Le travail ou le capital

Le travail est bien sur important et surtout en tant que salarié. Il permet en effet, de gagner sa vie et payer ses factures etc..

Pour augmenter son salaire, il est possible de le négocier à la hausse ou de toucher des primes supplémentaires et de faire des heures en plus.

– Renégocier est le plus avantageux car c’est ce qui permet de toucher un salaire plus important chaque mois, en effet ce qui compte c’est la somme d’argent acquise et de façon régulière.

– Toucher des primes en plus s’avère aussi intéressant si celles ci le sont chaque mois plutôt que chaque trimestre ou semestre. Car sinon vous allez les sentir passer sur vos impôts avant même d’avoir eu le temps de pouvoir les faire fructifier.

– Enfin, faire des heures supplémentaire est moins intéressant car cela est bien moins régulier.

Aussi, comme le dit Robert Kiyosaky dans son bouquin Pere riche père pauvre, gagner plus d’argent c’est autant d’impôts supplémentaires et donc de temps consacré à rembourser ceux ci avant même de toucher véritablement son salaire.

En faite, la vie ne se résume pas à payer des factures mais consiste plutôt à créer de la valeur.

Le soucis avec le travail c’est qu’en plus de vous enfermer dans une cage à souris, il est très fréquent qu’à mesure que les revenus croissent alors les dépenses le sont avec.

Le principe de la rate race ou course du rat comme cité dans le livre plus haut.

C’est à dire que nous allons prendre une location plus grande ou acheter une voiture plus chère et partir en vacances plus longtemps ou plus loin, acheter une maison plus imposante etc..

Les banquiers d’ailleurs peuvent nous y inciter et ils vous disent : « oui vous avez tels revenus, alors prenez donc tel crédit. »

Et au final, vous ne payez pas seulement plus d’impôts mais aussi plus de taxes diverses, foncières, d’habitation, impôts locaux, charges d’électricité, chauffage, essence, assurance etc..

La classe moyenne est celle qui est la plus taxée de toute.

Pour profiter des fruits de votre travail à votre avantage, il faut veiller donc à garder et conserver un niveau de vie qui est identique.

Aussi rester locataire et investir car là vous ne payez que la taxe d’habitation sauf si vous partez avant le 1er Janvier…

D’ailleurs souvent, vous avez de grosses entreprises qui génèrent beaucoup de chiffre d’affaire pour bien peu de résultat tandis que des plus petites entreprises font moins de chiffre d’affaire et obtiennent de bien meilleur résultat que les précédentes (Cf societe.com).

Confondre la valeur travail avec la valeur capital, c’est comme de confondre un chiffre d’affaires avec un résultat.

Il est fréquent d’entendre également ceci : « telle entreprise a réalisée l’année dernière un CA de 1 millions d’euros ».

Ok mais pour quel résultat?

Il faut retrancher au CA toutes les charges, notamment les salaires.

Le patron se paye sur le résultat. S’il est négatif et en dessous de 0 alors il ne gagne rien.

Et il faut donc rattraper sur l’année suivante, les pertes de l’année précédente pour faire la balance.

Il arrive aussi que des entreprises embauchent avant même d’avoir des clients. Parkinson a bien décrit cela, à mesure que l’activité croit alors l’entreprise va embaucher des personnes en plus pour y répondre et cela va s’avérer plus néfaste ou nocif pour l’entreprise car vous devez prendre en compte dans le calcul le coût du travail, les charges patronales, la marge dégagée…

De plus, il arrive que cela soit l’inverse.

Des entreprises vont accorder trop d’importance au capital au mépris de la loi.

Un exemple flagrant comme avec celui du scandale de la viande de cheval. L’on vend de la viande étiquetée cheval alors qu’en faite c’est du bœuf beaucoup moins cher au niveau des prix d’achat et de vente.

C’est le cas de certains restaurateurs comme à Paris qui font passer du surgelé pour du frais.

Mais des particuliers veulent également générer du capital et ils le font souvent très mal.

Ils achètent un bien immobilier pour le louer et en faisant un crédit dessus pour qu’il s’autofinance afin d’en retirer une petite somme en plus chaque mois. Sauf que ce qu’ils déclarent aux impôts n’est pas la petite somme en plus mais celle payée chaque mois par le locataire.

Pendant des années, il arrive que des bailleurs paient plus d’impôts qu’ils ne gagnent d’argent comparativement malgré les déductions fiscales appliquées car l’autofinancement ne suffit pas…

C’est le cas aussi, des gens qui investissent dans des pompes à chaleur ou des panneaux photovoltaïques et pour soit disant économiser ou dégager un revenu supplémentaire. Sauf que le crédit en plus il faut l’assumer et les économies ne les couvrent pas même avec un crédit d’impôts et sur le long terme, cela n’est pas avantageux du tout.

Lorsque vous pensez à votre argent, vous devez penser comme une entreprise qui pense à son résultat mensuel et annuel. Quel est mon revenu et quelles sont mes charges, qu’est ce que je peux faire pour augmenter mon revenu et réduire mes charges…

Au final si le travail est important au départ, le capital l’est beaucoup plus ensuite car personne ne peut augmenter votre richesse et votre retraite à votre place..

 

Ce contenu a été publié dans Plan du site, Travail. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.