Manger frais

Si vous voulez conserver une santé optimale, je vous conseille de manger et consommer un maximum frais.

Bien entendu, cela implique de dépenser plus et plus souvent mais il n’y a pas de prix à la santé et vitalité.

Je préfère encore me priver d’un repas et pour savoir que le suivant va être du jour au lieu de consommer des produits restés plusieurs jours au frigidaire ou pire encore au congélateur.

La meilleur façon de procéder consiste à s’abreuver de fruits et légumes crus. Manger des bananes, kiwis, oranges, avocats ou du jus de carottes et céleris reste simple à mettre en place.

La durée de conservation d’un aliment vient de ses propriétés intrinsèques. Quand on observe une banane qui a 5 jours ou un morceau de viande, la première reste comestible et le deuxième non. On en vient alors plus facilement à comprendre pourquoi toutes sortes de maladies se développent et en tentant ensuite de traiter la conséquence au lieu de la cause.

Cela se passe pareil dans la vie de tous les jours. Plutôt que de s’attacher aux conséquences et d’objecter les causes, il vaut mieux réfléchir sur les secondes et pour mieux ressentir les premières.

Un ensemble cohérent de décisions se base sur un certain nombre de principes développés et appliqués de jour en jour. Quand il s’agit de digérer une expérience et pour enchaîner sur la suivante, il faut déjà savoir se donner les meilleures conditions de la ressentir.

Si l’on passe sa vie avec l’esprit engourdi, cela reflète aussi un corps meurtri par les incohérences entre ce qu’il souhaite et ce qu’on lui donne.

Il s’agit de la même situation lorsque l’on décide de manger sans avoir faim ou de boire du café pour lutter contre la fatigue. On s’occupe de la conséquence mais on ne traite pas de sa cause.

Le simple faite de sauter un repas ou boire un bon smoothie à la banane, kiwi ou mangues permet d’éviter ce genre de béquilles.

On perd aussi souvent sa relation fraiche avec l’argent et dès lors que l’on s’habitue à celui-ci, il perd alors de sa saveur donc on préfère le gaspiller dans des futilités au lieu de le transformer en une expérience à part entière d’abondance. Si je dépense mon argent, je préfère savoir qu’il contribue à apporter du bonheur et de la joie aux gens dans le but de les amener à grandir au lieu de les rendre prisonniers d’une vie semi fraîche ou en voie de péremption.

Chacun a la possibilité d’apprécier la fraîcheur de chaque instant ou d’endurer la routine ennuyeuse du temps qui se perd.

Apporter de la vie à son quotidien implique d’arrêter de repousser au lendemain et de choisir maintenant d’obtenir telle chose même s’il faut y sacrifier certaines pseudos valeurs.

C’est vous et vous seuls, qui demeurez le maître de votre vie et des choix et actions qui y incombent. On devient le résultat de qui l’on est par les graines que l’on sème d’une certaine façon et dans la qualité de celles ci.

Ce contenu a été publié dans Accomplissement, Développement personnel, Plan du site, Santé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.