La confiance en soi

Si nous échouons, cela est très souvent du à un manque de confiance en soi sous jacent et qui sabote nos projets et notre réussite.

Quand nous décidons quelque chose en réalité, nous ne le faisons pas vraiment car des éléments extérieurs nous influencent et qui ne sont pas forcément liés à ce que nous voulons.

Ce qui en découle, c’est que nous devenons influençables et ne savons plus vraiment choisir par nous même.

Bien sur, parfois il existe des circonstances ou vous devez savoir vous plier à une certaine règle collective comme dans un travail ou sa vie sociale et familiale..

Néammoins, rien ne vous dit que vous devez à chaque fois adhérer à l’opinion commune et agir de la même manière que celle ci dans tous les cas.

Si rien ne vous met véritablement en danger sur le plan financier ou physique ou légale par exemple, à part celui d’attiser parfois la discorde il faut alors apprendre à développer sa confiance en soi.

Ce qui différencie souvent les personnes qui réussissent des autres, provient de cela.

Alors elles peuvent sembler imbus d’elles même et très sures d’elles au premier abord.

Si vous en venez à forger une opinion négative, est ce que cela vient vraiment de ces personnes?

Sont elles vraiment la source de ce jugement que vous allez émettre ou peut être n’avez vous pas encore acquis certains traits de caractère importants?

Comme celui d’obtenir plus d’assurance.

Souvenez vous qu’avant vous étiez moins confiant en vous. Puis vous avez acquis plus de compétences dans un certain domaine et maintenant il y a d’autres personnes qui en ont moins que vous.

Donc l’une des manières de préserver cela peut être de former ceux qui sont à un niveau inférieur.

Mais vous pouvez aussi arriver à un autre niveau et puis stagner jusqu’à ce que vous rencontrez une autre personne qui en sait plus et donc, deux nouveaux choix s’offre à vous.

Soit vous souffrez de complexe d’infériorité ou de supériorité et tombez dans le même travers négatif précédent ou alors vous mettez votre orgueil de côté et commencez à questionner ou apprendre d’elles.

La clé est d’être confiant en soi et en ses capacités quoiqu’il arrive en développant un ego fort.

On peut sans doute vous critiquer, vous railler ou vous jalouser et vous faire douter mais que vous soyez moins bons ou meilleurs que quelqu’un si vous avez de la certitude ou un feu qui vous anime cela ne peut vous ébranler.

Au contraire, les gens qui on confiance en eux savent que c’est souvent l’indice essentiel pour développer encore des nouvelles ressources.

N’ayez pas peur de vos choix et assumez les.

– Si l’on vous propose une sortie qui ne vous convient pas, n’y allez pas.

– Si l’on vous critique pour de bonnes raisons, comprenez le aussi.

Quand Benzema par exemple se retourne contre son entraîneur pour critiquer sa non sélection en le taxant de raciste, c’est qu’il doute de lui et de son passé.

Un coupable va souvent se retourner contre sa victime et en prétextant que tout est de sa faute etc..

Encore une fois, ce qu’il faut dire c’est que personne ne peut avoir plus confiance en vous que vous même.

Si vous déléguez la responsabilité de celle ci à quelqu’un d’autre et que cela soient vos amis, vos collègues, votre patron ou le président de la république alors vous allez tomber dans le piège de l’autre.

Vous leur transférez le pouvoir de façonner votre vie et jour après jour, années après années vos choix ou vos actions vont être embrouillées et pour finir par devenir de plus en plus confus ni sans aucun but précis.

Ils n’ont plus de véritables raisons ou explications personnelles.

C’est l’opinion collective et la voix des autres qui vous guident.

Ne cédez pas.

Continuez à croire en vous mais sans pour autant, dénigrer les autres.

Car se nourrir d’eux est primordial et passe par le faite de parvenir à trouver des bons modèles et de bonnes références. Les gens hautement confiants sont souvent critiqués, vandamme ou zlatan ne laissent jamais indifférents par exemple…

C’est bon signe.

Si au contraire, on ne vous remarque plus et que l’on ne parvient pas à vous distinguer que dans le cas ou vous allez vous trouver au milieu d’autres qui eux pourtant y parviennent, c’est qu’il reste encore du chemin à parcourir.

N’ayez donc pas peur de prendre des risques et de sortir de la zone de confort habituelle.

Car si le doute s’immisce, il peut même devenir continuel et sans même en avoir conscience.

Agissez plutôt au regard que sans changement de l’opinion que vous avez de vous même, les seuls qui vont vous remarquer sont pour finir ceux qui vous ressemblent.

Hors, la confiance s’acquièrent non pas dans la ressemblance mais par la différenciation.

Ce contenu a été publié dans Développement personnel, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.