L’égoisme éclairé

En règle général et lorsque l’on parle d’égoïsme cela a plutôt une connotation péjorative.

L’on dit d’une personne qui est égoïste qu’elle ne pense qu’a elle et pas aux autres.

Dans la définition de Wikipédia, nous avons comme phrase d’explication que l’égoïsme est défini comme une disposition à parler trop de soi, à rapporter tout à soi ou comme l’attachement excessif à soi-même.

Pourtant, cette définition fait davantage référence à cette notion d’individualisme ou d’égocentrisme.

En effet, l’égoïsme n’a rien de mauvais en soi au contraire il permet bien plus de se comprendre et pour comprendre aussi les autres.

Nous avons tous des besoins et qui méritent d’être satisfaits ou comblés.

Si ce n’est pas le cas, nous ressentons une certaine forme de frustration. C’est souvent cette dernière qui va conduire à de l’individualisme.

Lorsque notre égoïsme n’est pas suffisamment fort ou développé alors nous avons tendance à pervertir cela et de manière à ce que notre manque d’amour propre, nous conduit à haïr l’autre au lieu de l’aimer.

Si nous haïssons l’autre c’est que nous ne nous aimons pas assez, nous ne sommes pas assez conscients de nous même.

Peut être, manquons nous d’estime envers nous même du faite d’un manque d’estime qui vient de la part des autres envers nous…

Car eux même, ne s’apprécient pas assez.

En faite, tout est une histoire d’ego et il suffit souvent de savoir dire « je t’aime » comme dans le livre La clé de Joe Vitale.

En faisant cela, nous conservons une attitude positive envers soi et tout le monde. Si quelqu’un ne vous aime pas, dites lui je t’aime dans votre tête.

Si vous même vous n’aimez pas quelqu’un, efforcez vous de lui dire je t’aime. En faisant cela, vous renforcez votre ego et l’autre aussi en fait de même.

Au lieu de crisper les individualités, cela permet plutôt de détendre les ressentis.

Lorsque vous avez cette attitude, la personne en face qui peut être frustrée va se relâcher et être beaucoup moins dans le jugement.

Elle ne va pas chercher à vous dominer mais au contraire à vous respecter.

Quand on rencontre une personne dans la rue par exemple et qui peut être tout en muscle avec des lunettes de soleil ou bien bronzée, souvent la première attitude est celle du rejet.

Cette personne vous semble individualiste ou même, égocentrique.

Pourtant elle ne prend que soin d’elle même et montre l’exemple. Au lieu de la taxer négativement, il vaut mieux s’en inspirer.

Mais cela froisse souvent l’ego.

C’est identique, lorsque nous tombons sur quelqu’un de plus beau, plus talentueux ou de plus intelligent.

Notre estime de nous même n’est pas assez développée. Et cela n’a même rien avoir avec l’autre personne.

Ce qu’elle est ou ce qu’elle fait, vous renvoie seulement une image négative de vous même.

Vous n’êtes pas emplis d’un amour propre assez épanoui. Intérieurement, il vous reste des choses à régler.

Ce qui va déclencher cela, c’est souvent une rencontre avec une personne plus mal que vous.

Si vous avez vu le film Le Caméléon, il s’inspire d’une histoire vrai d’un jeune homme français qui cherche à rester enfant auprès d’une famille américaine dévastée par le malheur, car lui même a manqué d’amour.

Ce qu’il cherche à faire, c’est de donner tout cet amour à cette famille qui a perdu son enfant et en se faisant passer pour lui.

Plus il donne de l’amour et plus il commence à retrouver de l’amour propre pour lui même.

C’est aussi le cas des enfants battus, soient ils chassent l’égoïsme exacerbée des autres et en s’en prenant à de pauvres victimes innocentes pour assouvir leur manque d’amour propre.

Soit au contraire, ils se dévouent corps et âme à une vie différente de celle de leur père ou de leur mère.

Donc l’égoïsme n’a rien de mauvais en soi, c’est comme toute chose développée à outrance et l’on peut faire la même critique pour l’altruisme.

Une personne qui manque d’égoïsme peut vouloir trop donner et pour satisfaire cela, elle va faire du mal aux autres.

Mais ce ne sont souvent que des solutions externes et non internes.

Vous devez être conscient en premier lieu de vous même et vous aimer profondément pour pouvoir aimer l’autre.

Entre guillemet, sauvez vous pour sauver l’autre.

Une personne qui sait faire preuve d’égoïsme éclairée ne souhaite pas détruire l’autre comme c’est le cas de l’individualisme ou encore à se valoriser par égocentrisme.

Elle ne cherche pas à anéantir ou à compenser des faiblesses. Au contraire, elle ne cherche et ne demande qu’une chose c’est que les autres soient tous aussi heureux, épanouis ou comblés qu’elle.

Mais pour cela, elle se doit d’abord de penser à elle avant de bien savoir éduquer un enfant, s’occuper d’un animal ou de former quelqu’un à un apprentissage quelconque..

Si elle sait ou elle va alors elle devient inspirante pour les autres et leurs permettent à elles aussi, de se développer et d’être des personnes égoïstes éclairées.

Car si vous savez vous soigner ou vous aider vous même, c’est comme cela que vous pouvez apprendre aux autres les règles de survie tout comme les connaissances les plus profondes.

Ce contenu a été publié dans Liberté, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.