Les qualités requises

Si l’on veut réussir à atteindre l’indépendance et la liberté financière, il s’avère important de disposer de certaines qualités.

Grâce à celles ci, il devient beaucoup plus simple de réaliser ses différents objectifs et de façon rapide.

– La première qualité importante à disposer est la confiance en soi.

Les personnes qui en ont avancent sans s’arrêter. Même si elles rencontrent des obstacles sur leur chemin, ceux ci restent temporaires et extérieures. Elles ne refusent pas de les affronter car savent aussi que c’est en passant par eux qu’elles avancent et progressent.

Le contraire de la confiance en soi est le doute et la peur. Quand on manque de confiance en soi, on ne fait pas non plus confiance aux autres et l’on devient alors suspicieux.

La meilleure façon d’avancer dans la vie consiste à agir avec amour et compassion en croyant aux autres et à notre environnement en se disant que tout peut être créé par l’esprit ou la main de l’homme.

– La deuxième qualité à développer est l’humilité car en en faisant preuve, on ne devient pas ce que l’on appelle « un parvenu » c’est à dire quelqu’un qui pense qu’il connaît tout et a tout vu ou tout vécu.

Il faut se rappeler en effet, de cette maxime du philosophe Socrate qui disait « je sais que je ne sais rien. » Il rajoute aussi que souvent les gens croient savoir ce qu’ils ne savent pas.

En prenant conscience de notre ignorance ou méconnaissance, on arrive alors à demander ce que l’on veut et en faisant appel aux bons supports ou aux bonnes personnes.

Le contraire de l’humilité est l’arrogance. C’est à dire regarder les autres de haut et penser que l’on est le meilleur.

Donc pour éviter de tomber dedans, il vaut mieux apprendre à fermer sa bouche et ouvrir ses yeux et ses oreilles.

– La troisième qualité à avoir est la persévérance.

La Bible disait que « toutes les promesses sont faites à ceux qui y croient et à eux seuls. »

Il faut donc apprendre à résister aux épreuves et aux difficultés car parfois la vie n’offre pas le chemin que l’on souhaite mais ceux qui continuent encore et encore, finissent de remporter la victoire.

La vraie consiste à garder une attitude ferme et conquérante quoiqu’il arrive et tout en restant positif.

Le contraire de cela est l’obstination pessimiste, c’est à dire le faite de s’entêter dans un choix idiot et définitif plutôt que d’affronter la réalité afin de rebondir et tout en restant souple, comme à la manière d’un marin sur sa barque qui passe par les vagues de différentes hauteurs avec un autre chemin et qui arrive quand même à sa destination finale.

– La quatrième qualité est la ténacité.

Etre tenace, c’est conserver sa foi et son ambition même quand les choses sont plus compliquées que prévu. Cela révèle souvent l’état d’esprit et l’ambition de quelqu’un.

Quand on veut réaliser une chose qui tient à cœur, la persévérance guide le caractère mais celui ci doit aussi être capable d’aller plus loin et aussi plus haut que ce qu’il pense acceptable. Ce qui veut dire que souvent les choses simples, elles deviennent difficiles tandis que les deuxièmes deviennent simples.

Pour apprendre à évoluer, il faut donc se tourner vers ce qui est difficile et à un autre niveau que celui que l’on appréhende jusque là.

Quand on sait que l’on peut réussir, la différence entre le deuxième et le vainqueur ne tient qu’à quelques détails.

Le contraire de cela est la mollesse ou nonchalance, c’est à dire le faite de penser que les choses vont se réaliser et terminer d’elles même au lieu de construire et finaliser ce que l’on a commencé au départ et qui va réussir.

Il faut donc apprendre à aller jusqu’au bout de ses ambitions.

– La cinquième qualité est le courage.

Un être courageux sait qu’il a la chance d’être en vie et ce seul sentiment lui fait dire que tout est possible.

Donc par définition, il aime prendre des risques et d’ailleurs les recherchent afin de sortir de sa zone de confort habituelle.

Mais surtout dans le but de savoir jusqu’où il peut aller car il sait où se situe la zone rouge au delà de laquelle, il ne peut en effet se rendre. Si parfois, il l’a franchit ce n’est qu’un indice supplémentaire pour mieux doser le curseur et remettre le mât au bon endroit.

Dans chaque situation, il évalue ce qu’il doit faire et au lieu d’entrevoir ce qu’il peut faire car la meilleure façon d’y parvenir est par l’action. Il se demande comment agir plutôt que se demander s’il le peut.

Par nature, il est aussi plus aventureux mais sait que la réussite passe par le chemin rencontré plus que par celle de sa finalité. Parfois celle ci peut être très différente de ce qu’il entrevoit au départ et pourtant, elle est souvent beaucoup mieux et plus bénéfique encore.

Le contraire de cela est l’effronterie. Le faite de ne pas voir le danger et d’y aller volontairement sans même prendre de garantie.

Si on choisit une vie faîte de courage, il faut savoir rester un minimum prudent ou au risque de croire à des chimères et de confondre une clémentine avec une orange.

Avoir conscience de la vrai valeur de chaque chose permet en effet, de mieux décider ou miser le bon risque afin que le potentiel devienne ensuite démesuré et illimité.

En cultivant au jour le jour ses cinqs qualités importantes, vous apprenez à changer vos choix et la direction que vous envisagez jusque là.

La vie mérite d’être vécue non pas en gérant celle ci mais en la contrôlant grâce à un état d’esprit et des qualités essentielles qui vont faire la différence.

Ce contenu a été publié dans Accomplissement, Développement personnel, Motivation, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.