Le coût d’opportunité

Pour savoir saisir des opportunités, il faut être en mesure de calculer combien rapporte une chose par rapport à une autre. En faisant cela, l’on peut mieux décider et choisir pour l’avenir.

Imaginons que l’on souhaite acheter sa résidence principale, si le coût de cette résidence me rapporte de l’argent à la revente grâce à une bonne plus value alors cela peut être avantageux. Mais l’inconvénient principal est que c’est aussi un élément bloquant puisque cela entame ou annule même sa capacité d’endettement qui ne doit pas dépasser 33% au regard des banques.

Une des façons de contrecarrer cet aspect consiste à financer un bien à rénover et en y incluant les travaux dans le montant du prêt puis de le revendre deux ou trois années plus tard 30 ou 50% plus cher et en rachetant un bien de 15 ou 25% plus cher que le premier et de manière à en garder pour soi et ainsi de suite.

Maintenant le principal consiste à toujours comparer si tel achat ou investissement de tel montant rapporte mieux ici que là donc de comparer plusieurs possibilités.

Ce qui veut dire que l’on peut effectivement acheter pour revendre plus cher ou encore privilégier le locatif ou la bourse.

Si l’on a 10 000€ de côté et que l’on veut acheter un garage pour le louer qui a un rendement (loyer à l’année/coût total du garage frais de notaire inclus*100) de 6% à l’année fixe (même si les intérêts remboursés à la banque diminuent) alors que la bourse en rapporte plus de 8% rien qu’en un an et cela augmente chaque année grâce à une stratégie d’investissement dans la valeur, il vaut mieux prendre la bourse. Cela concerne le domaine de l’investissement.

Pour le domaine de la consommation, si l’on achète une paire de chaussures à 20€ et qui ne durent qu’un an, celle ci coûte donc 20€ à l’année. Si l’on en achète une autre qui coûte 100€ mais qui dure 10 ans alors elle ne coûte que 10€ à l’année.

Aussi l’on peut comparer deux produits ou services différents mais pour un même prix comme de mettre par exemple 20€ chaque mois sur une assurance vie plutôt que dans des chaines tv du satellite.

L’une des raisons qui différencient souvent les personnes riches des autres c’est qu’ils savent utiliser à leur profit le coût d’opportunité grâce à l’argent des autres (banques, locataires, clients..) et de manière à pouvoir mettre plus de chances de leur côté car ils ne misent pas le leur. Après il faut le faire si entre guillemet, le jeu en vaut la chandelle.

Revendre un actif est souvent déconseillé mais parfois utiliser la somme acquise pour une meilleure opportunité comme avec un marchand de bien (investissement avec travaux) et sans faire de prêt s’avère avantageux ou alors en faire un et mettre l’argent de la vente dans les dividendes aristocrates par exemple selon le plus avantageux…

Donc il ne faut pas négliger cette notion très importante de coût d’opportunité dans sa stratégie de liberté et d’indépendance financière. Comme l’on dit souvent, les conseilleurs ne sont pas les payeurs donc il ne faut pas tomber trop vite dans le piège du banquier dont son but consiste à vendre de la monnaie ou encore dans celui de l’achat coup de cœur…

Se rendre avisé, c’est savoir regarder quelles peuvent être mes opportunités et ensuite de passer à l’action. A chaque moment, il y a des occasions incroyables qui arrivent et si l’on passe à côté d’une d’entre elles l’on prend la suivante et l’on jauge sa valeur au regard du moment présent et de son coût.

En effet, il n’y a pas de bon moment car celui ci est maintenant. Le jour ou l’on peut dire que l’on a pas besoin d’acheter à crédit sa résidence principale et de la revendre ensuite c’est que l’on a su prendre le train en marche et observer son fonctionnement et les mécanismes qui le font avancer.

Il en est de même pour l’investissement et l’enrichissement.

Ce contenu a été publié dans Argent et liberté, Générer argent, Investir, Plan du site, Richesse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire