Contre courant

Beaucoup d’éléments qui paraissent logiques ne le sont pas vraiment si l’on creuse un peu plus en profondeur.

Admettons que l’on vous dise que pour éviter de tomber malade, il faut vous protéger au maximum et ne surtout pas tester vos limites. Donc vous ne savez pas vraiment quelle est la force et résistance de votre corps. Vous commencez à déléguer le pouvoir et la responsabilité de votre physique, bien être et survie à d’autres personnes qui vous amènent alors dans une certaine direction.

Malheureusement, c’est de plus en plus le cas et la situation ne risque pas de changer de sitôt. Tant que l’on ne décide pas chacun individuellement de se prendre en main sans pour autant négliger les bons conseils, notre vie demeure en mode réactif et non actif.

Il faut souvent agir à contre courant de la majorité pour découvrir les vérités essentielles et obtenir plus d’efficacité.

Le premier contre courant que j’ai choisis de prendre et qui a eu des effets assez considérables est celui de ne pas passer le permis de conduire à mes 18 ans. Même si j’aurais pu le faire et ensuite ne conduire que de temps en temps, mon optique se basait sur le tout ou rien. Soit je passe le permis et je conduis régulièrement, soit je ne le passe pas. J’ai choisis cette deuxième option qui m’a permis de gagner beaucoup d’argent au final. D’autant, que pendant un bon moment je n’ai pas payé dans les transports en commun car je ne disposais pas de cdi et mon département offrait 50 trajets gratuits par mois.

Le deuxième contre courant, c’est lorsque j’ai décidé de clôturer mon PEL qui était au maximum et que j’avais abondé avant la fin de 2 ans ce qui ne me permettait pas de le garder car les intérêts dépassaient le plafond maximum. A l’époque, je mettais l’essentiel de mon épargne sur ce plan qui bénéficiais encore d’une rémunération correcte. Toutefois, à mesure que je plaçais des sommes, ce compte a été de plus en plus déprécié. J’ai donc décidé de tout replacer sur une assurance vie sur laquelle j’ai pu obtenir jusqu’à 100 000€ à 2.5% sur une banque en ligne. Je devais avoir 26 ans environ.

Le troisième contre courant a été lorsque est venu le moment du choix immobilier. Beaucoup de personne autour de moi achetais leur maison ou leur appartement et j’aurais pu faire pareil et céder à la même pression. Pourtant, au fond de moi mon instinct me disait de faire le contraire. Ne pas acheter de suite ma résidence principale, utiliser mon argent et celle de la banque pour investir, voici ce qu’il me disait et il m’a suffit de l’écouter.

Le quatrième contre courant a été de me demander s’il valait mieux autofinancer au maximum mes biens immobiliers par du crédit ou plutôt, choisir d’y mettre un maximum d’apport. Comme je considère l’argent comme un flux circulant, je savais que ce que j’allais dépenser me reviendrais d’une façon ou d’une autre. Aujourd’hui, quand je me situe par rapport à quelques années auparavant, je suis fier de posséder 6 biens immobiliers dont 4 déjà entièrement remboursés, un cinquième au plus des 2/3 et un autre, en cours et que je souhaite payé entièrement d’ici 2 ans maximum.

Le cinquième contre courant consiste pour moi à acheter quand les gens vendent et de conserver mes positions en temps de crise. Quand on investis en bourse par exemple, on parie avant tout sur une société et celle qui garde le cap se reconnaît à certains indices du système financier. Dès lors que l’on comprend le principe de la création monétaire, il s’avère difficile de comprendre certains comportements incohérents.

Pourtant, chaque décision ou choix pris doit reposer avant tout, sur ce principe de cohérence. Quand on veut obtenir un souhait particulier, on doit s’y tenir et la meilleure façon c’est de ne pas prendre un chemin un jour et suivre le trajet inverse le lendemain.

En effet, il faut s’appliquer à tracer une route où même s’il existe des déviations possibles, elle conserve toutefois un sens et une trajectoire particulière et précise.

La précision permet de renforcer ce principe de cohérence.

Mais plus que tout, quand vous devenez cohérent, vous devenez fort, puissant et confiant. Votre esprit ne s’échappe plus dans des abîmes sans nom. Tout ce que vous touchez, experimentez, choisissez répond à un pourquoi défini bien en amont.

Il n’aide pas tellement à connaître les raisons de ce que vous voulez mais beaucoup plus, la définition même de la globalité de votre être dans les actions qui en découlent.

Plus vos choix sont cohérents, plus vous les affinez et plus ils donnent un sens à votre vie dans la direction où celle ci vous mène au quotidien.

Foncez mais respectez les règles que vous avez vous même façonnées.

Ce contenu a été publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Bourse, Développement personnel, Efficacité, Immobilier, Investir, Leadership, Motivation, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.