La crise stimule les investisseurs

Si la crise existe c’est pour servir au marché mais aussi aux vrais investisseurs.

Quand on parle d’investisseurs, il ne s’agit pas des gens qui achètent pour revendre après car les conditions se durcissent.

Au contraire, les vrais investisseurs sont ceux qui savent que parce que les conditions se durcissent alors ils savent pour eux qu’il sera plus simple de réussir.

Pourquoi il faut dire cela?

Peut être, avez vous remarqué par exemple que beaucoup plus de studios se revendent aujourd’hui.

La raison qui l’explique c’est que beaucoup d’investisseurs face aux nouvelles mesures sur la location, notamment en supprimant les assurances contre les vacances locatives ne s’y retrouvent plus vraiment.

C’est aussi, normal quand il s’agit de penser qu’il suffit de faire un crédit pour investir. Sauf que l’état a toujours un temps d’avance et cela il faut le savoir.

Ce qu’il faut dire aussi, c’est que celui ci aide les banques pour que les investisseurs n’aient pas de problèmes pour rembourser des crédits.

Déjà que les entreprises ont beaucoup de difficultés elles de leurs côtés pour assumer leur remboursement, en temps et en heures.

Alors, pour éviter de nouvelles affaires kerviel qui poussent les banques à trop de spéculation, l’état prend les devants et il fait la loi.

En réalité, plus la crise est forte et plus elle pousse à la spéculation, plus cela pousse l’état à intervenir.

Les véritables investisseurs sont ceux qui savent suivre les nouvelles mesures gouvernementales et en bénéficier quand le vent souffle en leur faveur.

En réalité, les vrais investisseurs suivent l’état ainsi que les nouvelles mesures qu’il prend.

Il pousse les investisseurs à revendre des studios.

Et d’un autre côté, les investisseurs qui créditent cherchent à revendre à d’autres investisseurs débutants ou inexpérimentés en voulant prendre une marge sur le prix d’achat.

Mais si vous savez investir sans crédit et dans un lieu favorable (prix d’achat faible et loyers non plafonnés) cela ne compte pas.

Plus la crise est forte et plus elle pousse les vrais investisseurs à aider les entreprises à réussir face à celle ci.

Car aujourd’hui de nombreuses banques, de nombreux magasins proposent des avantages qui n’existaient même pas il y a encore quelques années.

Cela pour chercher à se démarquer de la concurrence et surtout à se sortir du gouffre financier qui suit cela.

Et de nouveaux avantages amènent aussi, des nouveaux clients qui font partie des mauvaises statistiques de ces entreprises.

Ceux qui par exemple, ouvrent un compte juste pour une offre de bienvenue ou juste pour six mois afin de bénéficier des taux boostés.

Grâce à la crise, la valeur des actions baissent et permet d’en acheter plus et à bon prix pour bénéficier d’un meilleur rendement surtout quand la valeur du dividende continue d’augmenter.

La crise de 2008 fut une formidable opportunité pour ceux qui sont avisés.

Plus la crise est forte, plus les vrais investisseurs savent qu’il y a et qu’il y aura toujours un gouffre entre eux et les entrepreneurs.

Ces derniers croient au marché tandis que les premiers s’y adaptent.

Beaucoup d’entrepreneurs veulent posséder le fond de commerce tandis que les vrais investisseurs ne veulent posséder que les murs.

Ils achètent et ils louent à des coiffeurs, à des autos écoles etc.

Oui l’on vit vraiment dans une époque formidable.

Ce contenu a été publié dans Investir, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.