Investir moins cher

L’une des premières façons d’investir moins cher passe par le faite d’acheter entre particuliers.

Contrairement à l’idée commune qui laisse penser qu’une personne qui souhaite vendre son bien par elle même, va le vendre plus cher ceci est souvent faux.

La raison qui l’explique est que les bonnes affaires viennent souvent des vendeurs qui souhaitent se libérer d’un bien assez rapidement.

Ils passent souvent par un agent immobilier qui va poster une annonce sur un site internet pour le vendre plus vite.

Bien sur, ceux ci paient une commission à l’agence mais ce qui n’est pas le cas de l’acheteur. (élément de négociation pour faire baisser frais de notaire en le prenant à sa charge si c’est avec un agent et en signant un mandat de vente à la charge de l’acheteur ou de recherche.)

L’agent immobilier va être souvent de bon conseil pour mettre le bien au bon prix du marché car les vendeurs ont souvent tendance à le sur évaluer.

Si de plus, ce dernier a son bien depuis au moins une dizaine d’années il y a des grandes chances qu’il ait déjà remboursé la totalité ou la quasi totalité de son crédit.

Par conséquent, il est plus enclin à accepter une négociation sur la baisse du prix ou sinon, de vendre avec tout le mobilier mais pour que vous achetez celui ci à part et sans avoir à le déclarer sur le prix au notaire.

S’il y a un locataire dans le bien, c’est encore plus avantageux car le vendeur peut y déduire les loyers qu’il a perçu net de crédit de la marge sur le prix qu’il concède sur la vente.

Choisir un bien à rénover (déficit foncier..) est aussi une bonne solution. Cela permet de se procurer un bien en très mauvais état et de pouvoir bénéficier d’une décote qui doit, idéalement être supérieure au coût des travaux.

Comme cela le prix est moins cher au départ, vous faîtes appel à un professionnel ou faîtes les travaux vous même et comme c’est dans l’ancien vous bénéficiez d’une réduction d’impôt.

Ceci en déduisant les dépenses des revenus fonciers (loyers) sur votre avis. Et lorsqu’elles excèdent les loyers perçus ce qui crée un déficit foncier, elles s’imputent sur le revenu global dans la limite de 10 700€ et sur les loyers des dix années suivantes.

Enfin, il faut penser aussi aux biens loués et vendus aux enchères diffusées dans les annonces légales ou sur ce site Licitor et qu’elles soient ou non judiciaires.

Ce contenu a été publié dans Immobilier, Investir, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire