Économiser sur l’essence

Dans cet article, je veux parler de la voiture qui peut devenir un allié ou un ennemi et comment économiser sur celle-ci et surtout l’essence qui va avec.

Je conseillerai déjà d’acheter toujours un véhicule d’occasion ou neuf en cash.

Le crédit peut servir à bien autre chose même quand on pratique le business de la location de véhicule entre particuliers, commencer sans crédit accélère son enrichissement.

Une fois que l’on possède dix voitures et qui rapportent 3 000€ par mois, l’on peut se faire plaisir et acheter sa propre voiture neuve si on le souhaite.

Aussi la voiture fait partie des charges variables comme l’eau, l’électricité, le chauffage, l’alimentation ou l’essence…

Si l’on fait un crédit pour payer des charges variables, c’est que l’on manque de notion élémentaire de finance. Même si un véhicule peut devenir un actif, il ne faut pas commencer par se ruiner avec un prêt dans un passif pour soi si après l’on veut générer des actifs.

Un petit véhicule type citadine coûte et consomme toujours moins qu’une grosse berline.

L’essence quand à elle, peut s’optimiser facilement et grâce à 7 principes simples:

  • L’anticipation et la conduite souple pour éviter les freinages et accélération brusque. Plus on regarde devant soi comme un feu, un panneau, un passage piéton, un rond point et moins on est pris au dépourvu. Utiliser le frein moteur à l’avance en lâchant l’accélérateur, freiner légèrement et revenir en vitesse 2 tout en debrayant permet souvent de ne pas avoir besoin de s’arrêter et ni de freiner fort ou devoir accélérer pour éviter de passer au feu rouge. S’arrêter au feu rouge en troisième vitesse est aussi plus économique qu’en deuxième.
  • Choisir une voiture diesel, gpl ou hybride mi essence mi électrique contribue aux économies.
  • Repérer les stations essence moins chères comme au niveau des supermarchés aide également.
  • Ne pas démarrer en trombe ni laisser le moteur tourner avant de rouler mais partir en douceur pendant 5 minutes.
  • Optimiser son trajet pour éviter les embouteillages et endroits où il y a trop de feux et arrêts intempestifs.
  • Toujours recharger sa jauge d’essence quand celle-ci se situe entre le milieu et le maximum mais pas en dessous du milieu. Par ce principe, on mélange de l’essence fraîche avec de l’essence plus ancienne et l’on consomme moins au final.
  • Ne pas laisser le moteur tourner plus d’une minute à l’arrêt comme au drive ou dans les bouchons mais l’éteindre.

Le plus grand prix que l’on paie provient souvent de notre inattention et ceci pour tout dans la vie.

Plus on a de l’attention, que l’on est conscient des choses et plus on obtient alors de bons résultats.

Cela peut paraître tout autant inoffensif par exemple, d’allumer une cigarette que de s’arrêter trop proche d’un autre véhicule mais il suffit d’une fois, de la cigarette de trop, de l’arrêt de trop…

Quand on ne maîtrise pas ses distances de sécurité, on devient dangereux pour soi et pour les autres.

A l’arrêt, on doit toujours voir les roues du véhicule devant soi et posée sur le bitume.

En circulation, il faut savoir garder ses distances et de façon croissante, plus on roule vite.

Au niveau latéral, s’imaginer une portière d’une voiture garée qui s’ouvre ou un petit enfant qui déboule entre deux incite à bien se centrer et de ralentir si besoin.

Penser à faire les vidanges une fois par an ou tous les 15 000 kms, vérifier plaquettes de freins, bougies ou essuie glaces vaut mieux que de devoir encrasser le moteur ou d’en payer le prix.

« Pour vous sauvez, pensez d’abord aux autres en premier. »

Ce contenu a été publié dans Argent et liberté, Economiser, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.