Réduire les impôts sur l’assurance vie

On vous parle souvent que plus vous laissez votre assurance vie ouverte longtemps et moins vous allez payer d’impôts.

Si cela était encore le cas, pour des versements effectués avant le 27 Septembre 2017 où vous bénéficiez après 8 ans de contrat sur la plus value, de ne payer que 7.5% de prélèvement forfaitaire libératoire et 17,2% de prélèvements sociaux après abbatement de 4 600€ pour un célibataire ou 9 200€ pour un couple ou de rajouter ses montants de plus value après impôts sur son revenu imposable après abbatements, aujourd’hui donc à partir du 27 Septembre 2017 c’est 7.5% et 17.2% comme avant donc 24.7% sur la plus value pour des versements inférieurs ou égaux à 150 000€ et pour ceux supérieurs à 150 000€, 12,8% sur les plus values et 17.2% de prélèvements sociaux donc de 30% au lieu de 24.7%.

En revanche, les versements après le 27 Septembre sont applicables à l’abattement sur tous les prélèvements c’est à dire sociaux, forfaitaires ou sur les 12.8% sur la plus value au delà de 150 000€ uniquement sinon 7.5% en deçà.

Choisir de rajouter ses retraits d’assurance-vie sur ses impôts se révèle avantageux que si l’on paie moins de 12.8% d’impôts.

Pour être encore plus intéressant, il faut donc savoir conserver son assurance vie au delà de 8 ans et en versant moins de 150 000€. En deçà de 8 ans et/ou au delà de 150 000€, vous payez 30% de fiscalité au lieu de 24.7%.

Bien-sûr, il faut considérer les abbatements appliqués en priorité sur les gains liés aux primes versées avant le 27 Septembre 2017 puis aux gains soumiscau taux de 7.5% puis à ceux soumis au PFU de 12.8% et c’est sur ces abbatements que l’on peut agir pour diminuer encore la fiscalité.

Déjà il vaut mieux ouvrir une ou plusieurs assurance vie et la laisser vivre pendant 8 ans sans y placer d’argent à part la mise de départ.

Ensuite, ce qu’il faut bien comprendre et qu’un assureur ou une banque ne vous dit pas, c’est que lorsque vous retirez des sommes comme admettons 10 000€, celle ci n’est pas uniquement que du capital mais aussi de la plus value supposée pour moitié de cette somme.

Le retrait partiel de 10 000€ se décompose donc en 5 000€ de capital et 5 000€ de plus value. C’est précisément sur cette dernière que vous allez être fiscalises que sur les intérêts et plus value mais au delà seulement de 4 600€ pour un célibataire et de 9 200€ pour un couple.

Donc si vous retirez 4 600€ (2 300€ de capital et 2 300€ de plus value en réalité) pour un célibataire ou 9 200€ (4 600€ de capital et 4 600€ d’intérêts) pour un couple, vous ne payer aucun impôt donc ni prélèvements forfaitaires de 12,8% ou de 7.5% mais que les prélèvements sociaux.

Ce qui donne l’avantage de se reverser ensuite les sommes retirées chaque année sur son assurance vie pour qu’elles redeviennent de nouveau du capital.

La technique consiste donc à retirer chaque année avant la limite de 360 jours en comptant environ 3 semaines pour le retrait donc disons entre 320 et 330 jours pour jouer la sécurité dans la limite des plafonds et remettre ses sommes par la suite pour qu’elles se transforment de nouveau en du capital qui génère de nouveaux intérêts.

Maintenant la question la plus intéressante est de savoir comment faire quand on décide de retirer une somme pour connaître celle ci sans dépasser le plafond.

En faite, le calcul est très simple. Il vous suffit de calculer le montant de votre plus value chaque année et ensuite de diviser le montant de 4 600€ ou 9 200€ par celle ci.

Admettons qu’en année 10, vous en êtes à 20% de plus value. Pour calculer un pourcentage, il vous suffit de diviser le montant de la plus value par le montant qui reste et de multiplier par 100.

Si pour 100 000€, s’y rajoute aussi 20 000€ de plus value alors pour savoir quoi retirer il faut simplement diviser 4 600€ par 20% ce qui donne 23 000€ pour un célibataire ou 9 200€ par 20% ce qui donne 46 000€ à retirer pour un couple.

Grâce à cela, vous ne payer aucun impot et disposez de votre argent comme bon vous semble pour le réinjecter ensuite, si vous le souhaitez sous forme de capital qui va produire alors de nouveaux intérêts.

Si vous ne faîtes qu’une plus value de 5% alors c’est:

4 600€/5%= 92 000€ à retirer.

9 200€/5%= 184 000€.

Il faut donc considérer que pour éviter de payer trop d’impôt sans retrait, il vaut mieux attendre plus de 8 ans pour verser des sommes afin de ne payer au mieux que 24.7% de prélèvements sur la plus value pour une assurance vie inférieure à 150 000€ ou 30% au delà avec abbatement.

Et pour ne pas en payer du tout sur la plus value au delà de 8 ans comme à partir de la neuvième ou dixième année, il faut savoir retirer chaque année.

Avec 50 000€ de capital et une plus value de 20% au bout de 10 ans, on peut retirer:

4 600€/20%= 23 000€ pour un célibataire.

9 200€/20%= 46 000€ pour un couple.

Cela permet d’effacer la plus value et de ne payer aucun impôt et replacer par la suite sous la forme de capital.

Si l’on veut savoir combien on économise d’impôts chaque année pour un contrat de plus de 8 ans et inférieur à 150 000€ alors c’est:

4 600€×7.2%= 193.2€ maximum pour un célibataire chaque année.

9 200€×7.2%= 386.4€ donc le double pour un couple chaque année.

Mais à condition de retirer chaque année et de savoir combien 😉.

Publié dans Argent et liberté, Générer argent, Investir, Plan du site | Laisser un commentaire

Protéger sa santé

Comme on dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir, en matière de santé comme pour tous domaines en général la prévention vaut mieux que de chercher à recoller les morceaux.

Voici plusieurs points importants à respecter pour garder une santé optimale:

  • Le sucre agît négativement sur les yeux et créer des troubles de la vision tels que la myopie, la cataracte ou DMLA et provoque du diabète, de l’hypertension et des maladie cardio vasculaires ainsi que de la fatigue chronique.
  • Le lait provoque des inflammations comme la maladie de Crohn et cause l’ostéoporose. Il comporte aussi de l’acide phosphorique qui a un effet acidifiant sur tout l’organisme comme un blanchiment des cheveux, des cancers du sein et contient des polluants toxiques tels que PCB ou dioxine. Il cause différents troubles de santé comme des allergies, affections ORL, migraine, acné..
  • Le café tout comme l’alcool font partie des produits acidifiants pour le corps et qui vont altérer vos facultés sensorielles, physiques et psychiques. Si cela ne se ressent pas sur le court terme à petite dose même si c’est générateur de stress et d’anxiété ou d’hypertension, sur le moyen et long terme les effets négatifs se produisent avec notamment des calculs biliaires du faite de l’acidité. La plupart des cafés sont aussi très pollués tout comme les thés et tisanes. Le plus sérieux peut être apparaît par son côté addictif et qui agit sur le lobe pré frontal du cerveau ce qui fait que vous agissez en mode automatique et perdez progressivement vos capacités de réflexion. Je considère que des maladies comme Alzheimer ou Parkinson ne sont pas éloignées de ces substances combinées avec celle du sucre et en sachant que l’alcool en contient déjà.
  • La viande et notamment la viande rouge ne symbolise pas le mieux la santé. Contrairement à une idée populaire, l’être humain a un besoin quotidien de très peu de protéines hors la viande en contient beaucoup et il ne s’agit pas des meilleures. Celles qui sont animales doivent être produites à l’aide de substances fabriquées elle même par le corps pour qu’elles deviennent des acides aminés. Durant ce processus, beaucoup d’entre eux sont déjà détruits par la production même de ceux ci et d’autres substances interviennent pour éliminer tout ce qui n’est pas essentiel. Ce qui explique pourquoi le processus digestif de la viande est beaucoup plus long et fatiguant. Il laisse des traces par de la prise de poids, des troubles digestifs ou cardiaques… Au final, ce qui est consommé se trouve dans le reste de chaire de l’animal qui a été constituée par son alimentation et se stocke en graisse et à l’heure actuelle, on ne peut pas dire que la nourriture des animaux en soit vraiment.
  • Le pain actuel moderne ou viennoiseries ne représentent pas l’idéal en matière de culture céréalière raisonnée… Essentiellement, ce que l’on consomme concerne des céréales à base d’engrais organiques non bios et de l’eau issue des nappes souterraines traitées à base de produits chimiques. On retrouve cela ensuite dans nos boulangeries et autres magasins. Ce sont ceux qui servent également à nourrir le bétail qui est tué. La recrudescence des allergies au gluten (ce n’est pas le gluten le responsable mais la qualité intrinsèque du produit et beaucoup avec du gluten ne rendent pas allergiques s’ils sont bios) n’est pas éloignée de cette industrie prospère qui pullule même jusque dans le bol des enfants au petit déjeuner.

Donc si vous voulez préserver votre santé sur le long terme, je vous conseille personnellement d’arrêter ou de réduire de façon conséquente le sucre, le lait, le café, la viande, le pain blanc…

Si vous situez de façon plus précise ce qui cause problèmes alors vous pouvez agir pour trouver mieux ou des substituts comme manger des fruits qui contiennent du fructose pour le sucre, consommer des laits végétaux, des smoothies, des légumes, du pain complet bio…

Je ne prétends pas être un expert en nutrition ni en quoique ce soi d’ailleurs mais j’invite seulement chacun des personnes qui vont lire cet article à une meilleure prise de conscience et chercher les informations par eux même afin de comprendre plus en profondeur.

Au regard de notre santé et survie sur cette planète, si on l’améliore sur le plan individuel alors elle ne peut que produire des effets cumulatifs positifs conséquents sur les autres êtres vivants et le monde entier de manière plus global.

Si par hasard un jour, on croise des extra terrestres plus intelligents que nous, il faut espérer qu’ils nous guident et induisent encore plus loin dans cette quête de la santé optimale si on souhaite encore rester en vie en tant qu’être humain un petit peu 😉.

Publié dans Accomplissement, Développement personnel, Motivation, Plan du site, Santé | Laisser un commentaire

Habitudes de riches

Si vous souhaitez vous enrichir et atteindre un cap dans votre vie, il est important de développer de bonnes habitudes de richesse pour vous rapprocher du succès ou de la réussite.

• Une des premières habitudes fondamentales réside dans celle de se lever tôt. En effet, cela recouvre de nombreux avantages positifs au quotidien et permet surtout d’avoir une vision positive de soi et des autres. Les gens qui se lèvent plus tard ont tendance à demeurer plus pessimistes, moins proactifs et plus sujets à la dépression ou aux mauvaises habitudes.

Aussi, le faite de se lever plus tôt se corréle avec celui de se coucher plus tôt. Globalement, au lieu de faire du 8 ou 9h à minuit ou 1h, faîtes du 6 ou 7h à 22 ou 23h.

• Une autre règle des gens riches consiste à vérifier ses comptes au quotidien. On peut penser qu’il s’agit d’une obsession mais en vérité, il n’y a rien de mieux pour checker ce qu’il rentre et sort afin de trouver des solutions concrètes. La notion d’actif ou passif a son importance pour démontrer que le but réside surtout dans l’augmentation du premier et la diminution du second et pour y parvenir, cela nécessite du contrôle car c’est une des clés de la réussite. Contrôler ses dépenses et ses entrées permet surtout de contrôler sa vie.

• Une autre habitude de riche repose sur la formation continue et l’idée que l’on ne doit jamais cesser d’apprendre. Souvent ce qui distingue le plus une personne riche d’une autre est qu’elle semble mieux maîtriser les circonstances mais en vérité, elle comprend mieux comment le système fonctionne, l’appréhende avec lucidité et s’y adapte comme un félin très agile. Avant toutes nouvelles décisions prises ou actions engagées, elle se renseigne un maximum ou trouve quelqu’un qui dispose de l’expertise et l’expérience dont elle a besoin. Sans négliger personne, ce qui la motive se trouve dans une meilleure compréhension quotidienne du monde qui l’entoure.

• Une personne riche dispose d’une plus grande résistance à la frustration. Plutôt que de pencher du côté d’une vision manichéenne du monde, elle cherche à regarder celui ci avec amour et compassion car elle sait que ce qui anime souvent les gens, au delà de la recherche du plaisir et l’évitement de la douleur, c’est surtout de savoir faire face à ses peurs et de s’engager davantage dans l’action raisonnée. Elle part du principe que soit il y a aucune prise sur ce que l’on veut et dans ce cas, on l’accepte ou alors que l’on peut agir et l’on y met donc toute sa passion ou sa foi.

• Une dernière habitude des gens riches se base sur la satisfaction du besoin humain plus que sur celui plus personnel. On peut dire qu’ils sont globalement et à l’inverse de ce que l’on croit généralement, plus altruistes que la majorité par l’écoute de ce que tout un chacun veut et recherche. Plus l’effort se porte là dessus, plus ils savent également qu’ils doivent acquérir une richesse intérieure plus importante et afin de parvenir à mieux satisfaire celle des autres. La récompense, ils la trouvent quand se concrétise dans la réalité ce qu’ils matérialisent d’abord en pensée. C’est celle ci qui permet l’action et d’aboutir au résultat voulu.

Il est possible de mettre en pratique ses 5 habitudes dès aujourd’hui si l’on sait que le temps passe et que qualité ne rime pas avec défaut ou que quantité ne rime pas avec pénurie.

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Plan du site, Richesse | Laisser un commentaire

Économiser sur le téléphone

Aujourd’hui avec les moyens technologiques et techniques actuels, il est possible de communiquer voire bien plus que cela pour presque rien.

Si vous disposez encore d’une ligne fixe France Télécom, vous devriez déjà la résilier si vous disposez par ailleurs d’un portable et/ou d’une box Internet.

Vous pouvez discuter sur des applications gratuites comme Snapchat, Whatsapp ou Skype.

Au delà des économies pour échanger, il est possible aussi de moins consommer au niveau électrique et de prolonger la durée de vie de votre téléphone portable.

Si par exemple, vous coupez celui ci en mangeant, conduisant ou lisant, la batterie se repose ainsi que le chargeur non utilisé (à débrancher quand le téléphone est chargé). Le téléphone dure plus longtemps avec un niveau de batterie quotidien entre 40 et 80%.

Jouer au niveau de la luminosité avec un réglage manuel plutôt qu’automatique évite de chercher sans raison plus de lumière. Donc moins d’éclairage dans les lieux clos et plus à l’extérieur.

Enlever le flash et le plein écran de l’appareil photo du téléphone quand vous ne l’utilisez pas aide également.

Ne laissez pas le wifi allumé en permanence ni le Bluetooth ou le gps mais uniquement quand c’est utile et profitable comme pour transmettre des photos depuis l’étranger.

Les données cellulaires ou mobiles ne sont utiles que dans les endroits où vous ne captez pas le wifi donc vous pouvez les éteindre au domicile muni d’une box ou dans les lieux publics pourvus du réseau wifi ainsi qu’en dormant..

Mettre la sonnerie en mode silencieux ou avec une sonnerie à faible volume plutôt qu’en vibreur consomme moins. Désactiver les vibrations de touches du téléphone permet d’en faire de même.

Ne pas laisser la durée d’allumage du téléphone trop longtemps sans s’en servir mais choisir une mise en veille de 30 secondes ou 1 minutes reste mieux que 2 ou 3 minutes.

Désactiver les mises à jour automatique de votre téléphone est préférable.

L’utilisation des données mobiles ne sert à rien lorsque vous capter le wifi, à l’étranger ou que vous n’envoyer pas de mms au risque d’exploser votre forfait.

Votre téléphone contient généralement un mode économie d’énergie moyen ou fort qui maintient la durée d’utilisation sans charger son téléphone et des applications ainsi qu’avec l’option du mode avion qui permet d’optimiser la vitesse de rechargement..

Ne pas télécharger trop d’applis qui puisent dans la batterie et désactiver leurs notifications pour celles inutiles et éviter de mettre un fond d’écran avec des couleurs trop claires et vives mais privilégier le noir.

Eviter les températures extérieures trop basses ou hautes et de recharger son cellulaire quand il y a la foudre, garde celui ci en vie.

En plus de tous cela, vous pouvez mettre ou activer le filtre bleu sur votre écran du téléphone ou de l’ordinateur afin de protéger vos yeux.

Publié dans Economiser, Plan du site | Laisser un commentaire

La voie du milieu

Si vous souhaitez franchir un ou plusieurs caps décisifs dans votre vie, vous devez aussi faire en sorte de vous éloigner au maximum de la voie du milieu.

Aujourd’hui on réclame que vous devez suivre une certaine direction bien précise et s’y tenir coûte que coûte de façon très arbitraire comme si l’on vit en permanence avec un revolver sur la tempe et un couteau sous la gorge.

En gros ce qui est prévu pour vous c’est étudier, travailler, voter, manifester, se marier, devenir propriétaire, consommer, se médicamenter, accepter ce que l’Etat vous donne et surtout ne pas questionner..

Si vous voulez plus ou différent ou mieux alors on vous prend pour un enfant capricieux. La mentalité française reste très concernée par cet état d’esprit d’oiseau en cage.

Quand on veut voler de ses propres ailes, on accepte plus de subir les circonstances et on prend en main sa destinée. On se dit alors que c’est nous et nous seul qui choisissons ce qui est le mieux.

Le danger avec la voie du milieu, c’est qu’elle amène à s’habituer à des choses médiocres mais en les considérant comme banales.

On trouve normal de fumer, boire de l’alcool, du café, se goinfrer de pop corn et sodas, consommer de la nourriture poubelles et ne pas s’activer physiquement.

La nourriture intellectuelle et spirituelle suit la nourriture physique alors on s’abreuve de télé réalité, émissions racoleuses et s’alimentons de films d’horreur ou de reportages sensationnalistes qui attisent les plus bas instincts.

La voie du milieu préconise de rester dans un état semi conscient, semi comateux et de continuer à acheter toujours les mêmes produits ou services vantés recyclés sans chercher ce qui s’y cache derrière ni même entrevoir ce que cela cause comme dommages collatéraux.

Dès lors que l’on commence à remettre en question certains soit disant acquis, des nouvelles perspectives s’ouvrent alors devant nos yeux et nos oreilles. On finit par diriger volontairement son esprit au lieu de le laisser divaguer de ci et de là.

En matière de santé par exemple, on prend conscience qu’un changement de chaleur dans la nourriture ou un jus peut influer sur son taux d’énergie. C’est pourquoi, on se concentre en priorité sur des aliments crus qui se rapent et se découpent soigneusement pour servir de lunch le midi plutôt que d’acheter des produits tout préparés sans saveur à réchauffer. A l’inverse, on néglige tout ce qui est glaces, pizzas et bouteilles d’eau ou liquides trop frais par rapport à la température du corps. On apprécie aussi davantage le contact avec la vraie nature en marchant pieds nus, dormant proche du sol et en ressentant la terre, l’eau et le soleil.

En matière d’argent, on trace une ligne rouge entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Une bonne société en bourse reste une bonne société selon certains critères et une mauvaise demeure mauvaise avec ces mêmes critères. Une mauvaise dépense reste toujours une mauvaise dépense quoique l’on en dise. Si je décide de m’acheter le dernier écran plat ainsi qu’une voiture flambant neuve, je sais dans quelle voie je me trouve et dans laquelle je souhaite rester. Au fond, je n’assume pas ma vraie valeur et je craque..

Toutes ces choses appartiennent à la voie du milieu. Encore une fois, chaque seconde vous invite à choisir entre celle ci ou la meilleure, entre le médiocre et la recherche du mieux, entre l’anéantissement de toutes réponses ou la recherche de nouvelles questions.

Rappelez vous toujours qu’il y a d’un côté le brouillard et de l’autre l’eclaircie, d’un côté l’obéissance servile et de l’autre la révolte raisonnée, d’un côté ceux qui obéissent et commandent et de l’autre, ceux qui coopèrent et s’encouragent.

Sortez au plus vite de la voie du milieu et le monde vous remerciera.

Le plus grand secret de la réussite

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Leadership, Motivation, Plan du site, Santé | Laisser un commentaire

Prendre le temps

Pour toute chose importante ou moins importante, prendre le temps est primordial.

Que ce soit quand on mange que lorsque l’on est en vacances, il faut savoir profiter du temps présent et sans vouloir sans arrêt à tout prix, immortaliser ce moment ou cet instant comme par le biais d’un selfie de soi même.

Combien de personnes ne savent pas apprécier le temps présent comme il est et sans y rajouter rien de plus.

Il n’y aucun mal bien-sûr à conserver des souvenirs mais dès lors que cela devient systématique et que chaque moment qui passe donne une occasion de s’éloigner du présent et pour se projeter dans le futur alors on finit par ne plus vivre dans ce premier.

Ne plus vivre dans le présent, c’est s’écarter petit à petit de soi réellement et de ce qui fait de nous un être en vie.

On se rapproche de plus en plus de la fin et cherche à rattraper le temps qui se perd par une illusion d’instantaneite éphémère.

Pour s’approcher au mieux de la vraie vie, il faut se rendre capable de savourer chaque moment comme il est et sans vouloir pour autant, ni le séparer du passé et surtout du présent car ce qui fait notre passé constitue ce présent qui lui même contitionne notre avenir.

Vivez maintenant.

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Plan du site | Laisser un commentaire

Les meilleurs critères en bourse

Pour savoir bien investir en bourse, il est important de regarder et veiller à certains critères efficaces.

J’ai expliqué dans d’autres articles, qu’il faut savoir sélectionner une action en fonction de sa valeur comparée à son coût de revient.

Bien-sûr il existe bien d’autres critères dont certains déjà citées sur ce blog.

Je veux davantage mettre l’action ici sur la notion de contrôle et plus vous avez de contrôle sur la société elle même ou sur l’analyse que vous en faîtes, plus vos capacités à gagner beaucoup d’argent s’élèvent fortement.

Si Warren Buffett participe aux décisions stratégiques même des sociétés dans lesquelles il investit, c’est qu’il peut plus aisément garder la main au coeur même du business.

Quand il s’agit de générer du cash, cela n’est pas 100 ou 200€ mais beaucoup plus. Toutefois, la grande rivière n’arrive pas de suite et débute par de petits ruisseaux qui ensuite se réunissent pour en faire qu’un beaucoup plus grand.

Si vous examinez Warren Buffett, le plus grand boursicoteur du monde, il possède une action connue de tous qui est Coca Cola. Mais ce que vous savez moins c’est que chaque année, il est capable de générer par an pour presque 60 fois plus de montant de dividendes que le salaire annuel du pdg lui même de Coca Cola.

Comment expliquer cela?

Il faut déjà savoir que Warren lit beaucoup tous les jours et s’informe de l’actualité boursière et financière, non pas que dans le but de se cultiver mais aussi surtout, pour appliquer et mettre en pratique ce qu’il apprend.

C’est ce qui le différencie du pdg qui suit un système tandis que Warren fabrique le sien au moyen de sa société Berkshire Hathaway qui gère ses investissements.

Nous allons voir maintenant quelques un des critères importants et qui déterminent la valeur d’une action:

  • Un des critères consiste à regarder si la société versent des dividendes réguliers chaque année sur au moins les 5 dernières années. Si elle en verse 4 fois par an, c’est encore mieux et un bon indice qui illustre la pérennité d’une action.
  • Un autre critère concerne le niveau de capitalisation boursière. Plus il est important en terme de valeur et/ou de nombre d’actionnaires, plus c’est rassurant.
  • Si la société arrive à dégager une marge d’exploitation (déjà notée chez le broker) avant impôts par rapport à son chiffre d’affaire de 13% minimum, cela veut dire qu’elle peut réinvestir dans son propre développement mais aussi facilement dégager des bénéfices et pouvoir augmenter encore les dividendes. Il faut diviser son résultat d’exploitation (ebit) par son chiffre d’affaire et multiplier par 100.
  • Il faut aussi que le résultat net après impôts soit en progression constante sur au moins les 3 dernières années. Plus elle génère des bénéfices et plus vous pouvez aussi en générer.
  • A condition que l’action progresse également. Bien-sûr, en général elle suit le résultat net donc sur 3 ans elle peut évoluer à la hausse et ensuite rebaisser la quatrième année puis repartir. J’ai déjà expliqué que tant que l’on laisse l’action vivre si elle est bonne ou que l’on verse le même montant sur celle ci chaque mois pour lisser le risque, on est plus que gagnant.
  • Le price to book ratio ou cours sur actif net représente la valeur de sa capitalisation boursière comparée avec le total de l’actif net après impôts. S’il est superieur à 4, c’est le mieux.
  • Le niveau du PER représente le nombre d’années de bénéfices que peut représenter la valeur d’une action au regard de ses bénéfices chaque année. Comme cette action peut varier à la hausse ou à la baisse, il ne faut pas qu’elle soit trop basse au risque d’une chute du Per et des dividendes et ni trop haute au risque d’une baisse de l’action et des dividendes. L’idéal reste entre 3 et 14.

Bien entendu, si vous examinez tous ses critères, cela va éliminer automatiquement un certain nombre de sociétés dans lesquelles vous auriez pu investir par ailleurs.

Il n’est pas interdit de le faire pour autant car il s’avère difficile d’obtenir tous ces critères sur une même action mais ils doivent servir de base dans vos choix et permettre au final, d’obtenir de meilleurs résultats par de meilleurs décisions.

Si actuellement, votre esprit penche entre deux actions, en se remémorant ses critères il s’avère beaucoup plus simple de trancher.

Au final, on en arrive au même point que le début quand on compare Warren Buffett au pdg de Coca Cola.

Le premier comprend ses choix, les applique et les assume.

Le deuxième quand à lui applique les choix du plus grand nombre, les subit et les nie.

Publié dans Argent et liberté, Bourse, Business, Plan du site | Laisser un commentaire

Regardez « Comment toucher des dividendes chaque trimestre » sur YouTube


Publié dans Argent et liberté, Bourse, Investir, Plan du site | Laisser un commentaire

Secrets de richesse n°20

Voici de nouveaux secrets de richesse pour une vie meilleure:

  • La colocation et la division immobilière sont deux stratégies rentables pour s’enrichir dans l’immobilier. Cela peut nécessiter de poser des cloisons en placo pour accroître la valeur du bien.
  • Passer par une agence de rénovation immobilière compétente pour tous types de travaux fait souvent gagner du temps et de l’efficacité.
  • Les décorations les plus simples comme à base de peinture blanche ou grise sur les murs et mobiliers permettent d’augmenter le potentiel locatif ou de vente.
  • Au lieu d’acheter un bien locatif à rembourser sur une courte durée et d’entamer sérieusement sa capacité d’emprunt, il est préférable de partir sur une durée longue sur ce premier bien pour dégager du cash-flow positif chaque mois et rembourser par anticipation et réitérer ensuite un autre achat derrière. Après, on peut raccourcir plus facilement la durée du prêt du premier bien et en augmentant les mensualités pour qu’elles ne dépassent pas celles minimum des loyers.
  • Pour bien investir en bourse sans payer beaucoup de frais à l’achat et pouvoir déjà à la base les faire baisser sur cette action, il faut savoir jouer sur les seuils. Si une action coute 5€ de frais d’achat entre 1 000 et 5 000€, il vaut mieux en acheter pour 5 000€ et avec seulement 0,10% de frais (5/5000×100) plutôt que d’acheter 1 000€ d’actions pour 5€ de frais qui vont coûter 0,50% de frais (5/1 000×100).
  • Pour calculer le coût de revient d’une action, il suffit de multiplier le nombre d’actions avec son prix d’achat et d’additionner tous les achats ensemble.

Pour 10 actions achetées à 50€, 15 actions à 48€ et 13 à 51€ cela équivaut à:

(50€×10)+(48€×15)+(51€×13)= 500+720+663= 1 883€

Ce montant de 1 883€ se divise ensuite par le nombre d’actions achetées donc 38 ce qui donne un prix de revient de 49.55€.

Si la valeur actuelle de l’action s’élève à 50€, il ne sert à rien de l’acheter sinon on perd de l’argent et on est déjà en moins value de 0.45 cts pour 50€ par nombre d’actions déjà achetées.

En dessous de 49.55€, il est possible de l’acheter mais avec la prise en compte des frais à l’achat. Pour 0.10% de frais donc 0.049€ c’est le minimum à l’équilibre à partir de 49.50€ pour chaque action.

  • Une façon de diminuer le coût de revient global de cette action consiste à fractionner et acheter le même montant pour une même action chaque mois (avec une valeur d’action et donc de nombre acheté qui différe plus ou moins) où vous en achetez plus quand le montant de l’action baisse et inversement, le tout combinée avec une stratégie de dividendes annuels et ainsi pondérer le nombre d’actions en fonction de sa valeur réelle qui surpasse au final son coût de revient global et en posant également des sécurités à la vente (seuil de déclenchement ou stop) au moins au même niveau que son coût de revient (à calculer au fil de l’eau).
  • Il vaut mieux s’engager une fois sur une action avec de grosses sommes au moment où elle est à son plus bas ou qui ne fait que monter et ensuite ne plus y mettre d’argent du tout pour conserver un coût de revient faible plutôt que d’en acheter peu au moment où son coût est bas et beaucoup quand il est haut et ainsi, augmenter son coût de revient global pour perdre de l’argent au final même si l’action progresse.
  • Imiter les meilleurs amène en réalité, à trouver en soi la solution grâce à l’exemple de ceux qui réussissent. Si l’on met au cours de toute sa vie, 50 fois 1 000€ sur 50 actions différentes dont seulement 30 prennent 10% par an donc 3 000€ et les 20 autres perdent 10% par an donc 2 000€, il reste encore 1 000€ de delta. Sauf que les intérêts composés l’année d’après font que les 10% d’augmentation annuel ne se génèrent plus sur les 30 000€ mais les 31 000€ tandis que les 10% de baisse ne se font plus sur les 20 000€ mais sur les 19 000€ et ainsi de suite etc.. Vous comprenez mieux aussi pourquoi le simple faite de revendre ses points faibles (immoblier, entreprises..) permettent d’accroître encore davantage ses points forts.
Publié dans Argent et liberté, Bourse, Efficacité, Générer argent, Plan du site, Richesse | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Gérer ses priorités

Pour pouvoir gérer ses priorités, il va falloir que vous changez vos habitudes quotidiennes et dégagez plus de temps libre.

Une habitude fréquente d’une majorité de gens concerne la télévision. En moyenne, on passe 2 à 3h chaque jour devant un écran assis sur un canapé. Si vous voulez accomplir des choses dans votre vie, il va falloir que cela change.

Une autre habitude qui conditionne les gens à rester pauvres concerne le travail en tant que salarié. Si vous n’attendez que de vivre du salaire payé par votre entreprise, vous devenez la proie de ceux qui apportent de la valeur au système. Pour éviter d’en arriver là, il faut sans doute que votre planning évolue voire même qu’il diminue en durée hebdomadaire ou changer de travail.

Une autre habitude est celle de votre sommeil. A quelle heure vous levez vous? A quelle heure vous couchez vous? Levé 8h, couché minuit. Décollez à 6h du matin et couchez vous à 22h, vous allez voir la différence.

Une autre habitude relève de vos dépendances. Etes vous dépendants à la cigarette? Aux jeux vidéos? Aux réseaux sociaux? A la bière? Combien de temps vous perdez chaque jour et chaque semaine à cause de cela? Calculer bien et prenez vos dispositions.

Une autre habitude qui détruit vos espoirs et résultats, repose sur des actions parasites qui font perdre énormément de temps. La cuisine, la vaisselle, le ménage, l’entretien du logement nécessite un investissement. Pouvez vous optimiser cela, automatiser ou déléguer ces tâches? A vous de voir.

Une autre habitude tient à vos relations. Avec qui passez vous le plus clair de votre temps? Vous élèvent ils ou vous abaissent t’ils? Quand vous examinez votre situation dans 6 mois ou 1 an, allez vous continuer de stagner ou prendre une autre direction. Rien empêche de s’éloigner d’un entourage toxique et sans pour autant le renier.

Maintenant que vous avez épurer une bonne partie du temps perdu, vous pouvez commencer à vous plonger réellement dans vos priorités. Tant que vous n’y parvenez pas, rien ne peut s’activer.

Il va falloir prendre un choix et s’y tenir. Ce que les gens arrivent difficilement à faire, c’est de s’engager dans une voie précise et commencer à agir. Ils procrastinent en général et se donnent un maximum de fausses excuses pour perdurer dans l’inaction.

Commencer petit puis progresser au fur et à mesure ne demande pas de gros efforts mais quelques petits sacrifices quotidiens.

Se former peut être le premier levier à enclencher. Que ce soit par le biais de livres, vidéos, blogs ou formations, aujourd’hui plus que jamais il est simple pour celui ou celle qui veut apprendre de nouveaux savoirs habilitants. En réalité, il n’est pas plus difficile de s’enrichir que de rester pauvre et ce qui différencie le riche du pauvre se caractérise par les connaissances dont il dispose et qu’il utilise dans sa réalité.

Ensuite, vous pouvez choisir ce qui vous attire le plus à un instant t comme l’entrepreneuriat physique ou virtuel, l’immobilier, la bourse etc.. Pour ma part, j’ai commencé par l’immobilier pour acquérir 6 biens dont 4 déjà payés entièrement. Je me sent désormais plus attirés par la bourse et les paris sportifs. Une partie de l’argent va rester durablement sur un PEA et une autre partie des gains ou plus value réalisés (compte titres) va me servir à rembourser par anticipation mes deux prêts qui me restent.

Bien sure, je pourrai ne pas rembourser et générer du petit cashflow sur de futurs biens ou choisir une stratégie haute valeur de locations saisonnières mais je vois plutôt l’argent comme un flux circulant. Ce n’est pas parce que je dépense de l’argent que j’en perds car la vision créatrice prime sur tout le reste. Je considère que si l’on n’a pas d’argent, c’est que l’on dispose d’un esprit compétitif et qui repousse cet argent. Même ceux qui en possèdent beaucoup et mal acquis n’arrivent pas à vivre sans devoir chercher à l’extérieur ce qu’il ne parviennent pas à apporter en valeur.

Je ne dis pas qu’il n’est pas bon de former d’autres personnes par exemple mais quand on se sent abondant, pourquoi vouloir à tout prix enseigner et faire payer des gens quand cette information peut se diffuser gratuitement comme par le biais de ce blog. Cela demande aussi beaucoup moins de temps et pouvoir toucher potentiellement un plus grand nombre de personnes.

Les priorités fondamentales restent les plus simples telles que la santé, les relations humaines, le respect des êtres vivants et de la nature, la création de valeur etc..

A chacun de savoir les définir en fonction de ses objectifs de vie les plus fondamentaux et on ne doit pas oublier qu’on ne vit aussi qu’une seule fois.

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Efficacité, Motivation, Plan du site, Santé | Marqué avec | Laisser un commentaire