Maîtriser l’incertitude

Dans la vie de tous les jours, il existe toujours des incertitudes c’est à dire des choses ou paramètres que l’on ne contrôle pas totalement.

En vérité, c’est bien plus la manière d’y réagir à cela qui compte c’est à dire la psychologie plus que le résultat en lui même.

Car en faite quand il faut gagner 100€ avec 100% de probabilité contre celui de gagner 20% de plus donc 120€ mais avec seulement 80% de chance de probabilité et bien plus de 80% des personnes choisissent la première solution car elles ont ce que l’on appelle, une aversion au risque.

Bien que celle ci fasse partie de la vie et y soit totalement inhérente pourtant, elles s’accrochent à un idéal de sécurité car c’est aussi plus rassurant et elles peuvent s’y baigner dedans.

Mais pour remonter à la surface et commencer à récupérer l’eau de la mer, il faut au contraire choisir ce qui semble plus incertain mais avec un gain plus élevé à la fin de 20%, bien que la probabilité moyenne elle pour le même montant de gagner 100€ soit exactement la même c’est à dire de 100%.

Ce qui change, c’est le niveau de risque de perte de 20% pour le deuxième cas mais avec un gain supérieur de 20%. Cela est tiré du livre intitulé Choix, valeurs et cadres en anglais de Daniel Kahneman.

Donc quand on a le choix entre gagner 100€ à coup sur une fois ou 50% de chances de gagner 200€ à coup sur une fois, l’on choisit la deuxième option. Les gens qui réussissent en règle générale misent sur le risque tandis que les autres en ont une aversion et privilégient eux le montant bien qu’au final, il soit aussi plus faible.

Une personne qui prend des risques l’on dit souvent qu’elle est par principe, plus téméraire mais en vérité elle est surtout plus avisée.

Il s’agît par exemple des entrepreneurs, investisseurs, commerciaux ou encore joueurs en tout genre..

Ce qui se produit, c’est que dans le cas ou à un moment donné il y a une perte alors ceux qui privilégient la probabilité de gain à 100% et qu’on leur dit que cette fois ci, ils ont le choix entre perdre 100€ avec 100% de chance ou perdre 200€ mais avec 80% de chance, l’on obtient le résultat inverse.

C’est à dire que là, ils choisissent la deuxième option à plus de 90% contre la première à moins de 10%…

Ils préfèrent donc prendre le risque de perdre une somme plus élevée mais avec une probabilité moindre et c’est que l’on appelle une appétence au risque. Ce qui les intéressent toujours en priorité, c’est le montant bien que le danger de perdre lui soit plus faible.

Quand on regarde par exemple un bon pro gamer au poker en action, ce que l’on remarque c’est que celui ci va au départ et quand les blinds sont faibles miser sur des cartes ou mains plus improbables avec aussi de fortes cartes et pour finir ensuite, par resserrer son jeu quand celles ci augmentent.

Le fish quand à lui va faire l’inverse et chercher à miser sur au départ pour tenter de rester dans la course et s’apercevoir quand les coups incertains favorables arrivent à d’autres joueurs et qui créent des écarts de stack, qu’il perd car il finit par miser plus gros sur des cartes ou mains plus incertaines.

Ce principe existe dans des tas d’autres domaines comme quand il s’agît d’achat revente de biens immobiliers, d’actions, d’entreprises, d’objets divers etc..

Mais pourtant, il existe beaucoup de gens qui au jour le jour misent de grosses sommes au loto ou autres jeux d’argent et avec une chance quasi infime de gagner beaucoup en perpétuant les gains faibles et qui payent aussi des voitures ou des propriétés trop chères..

Quand ils peuvent gagner des centaines d’euros en arrêtant de jouer ou en renégociant avec le vendeur ou sur leurs crédits et assurance, ils n’y pensent même pas..

Ceux qui prennent des risques revendent aussi souvent à ceux qui n’en prennent pas.

Il y a une différence réelle entre gérer ou maîtriser le risque.

Ceux qui veulent le contrôler en dernier lieu, il leur échappe et ils passent au travers. C’est comme de vouloir contourner une porte en verre par le côté, il suffit qu’une seule fois celle ci soit suffisamment transparente pour se la prendre en pleine face. En mettant simplement les bras devant soi, on jauge et l’on évalue.

Soit on privilégie ou joue la sécurité et donc au moindre écart, cela fait très mal ou encore l’on préfère se prendre quelques vitres fines de temps à autre et pour arriver à contourner au bon moment, celle que l’on ne peut pas briser.

On gère donc le risque mais sans vouloir à tout prix l’éviter. Il faut savoir prendre conscience des valeurs licières et non pas se contenter de viser seulement juste…

En définitive, c’est vous et vous seul qui êtes l’unique décisionnaire de votre existence et de la façon dont celle ci se crée. C’est uniquement vous qui devez prendre la responsabilité et le destin en votre main.

Mais au lieu de choisir la sécurité et reculer, il est plus judicieux sur le moyen et long terme de choisir l’incertitude afin d’avancer loin, très très très loin.

Ce contenu a été publié dans Développement personnel, Efficacité, Générer argent, Investir, Plan du site, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Maîtriser l’incertitude

  1. Hannah dit :

    Bonjour,
    C’est vrai qu’il y a une grande différence entre gérer et maîtriser le risque ! Ce n’est pas facile à faire, mais si l’on veut avancer dans la vie, il faut savoir comment s’y prendre. En ce qui me concerne, vaincre l’incertitude, c’est quelque chose que je trouve difficile à faire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.