Accroître sa volonté

On peut penser que pour accroître sa volonté, il y a besoin de beaucoup se motiver pour cela.

Hors, il faut souvent observer le contexte à l’envers.

Si l’on a tendance à se saborder quand tout pourrai fonctionner, c’est à cause d’une trop forte pression que l’on se met envers soi même et notamment celle de la peur de se tromper ou commettre des erreurs.

Mais qui n’a pas commis d’erreurs? Toi, moi, lui, elle, nous, vous, eux, tout le monde…

En effet, l’erreur est humaine et elle sert d’apprentissage. Quand le petit tombe, il se redresse, remonte sur ses pieds et il repart de l’avant.

Donc l’avantage des erreurs, c’est que plus vous en faites et des différentes si possible, plus vous progresser. Votre conscience évolue et se transforme au fur et à mesure.

Toutefois, il y a des gens qui refusent les erreurs, les craignent et rejettent. Ils adoptent une pensée fermée ou obtuse et qui les privent d’autres univers. Ils préfèrent baigner dans ce marécage sombre et vide.

Une des manières d’accroître sa volonté consiste à se dire que l’on ne doit pas trop compter sur les autres. 

Attendre qu’ils nous disent ce qu’il faut ou qu’il est bon de faire ou ne pas faire, n’est pas la solution mais c’est vous qui êtes la solution.

Si des gens sont de bons conseils, vous pouvez aussi devenir de bons conseils pour vous-même et en arrêtant d’attendre auprès des autres, qu’ils nous disent quoi faire et comment le faire.

Un professeur sert juste de guide et ensuite vous devez agir de vous même.

Le secret de ceux qui réussissent repose sur le jour où ils se se sont dit, qu’ils devaient arrêter de palabrer en écoutant Paul ou Jacqueline et qu’il fallait commencer à enclencher et mettre la première.

Un succès se base sur une volonté mais plusieurs succès répétés ne sont pas le fruit du hasard. Ils se fondent sur un ensemble de choix et décisions prises qui ont permis le résultat.

Tant qu’il n’y pas de choix personnels derrière les décisions prises et les actions entreprises, vous devenez la proie du hasard et de la « bonne ou mauvaise volonté » d’autres personnes.

Si votre tête leur convient, vous disposez d’un peu plus de chances mais alors vous devez continuer de « jouer la comédie » encore et encore pour maintenir et entretenir la flamme dans la cheminée.

Cela demande beaucoup de travail et d’énergie et honnêtement, ceux même qui vont vous entretenir finissent aussi par se fatiguer et se lasser de vous.

L’autre chemin semble plus difficile ou tortueux au départ et certains ont pu y laisser des plumes mais en réalité, il se construit beaucoup plus aisément. Il suffit juste de se dire qu’il ne faut pas trop croire que les autres sont toujours là pour nous venir en aide et d’aller chercher soi même ce que l’on veut.

Au final, il s’avère pas si difficile d’accroître sa volonté. Penser davantage à ce que l’on peut faire plutôt qu’à ce que les autres peuvent faire pour nous.

Il ne reste plus qu’à mettre celà en pratique et le plus tôt, c’est le mieux.

Ce contenu a été publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Efficacité, Leadership, Motivation, Plan du site, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.