il est possible d’utiliser l’information à son avantage et sans s’en abreuver ni même sans en faire pour de l’argent, il en est de même pour l’enrichissement personnel.

Tant que l’on ne maîtrise pas les trois piliers de la richesse, alors l’on cherche des détours et des raccourcis.

Et l’on observe les pseudos experts et les autres pseudos spécialistes. Ils peuvent même apprendre à des gens les mêmes bêtises qu’ils ont faits pour eux même. Du coup, ils se retrouvent à devoir vendre des formations pour vivre et cela en devient presque risible. Ils veulent le beurre et l’argent du beurre et même le chapeau de la crémière.

Pour réussir, il faut savoir avant tout économiser un maximum et cela représente la barre horizontale du bas du triangle.

Ensuite, il faut savoir faire de l’argent et cela représente la barre horizontale au milieu de ce triangle.

Enfin, il faut savoir fructifier son argent et cela représente le pic au dessus du triangle.

Pourtant, la plupart des personnes font l’inverse ce qui veut dire qu’elles mettent le triangle à l’envers c’est à dire le pic en bas et la plus grande barre aussi tout en haut.

C’est à dire qu’elles peuvent dépenser beaucoup d’argent dans le crédit d’une maison et faire des tonnes de sacrifices au travail pour finalement se rendre compte, qu’elles ne savent pas utiliser leur argent.

Tout comme elles cherchent à faire de l’argent par le travail avant même d’économiser, elles cherchent aussi à investir avant même de savoir stabiliser une situation.

De ce faite, elles n’avancent pas.

Et même pour dire plus, l’argent pour finir n’est rien d’autre qu’un outil pour créer des différences entre les personnes. Sinon, il n’ y aurait pas autant de gens fourbes et inconscients. Et l’on peut vite tomber dans le piège du fourbe ou de l’inconscient.

De même qu’il peut être très facile de tomber dans le piège de l’entrepreneuriat sous prétexte que c’est la crise pour ceux qui travaillent. Mais cela signifie donc que ça l’est aussi pour les entreprises.

Le principe du triangle fait que vous devez franchir une étape par étape.

Nous avons trop tendance à vouloir conduire avant même de gagner de l’argent tout comme le faite, de chercher à investir en bourse ou dans l’immobilier avant même d’avoir une situation stable.

Il ne faut pas avoir peur non plus de reculer et au contraire cela est même plutôt l’indice ou la marque d’une personne qui est censée et non bornée.

C’est à dire par exemple, si j’ai le permis et une voiture et que ma situation est devenue stable alors je peux peut être revendre celle ci et prendre plutôt les transports en commun.

Ou encore, pourquoi continuer de gagner puis de reperdre de l’argent en bourse si j’ai finis de rembourser le crédit d’une résidence secondaire que je loue.

Il faut donc savoir procéder une étape par étape et de ne pas hésiter à recommencer quitte à approfondir encore plus sur de nombreuses possibilités pour une même chose. Alors les potentiels peuvent devenir soudain illimités.

Et surtout, prendre le risque du plus de risque finis par créer le plus grand de tous les risques. C’est à dire celui de craindre pour le si peu qu’il nous reste après que l’on est fait des crédits en excès par la soif exubérante d’investir ou encore car l’on a fait des tonnes de sacrifices professionnels par un manque de savoir économique.

Il suffit pourtant d’apprendre à apprendre et surtout ce que l’on appelle le statu quo ou de savoir dire que : « tout est bien, tout est clair et le ciel est lumineux. J’apprécie le moment présent tel qu’il est aujourd’hui, alors quoi demander d’autre à la vie car celle ci elle même ne m’apporte que du plus. »

Avoir la gratitude est le secret de la réussite vers une vie plus riche et plus large.

Le triangle devient alors petit à petit un carré et ensuite seulement, une pyramide inversée c’est à dire que plus les investissements rapportent moins l’on éprouve donc le besoin de faire de l’argent et d’en économiser car le puits alimente lui même la source.

Ce contenu a été publié dans Plan du site, Richesse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.