Le meilleur investissement

Si vous recherchez un bon investissement, il suffit pour cela de taper ce mot clé sur un moteur de recherche et alors vous allez avoir un nombre considérable de proposition.

L’on va vous parler d’immobilier, d’options binaires, d’or, d’écologie, de terres rares, fonds de commerce, mobil home etc..

En faite, il y a l’embarras du choix et d’ailleurs plus d’embarras que de choix.

Car le meilleur investissement de tous est celui envers soi même.

Cela signifie la compréhension des choses que l’on aborde, apprend et de quelle manière il y a une assimilation.

On peut s’intéresser à toute sorte de domaine mais le plus important, il consiste à retenir ce que l’on a appris et de le comprendre parfaitement.

Plus l’on adopte cette stratégie et plus aussi, l’on arrive mieux à se guider afin de faire des meilleurs choix et de devenir aussi moins crédule.

Comme si le radar se trouve mieux réglé et qu’il détermine ce qu’il doit fixer en priorité et objecter de l’autre. Dans les choix de livres par exemple, l’exhaustivité n’apporte pas la bonne réflexion.

Certes, l’on peut arriver à gagner plus facilement lors des jeux télévisés mais concrètement, il s’agît bien plus d’aller là ou les questions se font plus essentielles.

Entre choisir par exemple de lire un livre d’histoire ou de bricolage, le deuxième semble plus intéressant dans son aspect pratique et concret au niveau du quotidien.

A moins, que l’on ne souhaite devenir professeur d’histoire ou guide et que la curiosité amène à effectuer des recherches du passé sinon c’est faire ce que l’on appelle « se gratter ».

Si l’on découvre des éléments intéressants sur le plan historique, ils ne se basent beaucoup plus que sur du factuel et c’est en grande partie ce que l’on apprend dans des classes d’école. De l’histoire contée paraît beaucoup plus attrayante que simplement relatée à l’aide de dates ou d’évènements.

C’est comme de regarder une carte de France avec les différents départements. S’il n’y a que ceux là, rien est plus rébarbatif tandis que s’ils sont associés à des traditions, des spécialités par exemple cela semble plus attrayant.

Pour développer sa réussite à obtenir les choses que l’on veut, il faut savoir être en mesure de se narrer des histoires dans sa tête et de les relier à un contexte particulier dans son environnement propre comme point de comparaison.

Par ce rajout, il devient beaucoup plus aisé d’apprendre en sachant ce que l’on veut concrètement pour soi au quotidien dans sa définition des objectifs. Ceux là ne sont que la complétion d’un cheminement de pensée qui provient d’un état d’esprit en quête d’approfondissement personnel.

Tant que l’on ne fait pas ce processus, l’on avance de manière imprécise de ci et de là. L’apprentissage de la connaissance doit avoir du sens et il faut qu’elle soit associée à quelque chose de personnel comme à un souvenir, un évènement..

Pour établir ensuite un parallèle avec ce que l’on est en train d’acquérir ou que l’on souhaite intégrer. Il faut savoir rester un maximum ouvert car on a qu’une bouche mais deux paires d’yeux et oreilles.

Il existe beaucoup de personnes avec de longues études ou une carrière éblouissante et qui pourtant, ne savent rien. Elles ne sont pas au courant et ni à l’attention de savoir qu’elles existent.

Donc comme dit la fameuse phrase « si l’on cherche, on finit par trouver » et il faut savoir seulement se rendre à l’écoute de soi même ou de son environnement.

Ce contenu a été publié dans Investir, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.