Réduire ses impôts

Si vous voulez améliorer ou accroître votre situation ou abondance financière, vous devez penser à diminuer vos impôts.

Comme il existe des principes qui permettent de moins subir le poids de l’état comme au niveau des charges de consommation ou sur salaire, il en est de même au niveau de la fiscalité sur le revenu.

Et lorsque l’on parle de fiscalité sur le revenu, il s’agit autant de celle du travail que du capital.

En ce qui concerne les revenus du travail il y a différentes façons de procéder détaillées ci dessous:

– L’une des premières façons très simples et sans risque de réduire ses impôts est de bénéficier de la prime pour l’emploi. Vous remplissez la bonne case sur votre déclaration, vous joignez un relevé d’identité bancaire et vous pouvez en bénéficier.

Si vous ne payez pas ou peu d’impôts alors vous allez gagner de l’argent en plus, si vous en payez plus vous pouvez ne plus en payer et si vous en payez encore plus, vous pouvez les diminuer.

– Une autre façon de faire est tout simplement d’effectuer des versements sur du perp ou sur une retraite complémentaire d’entreprise en veillant à respecter le montant de plafonds non utilisés (page 4 de l’avis d’imposition) pour ne pas verser plus qu’il n’en faut ( non déduits) et de faire aussi des dons à des associations et vous le déclarez.

L’état n’aime pas trop dépenser pour la retraite ce dont vous savez pourquoi et encore moins pour du bénévolat.

Alors si en principe cela est réservé surtout aux entrepreneurs qui préfèrent s’auto cotiser eux même, rien ne vous empêche aussi en tant que salarié par exemple, de le faire.

Vous ne volez pas le gouvernement puisque tous les mois c’est lui qui vous en prend pour le remboursement de la dette sociale sur votre bulletin de paye.

Il ne faut pas citer les programmes immobiliers de défiscalisation dans le neuf ou les systèmes d’économies d’énergie, souvent cela n’est pas très avantageux.

Bien sur, une chaudière à condensation est toujours mieux qu’une pompe à chaleur mais vous devez la rembourser pendant des années, c’est faisable mais d’autres moyens de chauffage comme au bois ou avec une bonne isolation peuvent suffire.

– Votre épargne elle, peut se capitaliser aussi au travers d’une assurance vie au sein d’une banque 100% gratuite et ou vous avez deux choix possibles.

Si vous ne payez pas ou peu d’impôts, alors avec les systèmes précédents vous déclarez vos gains sur le revenu au moment d’un rachat partiel ou total.

En revanche, si vous payez des impôts le mieux est de privilégier le prélèvement forfaitaire libératoire.

– En ce qui concerne le capital, si vous êtes un investisseur vous savez que vos revenus peuvent se cumuler à ceux de votre revenu en tant que salarié ou entrepreneur voire même, de les remplacer totalement.

Vous avez le régime micro foncier en non meublé jusqu’à quinze milles euros de gains annuel et avec une réduction d’impôts de 30% ou 50% sur du meublé jusqu’à 32 900€.

En réel, les montants d’impôts déduits peuvent être encore superieurs si beaucoup de travaux et charges mais il faut savoir dégager de bonnes marges et pratiquer le différé de remboursement de prêt.

Il est possible aussi, de créer une société civile immobilière (sci) qui permet donc, d’être soumis au barème de la déclaration d’impôt en tant que professionnel et non particulier qui est plus avantageuse.

Si bien que vous ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier en tant que investisseur contrairement à de l’épargne et que donc, vous allez payer moins.

Vous pouvez en mode au réel ou sci, déclarer l’achat de vos baux locatifs sur l’année de votre déclaration en cours pour les réduire tout comme celle de votre adhésion annuelle à l’union nationale des investisseurs.

Diminuer aussi l’année suivante de l’achat de votre bien, les frais de dossier et de l’assurance crédit.

Les intérêts d’emprunt, travaux, taxe foncière etc sont aussi déductibles de vos impôts tout au long du crédit et/ou du bail.

Il existe donc beaucoup de façons simples de diminuer ses impôts et sans souscrire au dogme de ceux qui veulent faire passer des vessies pour des lanternes et en proposant des investissements bidons de type Robien ou Pinel qui ne sont créés que pour enrichir sur du court terme celui qui le propose et faire sortir de l’argent à l’acheteur.

Le but consiste plutôt à gagner sur les deux plans, celui du bénéfice avant et après impôts.

Ce contenu a été publié dans Economiser, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.