Utiliser son instinct

A chaque fois que j’ai utilisé mon instinct, alors celui ci ne m’a jamais déçu.

C’est comme si je commençais à m’echouer dans des vagues et qu’il me ramenait sur la terre ferme.

En vérité, j’ai pris cette habitude d’écouter cette petite voix dans ma tête et qui me dit qu’il vaut mieux que je fasse plus ceci que cela.

Un jour, j’en avais plus que marre d’avoir mal et encore mal au dos sans arrêt jour après jour et alors, je me suis demandé si mon corps ne me transmettais pas comme une sorte de signal.

Souvent, c’est le matin que je ressentais les douleurs puis elles pouvaient s’estomper au fil de la journée. Je me suis dis qu’elles provennaient sûrement de mon matelas.

Pourtant, j’en avais changé plusieurs fois et sans grand effet. Ce n’est qu’à partir du moment où j’ai commencé à dormir à même le sol et sur un simple futon japonais que les changements furent prodigieux. Je n’avais plus du tout mal, me sentais plus léger, plus reposé et moins tendu physiquement.

Un simple déclic m’a permis de faire la différence et j’ai joints celui ci aux actes sans pour autant, céder à la peur.

Généralement, les gens disposent de bonnes idées mais ils ne les mettent pas en application. Ils pensent qu’ils ne peuvent pas se différencier autant des autres et dévier de la norme.

Je veux donc partager avec vous quelques habitudes et qui font de moi un être anormal 😉:

  • Je dors sur un futon
  • Je me coupe les cheveux tout seul
  • Je ne me lave les cheveux qu’à l’eau froide
  • Je prends des douches froides tous les matins
  • Je me rince qu’à l’eau sauf les aisselles et parties intimes
  • Je ne vote jamais
  • Je ne regarde jamais les jts et news d’informations
  • Je ne prends jamais de médicaments
  • Je ne bois jamais d’alcool
  • Je médite tous les matins
  • Je jeûne régulièrement
  • Je ne mange pas le matin ou seulement quelques fruits
  • Je privilégie l’endurance à la musculation

…………………………..

En faite, pout conserver un instinct fiable et puissant, il faut savoir conserver un haut degré de conscience au niveau du corps et esprit.

Si je ne bois jamais d’alcool par exemple, c’est que je ne veux pas abaisser ma conscience et donc, je préfère laisser cela à ceux qui préfèrent fuir la réalité.

Si on me demande de l’aide, je réponds souvent aux gens d’écouter leur voix intérieure et qui va les guider dans la bonne direction.

L’inconvénient néanmoins, c’est que l’on entend au quotien des échos contraires et qui vont nous pousser dans la mauvaise direction. Tant que l’on ne retrouve pas en nous, cette petite voix interne, on se trouve tirailler entre deux mondes, le bien et le pas terrible.

Même les personnes de bonne volonté et prêtes à nous aider, on ne les entends pas car l’extérieur nous devient plus fort que notre intérieur.

Dans le développement personnel, on parle d’extraversion et introversion pour signifier que certains tirent leur énergie de l’extérieur et d’autres de l’intérieur. Personnellement, je n’ai jamais cru à cette définition.

Il existe certes, des gens plus volubiles que d’autres et cela ne tient pas à la raison précédente. On a tous besoin de ressentir notre instinct et ensuite de mettre en pratique au dehors son ressenti.

Disons que les gens extravertis expriment plus de ressentis que les autres car ils ne font pas bien le tri entre ce qui appartient au dehors et au dedans.

A l’inverse, les gens introvertis, accordent beaucoup trop de poids et crédit à ce qui vient d’eux en premier et peuvent se priver des éléments externes.

L’idéal reste de devenir un être conscient capable de comprendre où se situent les bonnes des mauvaises limites. Je n’irais pas jusqu’à jeûner par exemple, une semaine durant ni même d’aller au Mcdo pendant une semaine midi et soir.

Manger un hamburger ne me dérange pas et pourtant, j’ai la conscience que mon empreinte carbone augmente donc, je préfère m’abstenir. Donc ceci n’a même rien avoir avec une quelconque idéologie alimentaire.

Je me dis simplement qu’il semble plus aisé de tuer une poule qu’un boeuf à l’état sauvage et que même si je la trouve jolie, je peux me contenter de manger des légumes à peine lavés. Peut être, ferais je un bon candidat à Koh Lanta 😁.

Prenez cette habitude d’écouter plus régulièrement votre instinct et sans complexé. Sans aucun doute, on ne va plus trop vous comprendre et vous, allez en revanche mieux comprendre les ressorts humains.

Même les relation sentimentales se trouvent facilitées grâce à l’instinct. Pour un homme, il veut avant tout se sentir fort et conquérant. Pour une femme, elle ne cherche pas un homme gentil mais vrai et sûr de lui.

Accordez cinq minutes supplémentaires au développement de votre instinct par une meilleure écoute de soi même que ce soit en marchant, en conduisant ou en faisant l’amour 😏.

Relachez vous.

Publié dans Accomplissement, Développement personnel, Efficacité, Motivation, Plan du site | Laisser un commentaire

Vitesse d’implémentation

Il arrive souvent que l’on apprenne des choses, que l’on soit motivé pendant quelque temps et puis alors on passe soudainement vite à autre chose.

Qu’est ce qui explique ceci?

Pourquoi un tel changement?

Qu’est ce qui amène ce revirement?

En vérité, cela va dépendre de notre vitesse d’implémentation et plus précisément de notre motivation et croyance en ce qui compte le plus pour nous.

Comprenez vous, il existe tout un tas de connaissances ou informations qui ne nous servent pas tellement dans l’immédiat. Le cerveau s’efforce alors de les oublier. Toutefois, il ne peut s’empêcher souvent de vouloir continuer à traiter des affaires courantes.

Afin aussi d’éviter de tomber dans les détails et se noyer dans un verre d’eau au contraire comme un radar, il détecte ce qui lui semble le plus pertinent au moment présent.

Car on peut toujours retrouver une information de type anecdotique en 2 minutes sur Internet. Il n’y a donc pas vraiment d’utilité à la retenir pour s’encombrer l’esprit mais classer une idée en fonction d’éléments passées revêt elle, une importance capitale.

Au quotidien, nous sommes inondés de faits, paroles, écritures, échanges, opinions etc et qui émanent de l’extérieur. Les gens qui ne savent pas trier avancent comme un vaisseau sans conducteur et ceci devient très risqué.

Je voudrai plutôt mettre l’accent sur le faite, que ce n’est pas le futur et nos objectifs qui guident notre vie mais bien plus notre passé.

Dès lors que l’on cherche à échapper au passé, on ne parvient plus à se concentrer sur le présent et pour forger notre avenir.

On devient prévisible.

Peut être qu’à un certain moment, on pense qu’avec un bon coup d’accélérateur, on va griller des étapes. En vérité, on parasite davantage notre demain.

Un candidat à l’embauche par exemple et qui donne de fortes impressions lors de l’entretien se demotive ensuite et montre son vrai visage ou pourrait on dire, ses doutes quand à ce qu’il doit effectuer réellement sur le moment.

On teste des gens efficaces dans les instants ou périodes à forte pression et ceux qui manquent de lucidité perdent patience et s’enervent.

Le problème vient que l’on cherche à se concentrer prioritairement sur une vision de court ou moyen terme plus que de long terme.

Je me décourage très vite quand il s’agit de spéculer sur une éventualité car je préfère de loin, des prévisions sûres et basées sur des éléments du passé. J’apprends et oublie vite ce qui ne me motive pas et éprouve le besoin de défis beaucoup plus élevés et stimulants.

Ceux ci se forment quand il se passe à peu près ce que l’on prévoit par sa capacité à vite repérer les bonnes opportunités.

Une personne dépassée par son passé patine dans le vide. Elle a beau vouloir plus, encore plus et encore encore plus, elle s’enfonce davantage car elle objecte ce qu’elle fait avant.

Vos parents quand vous étiez enfant, vous demandaient si vous aviez retenue la leçon et bien sûre, vous répondiez que oui.

Pourtant, si je vous avais dit que ce qui compte c’est ce que l’on retire d’un fait ou d’une expérience vécue, peut être n’auriez vous pas chercher autant la course au diplôme.

Il n’est jamais trop tard pour commencer avec les gratifications personnelles plus que de chercher sans arrêt, celles des autres.

Quelques ajustements mentaux nous permettent ces modifications. Reconnaître que l’on manque de clairvoyance peut aider à accroître celle ci et il faut, savoir rester calme en toutes circonstances.

La méditation, la respiration, l’alimentation peuvent vous aider.

Soyez conscients que quoiqu’il se passe, vous n’attendez rien car vous avez déjà tout à créer et transformer maintenant.

Publié dans Accomplissement, Développement personnel, Efficacité, Leadership, Motivation, Organisation, Plan du site | Laisser un commentaire

Plan B

Il y a cette idée qui consiste à dire que dans la vie, on devrait toujours avoir ou disposer d’un plan B et je ne suis pas du tout en accord avec cela.

Par exemple, votre plan A peut consister en un chemin de carrière avec une montée en grade et des responsabilités supplémentaires.

Derrière celui-ci, il se cache le plan B qui lui se définit tout simplement par le faite de devenir riche et d’acquérir l’indépendance et la liberté financière.

Le plan A devient alors entre guillemets votre chemin par défaut. L’on se dit que l’on va essayer de le tracer et parcourir ou sinon, on se tourne vers le deuxième comme de jouer au loto 😉.

Au final, s’il arrive que le premier aboutisse celà ne peut pas s’effectuer sans de gros sacrifices ou contraintes importantes supplémentaires. Peut-être que l’on va bénéficier d’un meilleur statut ou salaire mais à quel prix. On en oublie donc le second chemin.

Ceci explique en grande partie pourquoi, la plupart des gens ne parviennent pas à ce qu’ils veulent vraiment et s’enferment dans la voie par défaut.

Et si le premier échoue, ce que l’on se dit ensuite, c’est que le deuxième reste aussi trop difficile à réaliser donc pourquoi l’essayer. L’échec du premier va confirmer ou conforter cette idée là et bloquer en conséquence notre évolution.

En réalité, il ne doit pas y avoir de plan B ou ce plan B doit devenir notre plan A.

Cela ne signifie pas qu’il soit facile pour autant. Toutefois, il engage et motive davantage.

Quand on dispose d’une vision élevée, les possibilités prennent soudainement plus d’ampleur et envergure.

Voyez, lorsque l’on y réfléchit un peu cinq minutes, vous avez toujours rêvez d’avoir plus de liberté comme en terme de temps, mouvement ou action et un planning trop serré ne permet pas réellement de se consacrer aux choses qui comptent le plus pour vous.

Vous pouvez également gouter rapidement au plan B et pour ne pas y rester coincé trop longtemps afin surtout, de valider votre erreur. Un cadre par exemple, s’habitue beaucoup trop facilement au confort.

Peut-être que de temps à autre, une petite carotte en plus va vous offrir une séance au cinéma ou un repas au restaurant… Si cela suffit, restez plutôt dans ce plan B.

Une voiture de fonction, un salaire supérieur au revenu médian, une tranche marginale élevée, des primes ou autres avantages, un habitat de vie dans un quartier bourgeois etc et tout cela encourage à se donner bonne conscience de sa valeur supérieure. L’on aime cotoyer ceux qui nous ressemble, pourquoi vouloir mieux.

Cette question mérite un éclaircissement:

Si l’on veut mieux, c’est pour savoir jusqu’où on peut aller.

Si l’on veut mieux, c’est pour éviter de tomber dans le statu quo.

Si l’on veut mieux, c’est parce que l’on sait que c’est possible.

Si l’on veut mieux, c’est pour ne pas se comparer aux autres.

Si l’on veut mieux, c’est pour ne pas se restreindre à moins que l’on ne peut.

Si l’on veut mieux, c’est pour ouvrir des portes à d’autres gens qui veulent nous suivre.

N’attendez pas le plan B, le plan A doit devenir votre priorité et la seule qui vaille à vos yeux.

Écoutez cette voix qui vous dit que vous faîtes erreur et gachez votre destinée.

Souvent, l’on se force à écouter la voix de la raison plutôt que la voix de l’instinct. Par exemple, on reste dans un travail qui ne nous convient plus et juste pour payer des factures.

On cherche souvent à se convaincre que le temps fera son oeuvre. Même si l’on se plante complètement sur qui l’on est et ce qui nous définit, on préfère continuer sur la mauvaise route et aggraver notre côte d’erreur. Au final, on préfère prendre un petit peu de pommade et afin de satisfaire notre amour propre.

Trop de gens fonctionnent comme cela. Trop de gens tapent encore et encore sur leur bras ou jambes et deviennent de plus en plus grabataires.

Ils suivent ce qu’on leur demande de faire, jouent aux bons élèves et appliquent les procédures à la lettre. Ils copinent avec les cols blans ou bleus pour garder leur poste ou acquérir le leur.

Les gens qui suivent le plan A n’ont pas toutes ses préoccupations ni ne déploient toutes ses manoeuvres compliquées. Parfois, il arrive qu’une personne du plan A se mêle à ceux du plan B pour tester leur cran et voir jusqu’où ils peuvent se trouver plus légitimes que celui du plan A. Même une petite erreur de celle du plan A, rassure et soulage celui du plan B.

Une autre chose qui différencie les gens dans le plan A et ceux dans le plan B (ou A et B), c’est que les premiers font les choses par passion et enthousiasme tandis que les deuxièmes le font par peur et découragement.

Ils en viennent même à culpabiliser les premiers de ne pas vouloir rentrer dans le moule et obéir.

Le plan A représente la liberté tandis que le plan B représente la contrainte et soumission.

A vous de choisir où vous souhaitez aller et je suis disposé à vous accompagner dans ce plan A si vous même, vous souhaitez me suivre et il n’y aura aucune compétition 😉.

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Gagner argent, Générer argent, Leadership, Liberté, Motivation, Plan du site, Richesse | Laisser un commentaire

Vidéo motivante de Kobe Bryant

Publié dans Accomplissement, Développement personnel, Efficacité, Energie, Leadership, Motivation, Plan du site | Laisser un commentaire

La bonne méthode

Lorsque l’on veut réussir dans un domaine quelconque, alors il est bien-sûr judicieux d’utiliser la bonne méthode.

Souvent malgré tout, nous ne savons pas comment nous y prendre et arrêtons avant même d’avoir commencer.

Pourtant, la seule question que l’on doit se poser reste celle-ci:

Comment faire ceci ou cela, comment s’y prendre?

Et vous savez bien que quelque part, quelqu’un a, possède et détient la réponse à cette question et peut donc vous permettre de progresser vers votre objectif.

Nous sommes souvent trop fier pour penser qu’il existe ce genre de personne et aussi, trop paresseux pour considérer l’importance de la démarche d’aller chercher ce qui nous manque.

A chaque fois que je me trouve face à une problématique quelconque, je me demande si je peux m’y prendre par moi même mais toujours dans cette optique d’y parvenir à l’aide des autres.

J’avoue que cela me fait gagner beaucoup d’argent et du temps.

Je partage avec vous quelqu’unes de mes compétences:

  • Réduire les frais bancaires pour une demande de prêt immobilier.
  • Diminuer le prix d’un bien immobilier ou les frais de notaire ou d’agence.
  • Amoindrir les frais en bourse et le coût de revient des actions.
  • Me couper les cheveux tout seul.
  • Réaliser un créneau ou rangement en bataille dans n’importe quelle situation.
  • Economiser sur le coût de l’essence, électricité, l’eau ou chauffage.
  • Pratiquer le jeûne un ou plusieurs repas d’affilée pour reposer et reconstituer plus vite les cellules.
  • Calculer des remises de tête très rapidement pendant les soldes ou lors de négociation.
  • Gagner un temps considérable en éliminant le superflu et se concentrer sur l’essentiel.
  • Anticiper et prévoir à l’avance grâce à des éléments factuels du passé.

…………………………

Comprenez une chose, je n’ai pas appris tout ceci tout seul. Se former en permanence demande une remise en question perpétuelle.

Aujourd’hui, quand on me demande mon avis sur quelqu’un ou quelque chose, je répond souvent que si je n’en sais pas plus que la personne qui me le demande, c’est qu’il vaut mieux qu’elle demande l’avis à quelqu’un d’autre et de plus compétent.

Car oui, il existe toujours quelqu’un quelque part et qui détient le secret, la clé.

A vous de développer cette compétence afin de changer votre vie et celle de ceux qui gravitent autour de vous.

Ceci, vous pouvez me le demander 😉.

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Efficacité, Leadership, Organisation, Plan du site | Laisser un commentaire

Apporter de la valeur

La création de valeur reste essentielle quand on souhaite s’enrichir.

Vouloir prendre sans rien donner fait partie de la mentalité de beaucoup de personnes mais celà demeure un très mauvais deal.

Le but vise à accroître la valeur créée et de la transmettre à un maximum de gens.

Lorsque l’on loue à une personne un bien immobilier, on utilise ceci.

Lorsque l’on finance des sociétés en bourse, on utilise ceci.

Lorsque l’on vend des produits et services de qualité et à bon prix, on utilise ceci.

Lorsque l’on participe à l’achat groupé de biens immobiliers (scpi), on utilise ceci.

Lorsque l’on loue un véhicule à un particulier, on utilise ceci.

Lorsque l’on créer des videos YouTube et qui aident des gens, on utilise ceci.

…………………….

Il existe deux éléments à garder en alerte:

Premièrement, confondre un actif et un passif. Acheter une tv, un téléphone, une voiture et de surcroît à crédit ne constitue pas un bon plan sauf si cela sert ses investissements (tv dans location meublée, téléphone dernier cri pour vidéos, voiture à louer) mais il faut financer tout en cash.

Deuxièmement, penser à soi avant de penser aux autres. La critique envers les gens riches est souvent injustifiée. Bien-sûr qu’il existe des footballeurs par exemple, qui ne méritent pas de tels salaires et deviennent un peu des machines à cash. Prenons Neymar (désolé pour les supporters du psg), beaucoup d’engouement se fabrique autour de ce joueur et les gens y participent. Pourtant, il peut faire lever des stades, vendre autour de lui et travailler des journalistes, bars et restaurants etc mais il n’améliore pas au sens strict du terme, la vie des gens par ce qu’il produit directement.

Si en revanche, en tant qu’entrepreneur ou investisseur, vous embauchez beaucoup de salariés, faîtes travailler des artisans, comptables, avocats, locataires etc. et ceci grâce au service que vous rendez alors qui peut vous le reprocher.

Il arrive souvent que l’on crie au scandale du style que certains gagnent beaucoup trop d’argent sans se dire que l’on y contribue nous aussi certainement, par notre passivité, notre négligence ou notre assistanat…

Donc, penser au manière de donner plus de valeur à plus de personnes mène au succès.

A la condition d’arrêter cette mentalité d’egoiste qui cherche à prendre sans rien donner.

La vie récompense ceux qui lui demande ce qu’elle attend de vous. Il suffit de tendre l’oreille et vous aurez la réponse.

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Efficacité, Générer argent, Investir, Motivation, Plan du site, Richesse | Laisser un commentaire

S’enrichir en 2 étapes

Aujourd’hui, je vais partager avec vous une méthode en 2 étapes pour vous enrichir.

Bien-sûr en fonction de là où vous en êtes actuellement, celà ira plus ou moins vite mais soyez convaincu qu’il s’agit d’une méthode très efficace.

Même si pour mon cas actuellement, je possède 6 biens immobiliers dont 4 déjà remboursés et qui me rapportent 1 250€ par mois et à terme jusqu’à 1 700€ ainsi que des dividendes en bourse, je pense qu’il existe aujourd’hui bien mieux.

Il va falloir miser premièrement, sur la rapidité et ensuite, la longévité.

Peut être, que vous ne connaissez pas encore le business de la location de voiture entre particuliers. Je ne vais pas citer ici son fonctionnement car l’ayant déjà décrit dans un autre article.

Ici, je veux montrer les 3 avantages principaux:

Tout d’abord, il y a le prix d’accès. Moyennant environ 3 000€, vous achetez un véhicule type Clio, Citroën, Fiat, Peugeot, Renault, Twingo, Ford, Dacia… Vous mettez des filtres de prix et vous inscrivez aux notifications quotidiennes comme sur LeBoncoin.

Vous pouvez miser de préférence sur les petites citadines car c’est souvent ce qui attire le plus les locataires pour la facilité de conduite et de stationnement. Il faut vérifier aussi quelques éléments importants tels que plaquettes de freins et embrayage, courroie de distribution, batterie, contrôle technique, vidanges, carte grise…

Le deuxième avantage, la rentabilité. Même en ne louant que 10 ou 15 jours par mois, c’est sans aucune mesure avec un bien immobilier. Quand vous achetez par exemple un studio à 50 000€ alors s’y rajoute encore 4 000€ de frais de notaire, des frais d’agence ou de travaux éventuels ainsi qu’assurance, taxe foncière, charges copropriété, rénovation, impôts etc ce qui rogne de beaucoup le bénéfice final.

Donc même avec de bons loyers, il est difficile d’obtenir de bonne rentabilité et un bon cashflow. Avec une voiture achetée en cash, vous pouvez la faire rembourser par les locataires en moins d’un an ou un an et demi grand maximum et ensuite, percevoir des loyers pleins.

Le troisième avantage, la vitesse de réinvestissement. Certes, même si sur un seul logement, vous arrivez à dégager 500€/mois c’est soit en ayant acheté en cash la totalité ou grande partie du bien ou avec crédit et sur des locations très haut rendement (colocation, saisonnier..).

Toutefois, vous êtes bloqués par le temps. A part, si vous percevez un héritage ou gagnez au loto, peu de personnes gagnent 10 000€ par mois de revenus qu’ils peuvent épargner et investir vite. Même avec la compensation des revenus calculée par certaines banques, la dette s’accroît quand même. La location de voitures permet quand à elle, de réinvestir très rapidement ses gains dans d’autres véhicules sans se trouver bloqué et sans crédit ce qui fait peser un risque bien moindre.

On ne doit pas compter les restrictions actuelles (locations saisonnières limitées à un certain nombre de biens) toujours plus importantes de l’Etat et qui cherche à reserrer la vis pour garder le contrôle de l’argent, qu’il souhaite engranger comme par le biais de charges salariales et impôts. Ainsi que des banques qui en viennent à demander toujours plus d’épargne et en arrivent à pondérer des loyers à 50% au lieu de 70% ce qui aggrave encore plus le taux d’endettement.

La deuxième méthode va consister à placer des sommes régulières en bourse. Si l’on touche 1 500 ou 2 000€/mois de gains par la location de voiture, une partie peut s’investir en bourse pour toucher des dividendes et les réinvestir à leur tour.

Je ne vais pas détailler ici comment bien investir en bourse mais j’ai écris suffisamment d’articles sur ce blog (section bourse) et publié de vidéo explicative sur YouTube.

Dîtes vous simplement qu’allier la rapidité et longévité va vous apporter la liberté financière.

Dans chaque décision, il y a une conviction profonde qui vous anime et un désir fort.

Le processus de vie actuelle repose principalement sur la notion d’asservissement durable comme si c’était la seule option valable et jusqu’au jour où l’on perd ce qui nous fais se lever le matin.

Il vaut mieux prendre sa vie en main et contrôler ce qui la façonne plus que d’attendre qu’un miracle se produise.

Ce que vous décidez de faire maintenant va induire ce que vous allez décider de faire demain.

L’homme reste souvent contrôlé par son passé mais il peut se forger un autre avenir bien meilleur.

Publié dans Argent et liberté, Bourse, Business, Générer argent, Immobilier, Investir, Liberté, Motivation, Plan du site, Richesse | Laisser un commentaire

La polarisation

Ce qui fait que beaucoup de gens échouent, c’est qu’ils ne parviennent pas à se concentrer sur une ou quelques valeurs supérieures.

Par exemple, il y a des gens qui mettent le respect des autres envers eux même et inversement comme au centre de leur préoccupation et toutes leurs actions découlent de celà.

Tandis que d’autres agissent à l’aveugle et sans fil conducteur vraiment précis.

En réalité, on peut tous utiliser une sorte de point d’ancrage et qui aide au quotidien à accomplir des choses réellement importantes pour nous.

Pour mon cas personnel, je considère la recherche de la vérité par moi même comme le point central de ma vie.

Peut être que l’on va alors critiquer mes choix et décisions mais je préfère agir en mon for intérieur que de me contenter de suivre l’opinion commune même si, je peux utiliser la pensée des gens.

Actuellement, on nous parle et rabâche les oreilles avec un soit disant virus qui tue des milliers de gens à travers le monde.

Déjà, il faut savoir à quoi correspond un virus. C’est seulement la transmission horizontale d’un état de faiblesse d’une personne vers une autre personne aussi faible.

Si la deuxième possède une immunité forte ou correcte, elle ne tombe pas malade.

Wim Hof appelé l’homme de glace en est un bel exemple. Grâce au froid, à la respiration et méditation, il a su résister facilement à la bactérie escherichia coli qu’on lui a ingéré volontairement pour connaître ses réactions. Il n’a eu que 10 minutes de fièvre à l’inverse de symptômes généralement bien plus sévères.

Avant ce processus de transmission horizontale, il existe une transmission verticale. Quand un être humain se retrouve avec un système immunitaire faible (dû souvent à cause de mauvaises habitudes comme l’alcool ou le manque de consommation de fibre alimentaire) alors il s’épuise, s’amenuise et malgré tout, il développe quand même des moyens pour assurer le maintien de sa survie. Différents symptômes apparraissent comme toux, eternuement, fièvre, nausées, formation de bactéries, champignons, inflammations ou multiplications cellulaires…

Dans un deuxième temps seulement, un corps faible et malade peut contaminer d’autres corps malades. Le virus se trouve d’abord auto créé par l’apparition d’un état de faiblesse durable et il s’elimine ensuite soit, par le décès de la personne (souvent causé par le traitement lui même) ou soit, parce que un ou plusieurs corps forts ou avec une santé suffisante contribuent à le faire disparaître ou encore, par la volonté et force mentale de l’individu malade de se soigner.

On sait très bien que le médecin qui annonce la mauvaise nouvelle au patient finit souvent d’achever celui-ci sauf s’il croit en lui.

Si l’on cherche à affaiblir le corps de quelque façon que ce soit et dont je tairais certains procédés, c’est qu’il existe derrière des lobbys très puissants et qui ont tout intérêt à maintenir cet état le plus possible et plus longtemps possible afin de gagner un maximum d’argent.

L’argent mène le monde et aussi les imbéciles.

Voyez vous, je ne vous demande pas de choisir un camp et ni même de croire ce que je raconte, bien loin de vous amener à penser cela.

Forgez vous plutôt votre propre idée.

Grâce à la polarisation comme posséder une vision d’abondance, de santé, d’amour, harmonie, de compassion, générosité etc alors vous évitez de tomber dans le piège inverse celui basé sur un concentré de manque, maladie, peur, séparation, cruauté ou égoïsme etc..

Grâce à la polarisation, vous devenez plus puissant bien que le monde commence à vous traiter de conspirateur.

Selon les normes actuelles, on devrait tous adhérer à la parole des journaux, médias et autres systèmes commerciaux ou partis politiques…

De plus en plus, une seule voix règne, celle d’encourager la voie unique telle que mettez la fibre, achetez la 5G, regardez Touche pas à mon Poste, prenez tel médicament, suivez la norme et allez voter citoyen.

Le choix de la polarisation reste entre vos mains. A chaque instant, dans ce que vous écoutez, dîtes, achetez ou mangez, vous activez celle-ci.

En vérité, rien arrive vraiment par hasard. Si un jour, vous vous retrouvez par exemple à sec ou gravement malade, ceci résulte d’un ensemble de choix ou processus erronés. Plus ils s’accumulent et plus il en vient difficile de faire marche arrière.

J’ai pris l’option de me dire que je préfère protéger les gens contre eux même que de me protéger des gens. Peut être que l’on va me railler, m’insulter et cracher au visage mais j’assume mes choix.

Comme le disait Mahatma Gandhi:

«La haine tue toujours mais l’amour ne meurt jamais».

Publié dans Accomplissement, Développement personnel, Liberté, Motivation, Plan du site, Santé | Laisser un commentaire

Comment utiliser son INTELLIGENCE PRINCIPALE

La recette du succès

Publié dans Accomplissement, Développement personnel, Efficacité, Plan du site | Laisser un commentaire

Économiser sur l’essence

Dans cet article, je veux parler de la voiture qui peut devenir un allié ou un ennemi et comment économiser sur celle-ci et surtout l’essence qui va avec.

Je conseillerai déjà d’acheter toujours un véhicule d’occasion ou neuf en cash.

Le crédit peut servir à bien autre chose même quand on pratique le business de la location de véhicule entre particuliers, commencer sans crédit accélère son enrichissement.

Une fois que l’on possède dix voitures et qui rapportent 3 000€ par mois, l’on peut se faire plaisir et acheter sa propre voiture neuve si on le souhaite.

Aussi la voiture fait partie des charges variables comme l’eau, l’électricité, le chauffage, l’alimentation ou l’essence…

Si l’on fait un crédit pour payer des charges variables, c’est que l’on manque de notion élémentaire de finance. Même si un véhicule peut devenir un actif, il ne faut pas commencer par se ruiner avec un prêt dans un passif pour soi si après l’on veut générer des actifs.

Un petit véhicule type citadine coûte et consomme toujours moins qu’une grosse berline.

L’essence quand à elle, peut s’optimiser facilement et grâce à 7 principes simples:

  • L’anticipation et la conduite souple pour éviter les freinages et accélération brusque. Plus on regarde devant soi comme un feu, un panneau, un passage piéton, un rond point et moins on est pris au dépourvu. Utiliser le frein moteur à l’avance en lâchant l’accélérateur, freiner légèrement et revenir en vitesse 2 tout en debrayant permet souvent de ne pas avoir besoin de s’arrêter et ni de freiner fort ou devoir accélérer pour éviter de passer au feu rouge. S’arrêter au feu rouge en troisième vitesse est aussi plus économique qu’en deuxième.
  • Choisir une voiture diesel, gpl ou hybride mi essence mi électrique contribue aux économies.
  • Repérer les stations essence moins chères comme au niveau des supermarchés aide également.
  • Ne pas démarrer en trombe ni laisser le moteur tourner avant de rouler mais partir en douceur pendant 5 minutes.
  • Optimiser son trajet pour éviter les embouteillages et endroits où il y a trop de feux et arrêts intempestifs.
  • Toujours recharger sa jauge d’essence quand celle-ci se situe entre le milieu et le maximum mais pas en dessous du milieu. Par ce principe, on mélange de l’essence fraîche avec de l’essence plus ancienne et l’on consomme moins au final.
  • Ne pas laisser le moteur tourner plus d’une minute à l’arrêt comme au drive ou dans les bouchons mais l’éteindre.

Le plus grand prix que l’on paie provient souvent de notre inattention et ceci pour tout dans la vie.

Plus on a de l’attention, que l’on est conscient des choses et plus on obtient alors de bons résultats.

Cela peut paraître tout autant inoffensif par exemple, d’allumer une cigarette que de s’arrêter trop proche d’un autre véhicule mais il suffit d’une fois, de la cigarette de trop, de l’arrêt de trop…

Quand on ne maîtrise pas ses distances de sécurité, on devient dangereux pour soi et pour les autres.

A l’arrêt, on doit toujours voir les roues du véhicule devant soi et posée sur le bitume.

En circulation, il faut savoir garder ses distances et de façon croissante, plus on roule vite.

Au niveau latéral, s’imaginer une portière d’une voiture garée qui s’ouvre ou un petit enfant qui déboule entre deux incite à bien se centrer et de ralentir si besoin.

Penser à faire les vidanges une fois par an ou tous les 15 000 kms, vérifier plaquettes de freins, bougies ou essuie glaces vaut mieux que de devoir encrasser le moteur ou d’en payer le prix.

« Pour vous sauvez, pensez d’abord aux autres en premier. »

Publié dans Argent et liberté, Economiser, Plan du site | Laisser un commentaire