Plan B

Il y a cette idée qui consiste à dire que dans la vie, on devrait toujours avoir ou disposer d’un plan B et je ne suis pas du tout en accord avec cela.

Par exemple, votre plan A peut consister en un chemin de carrière avec une montée en grade et des responsabilités supplémentaires.

Derrière celui-ci, il se cache le plan B qui lui se définit tout simplement par le faite de devenir riche et d’acquérir l’indépendance et la liberté financière.

Le plan A devient alors entre guillemets votre chemin par défaut. L’on se dit que l’on va essayer de le tracer et parcourir ou sinon, on se tourne vers le deuxième comme de jouer au loto 😉.

Au final, s’il arrive que le premier aboutisse celà ne peut pas s’effectuer sans de gros sacrifices ou contraintes importantes supplémentaires. Peut-être que l’on va bénéficier d’un meilleur statut ou salaire mais à quel prix. On en oublie donc le second chemin.

Ceci explique en grande partie pourquoi, la plupart des gens ne parviennent pas à ce qu’ils veulent vraiment et s’enferment dans la voie par défaut.

Et si le premier échoue, ce que l’on se dit ensuite, c’est que le deuxième reste aussi trop difficile à réaliser donc pourquoi l’essayer. L’échec du premier va confirmer ou conforter cette idée là et bloquer en conséquence notre évolution.

En réalité, il ne doit pas y avoir de plan B ou ce plan B doit devenir notre plan A.

Cela ne signifie pas qu’il soit facile pour autant. Toutefois, il engage et motive davantage.

Quand on dispose d’une vision élevée, les possibilités prennent soudainement plus d’ampleur et envergure.

Voyez, lorsque l’on y réfléchit un peu cinq minutes, vous avez toujours rêvez d’avoir plus de liberté comme en terme de temps, mouvement ou action et un planning trop serré ne permet pas réellement de se consacrer aux choses qui comptent le plus pour vous.

Vous pouvez également gouter rapidement au plan B et pour ne pas y rester coincé trop longtemps afin surtout, de valider votre erreur. Un cadre par exemple, s’habitue beaucoup trop facilement au confort.

Peut-être que de temps à autre, une petite carotte en plus va vous offrir une séance au cinéma ou un repas au restaurant… Si cela suffit, restez plutôt dans ce plan B.

Une voiture de fonction, un salaire supérieur au revenu médian, une tranche marginale élevée, des primes ou autres avantages, un habitat de vie dans un quartier bourgeois etc et tout cela encourage à se donner bonne conscience de sa valeur supérieure. L’on aime cotoyer ceux qui nous ressemble, pourquoi vouloir mieux.

Cette question mérite un éclaircissement:

Si l’on veut mieux, c’est pour savoir jusqu’où on peut aller.

Si l’on veut mieux, c’est pour éviter de tomber dans le statu quo.

Si l’on veut mieux, c’est parce que l’on sait que c’est possible.

Si l’on veut mieux, c’est pour ne pas se comparer aux autres.

Si l’on veut mieux, c’est pour ne pas se restreindre à moins que l’on ne peut.

Si l’on veut mieux, c’est pour ouvrir des portes à d’autres gens qui veulent nous suivre.

N’attendez pas le plan B, le plan A doit devenir votre priorité et la seule qui vaille à vos yeux.

Écoutez cette voix qui vous dit que vous faîtes erreur et gachez votre destinée.

Souvent, l’on se force à écouter la voix de la raison plutôt que la voix de l’instinct. Par exemple, on reste dans un travail qui ne nous convient plus et juste pour payer des factures.

On cherche souvent à se convaincre que le temps fera son oeuvre. Même si l’on se plante complètement sur qui l’on est et ce qui nous définit, on préfère continuer sur la mauvaise route et aggraver notre côte d’erreur. Au final, on préfère prendre un petit peu de pommade et afin de satisfaire notre amour propre.

Trop de gens fonctionnent comme cela. Trop de gens tapent encore et encore sur leur bras ou jambes et deviennent de plus en plus grabataires.

Ils suivent ce qu’on leur demande de faire, jouent aux bons élèves et appliquent les procédures à la lettre. Ils copinent avec les cols blans ou bleus pour garder leur poste ou acquérir le leur.

Les gens qui suivent le plan A n’ont pas toutes ses préoccupations ni ne déploient toutes ses manoeuvres compliquées. Parfois, il arrive qu’une personne du plan A se mêle à ceux du plan B pour tester leur cran et voir jusqu’où ils peuvent se trouver plus légitimes que celui du plan A. Même une petite erreur de celle du plan A, rassure et soulage celui du plan B.

Une autre chose qui différencie les gens dans le plan A et ceux dans le plan B (ou A et B), c’est que les premiers font les choses par passion et enthousiasme tandis que les deuxièmes le font par peur et découragement.

Ils en viennent même à culpabiliser les premiers de ne pas vouloir rentrer dans le moule et obéir.

Le plan A représente la liberté tandis que le plan B représente la contrainte et soumission.

A vous de choisir où vous souhaitez aller et je suis disposé à vous accompagner dans ce plan A si vous même, vous souhaitez me suivre et il n’y aura aucune compétition 😉.

Ce contenu a été publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Gagner argent, Générer argent, Leadership, Liberté, Motivation, Plan du site, Richesse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.