Les concepts d’hier sont desuets

C’est sans doute, malheureux à dire mais les concepts d’hier ne sont plus ceux d’aujourd’hui.

Hier encore, beaucoup de personnes pouvaient trouver facile le faite d’acheter pour louer derrière sans risque.

Aujourd’hui, si beaucoup d’investisseurs immobiliers revendent, c’est qu’ils ne s’y retrouvent plus au niveau des remboursements de leurs crédits. Le malheur des uns fait le bonheur des autres ou de personne.

Car quel est l’intérêt d’investir si cela n’est pas sur d’être régulier?

Les capitaux circulants sont beaucoup plus importants que les ressources stables.

Si hier encore, il paraissait simple et facile d’investir dans une société anonyme car un entrepreneur est aussi, un salarié dans ce type de société.

Ce qui signifie que l’avantage pour lui, c’est qu’il touche un salaire stable tous les mois et même en cas de résultats négatifs de la société.

Le soucis, il est que ce principe a les inconvénients de ses avantages.

C’est à dire, que le faite qu’un entrepreneur salarié touche chaque mois son salaire fixe peut mettre en péril l’entreprise et en créant un système pyramidal.

Et si derrière les bonnes décisions ne sont pas prises en matière de management stratégique, alors il y a des grandes chances que l’entreprise fonctionne à perte et sans jamais réussir à sortir la tête de l’eau.

C’est ce qui explique aussi, pourquoi beaucoup d’entreprises en sociétés anonymes se servent d’expédients c’est à dire de personnes qu’elles n’utilisent que pour répondre à un manque et en sachant qu’elles ne pourront jamais les embaucher derrière.

Car il faut au contraire, qu’elles réorganisent mieux l’activité et l’efficacité du travail ou la masse salariale et quitte même plutôt, à se séparer de certains collaborateurs pour assumer toutes ses charges.

Mais souvent, les sociétés anonymes se créent de cette façon et en connaissance de cause et tout en sachant qu’elles auront toujours des clients mais avec de perpétuelles fluctuations au niveau de leur activité.

Si l’on ne remarque pas, que les concepts changent et évoluent en permanence alors, l’on stagne et on régresse.

Il est très fréquent d’entendre des personnes protester parce que les entreprises débauchent.

Pourtant, elles ne protestent jamais contre celles qui ne débauchent pas et qui finissent pourtant, par mettre la clé sous la porte.

Encore une fois, il ne s’agit pas de se concentrer sur les ressources stables pour réussir mais sur les capitaux circulants.

Hier encore, beaucoup de personnes comptaient sur leurs ressources sur des assurances vie et des placements financiers bancaires ou sur des livrets.

Pour se rendre compte qu’aujourd’hui, elles ont de moins en moins et ne savent pas pourquoi.

Plus on s’accroche à la sécurité en réaction à un sentiment de manque et plus aussi, le gouffre s’accroit et il finit par devenir énorme.

Si hier encore, des personnes pensaient pouvoir se faire de l’argent très facilement grâce au travail et à l’entreprise alors aujourd’hui, c’est l’esprit de finesse et l’ingéniosité qui compte le plus.

Si l’on ne réfléchit pas sur les concepts, c’est que malheureusement nous ne savons pas évoluer et surtout, apprendre à identifier les grosses pierres de notre existence.

A nous de changer cela.

Ce contenu a été publié dans Argent et liberté, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.