Utiliser les périodes négatives

C’est pendant les périodes négatives que se révèlent de nouvelles possibilités et que l’on identifie ce qui reste illusoire.

S’accrocher au matériel ne représente pas le mieux le bonheur à l’inverse, de savoir vivre des expériences.

Les périodes négatives aident à développer de plus belles compétences insoupçonnées. Chaque habitude peut être reconsideree.

Par exemple, pourquoi forcément aller chez le coiffeur quand avec une bonne tondeuse à cheveux, on gagne du temps et de l’argent.

S’améliorer en cuisine ou apprendre la couture ou le bricolage apporte que des avantages.

Le confort et la voie du milieu affaiblit et rend pauvre. Les gens s’habituent à la médiocrité et cela débute dès l’école. Pourtant quand tout devient soit disant positif, rien ne pousse à se surpasser et donc, on finit par devenir normal.

La normalité signifie l’abandon de sa personnalité et responsabilité.

Quand on part du principe que l’on est le mieux aider que par soi même, on attend pas que d’autres gens nous dictent notre conduite et avançons à un rythme plus élevé sans complexe.

Le négatif stimule le positif plutôt que celui-là entraîne le premier.

Apprendre à se forger dans les épreuves permet de découvrir toute une pallette de chemin inexploré et de capacités amplifiées. C’est comme si l’on découvre chaque jour des éventualités supplémentaires et on ose alors les affronter.

On avance quoiqu’il arrive et à chaque instant, c’est une occasion supplémentaires d’apprendre.

Quoi de mieux que de commencer dès maintenant à déclencher votre imagination et les actions qui s’en suivent pour finir par transformer le négatif en pépites.

Ce contenu a été publié dans Accomplissement, Développement personnel, Efficacité, Motivation, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.