Le seuil de tolérance

Ce que vous acceptez dans votre vie actuel indique aussi le seuil de tolérance qui vous caractérise.

Si celui ci est faible, cela signifie que vous êtes prêt à accepter beaucoup de choses que vous n’accepter pas dans d’autres circonstances.

Il suffit souvent de changer sa perspective ou le lieu où l’on situe sa sphère actuelle pour penser et agir autrement.

Hors, comme nous attribuons beaucoup plus de crédit aux aspects extérieurs qu’à notre vie intérieure pourtant bien plus riche, nous finissons par développer des modes d’action similaires d’un jour sur l’autre pour finir de s’empirer de plus en plus.

C’est la routine et la voie de « la rat race » qui s’installe petit à petit et avec tout ce qui s’ensuit.

Si en revanche, nous commençons par comprendre que nos choix dépendent beaucoup plus de notre niveau de tolérance et de ce que l’on est prêt à accepter alors nous finissons par devenir soudain bien plus exigeants envers nous même.

L’on est capable de relativiser en lâchant prise mais en gardant toujours le cap sur notre objectif et c’est ce qui va différencier de ceux qui ont peu d’exigences envers eux même et qui veulent imposer leurs vues aux autres.

Une personne vraiment libre n’a pas besoin de le faire et elle laisse chacun vivre comme elle le souhaite.

Elle n’est pas exigeante envers ce que le monde extérieur exprime mais en revanche, elle l’est sur ce qui l’est à l’intérieur d’elle même.

Bien qu’elle puisse par exemple, se trouver dans un univers confiné et non stimulant elle a toujours le pouvoir d’évoluer par la seule force de son esprit conscient.

La volonté seule ne suffit pas mais c’est la hauteur des pensées qui guide le radar spirituel.

C’est exactement la voie qu’il faut suivre, non pas celle de l’intolérance qui mène à des extrêmes comme celui du fondamentalisme ou du fanatisme religieux mais celle de la tolérance acceptée et assumée en refusant tout ce qui ressemble avec des valeurs bien trop laxistes.

Un caractère trop docile finit impitoyablement par céder devant le rayonnement qui émane du cœur et qui force au courage. La complaisance ne fait pas partie du vocabulaire d’une personne qui possède un esprit avec de hautes exigences.

Ce que vous acceptez avant, bien sure vous ne l’acceptez plus aujourd’hui car vous connaissez la ligne rouge en dessous de laquelle il n’est plus possible d’aller.

Redescendre en dessous n’est tout bonnement plus supportable et même si vous avez connu auparavant cet univers, celui là paraît désormais fade et insipide.

C’est comme quand vous passez d’un certain type de céréale à un autre (du blé à l’avoine) ou d’un environnement malsain à sain. Une personne misérable qui envie par exemple votre condition actuelle ne peut qu’amener à viser beaucoup plus haut.

Il ne faut pas regarder en dessous mais au dessus. Ce n’est pas que vous négligez la pauvreté et tout ce qui s’y rapporte mais c’est que votre niveau d’exigence ne tolère désormais plus cela.

Donc, lorsque l’on vous parle de charité ou de manque vous détournez simplement le regard de cela vers celui d’une image plus noble et plus haute.

Et si vous ne le faites pas et c’est souvent ce qui arrive, c’est parce que vous souffrez encore de certains conflits mentaux qui sabotent le rapport que vous entretenez avec le succès, envers ceux qui le représentent et de ce qu’il symbolise.

Il faut en prendre considération si l’on souhaite évoluer.

Sinon cela empêche de regarder en face des personnes avec une situation bien plus enviable que la votre car c’est une façon douloureuse de remonter à la surface ce qui ne convient pas dans votre vie actuelle.

Vous fuyez la douleur et donc vous finissez par la tolérer car celle ci vous domine.

Il reste encore des toiles d’araignées à défiler.

Vous gardez la mémoire pour ce qui est connu et inférieure plutôt que pour ce qui se trouve juste derrière et qui reste encore caché.

Mais vous avez toujours le choix et le pouvoir d’évoluer, si vous prenez acte de ce que vous tolérez aujourd’hui et de ce que vous ne souhaitez plus tolérer pour demain.

Voici donc quelques exemples d’éléments qui peuvent évoluer très vite et en arrêtant d’être aussi conciliant pour dire franchement sans aucun regret non, non et encore non:

– Vous ne vous reposez plus sur le mérite mais sur ce que vous demandez à la vie, à vous même ou aux autres.

– Vous n’acceptez plus certains métiers et montants de revenus trop misérables ou dégradants pour viser beaucoup mieux et plus élevé.

– Vous ne voulez plus manger certains aliments avilissants ou nuisibles pour votre corps et pour les remplacer par d’autres bien plus fortifiants et bénéfiques.

– Vous ne tolérez plus cet entourage qui vous nivelle vers le bas et pour viser celui qui tire vers le haut.

– Vous substituez à des dépendances et habitudes malsaines, des rituels ou modes d’actions bien plus constructifs et bienfaisants.

– Vous ne payez plus certains prix ou coûts trop élevés mais vous gagnez pleins de bénéfices ou avantages.

– Vous arrêtez de croire que ce que l’on propose est le meilleur pour vous et vous pensez qu’il peut y avoir encore mieux et plus adapté.

– Vous ne croyez plus aux vertus des économies pour finir à sec mais vous utilisez le découvert pour accroître la volonté de contribuer.

– Vous arrêtez de stagner dans le même océan de pensée et pour développer ou activer des idées neuves.

– Vous ne défendez plus le statu quo du crédit bancaire que l’on vous soumet ou impose et vous négociez ou renégociez celui ci.

– Vous ne perdez plus de temps pour en faire gagner à d’autres mais vous en prenez davantage pour vous afin d’en gagner d’autre.

– Vous détournez votre regard de la vision populaire pour l’orienter vers celle qui est bien plus originale.

– Vous éloignez de vous le manque et tout ce qui y rapproche pour embrasser l’abondance et tout ce qui s’y trouve.

– Vous rechignez devant les choses faciles et les chemins plats pour vous diriger vers les hauts plateaux et ardus.

– Vous relâcher l’esprit de l’homme qui  se sent frustré et compétitif pour adopter celui de l’homme qui se trouve relâché et créatif.

– Vous balancez la logique pour écouter le sentiment qui vient du cœur et prend aux trippes.

…………………………………………………………………………………………………………………

Ce que vous devez savoir c’est qu’il existe déjà des personnes qui ont atteints ce que vous n’êtes pas encore devenus.

Elles en savent plus et elles connaissent ou appliquent ces principes dans différents domaines et obtiennent des résultats incroyables car elles savent que le mérite est temporaire mais que ce qui compte le plus, c’est ce qu’elles tolèrent.

Donc par définition, elles sont beaucoup plus difficiles à satisfaire mais c’est aussi ce qui les poussent à demander davantage à la vie.

Cela peut ne pas être naturel à développer et mettre du temps à s’ancrer dans une modélisation assez régulière pour devenir un schéma habituel de vie.

Mais il suffit juste de commencer et alors, petit à petit l’essence n’alimente plus le moteur car vous en êtes un vous même.

Ce contenu a été publié dans Accomplissement, Développement personnel, Motivation, Plan du site, Richesse, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.