Savoir s’adapter

S’adapter est une compétence essentielle dans la vie mais trop souvent mal perçue de part son caractère purement non conventionnel.

La société n’encourage pas à cela bien que tout dans celle ci le motive.

En faite, c’est beaucoup plus l’aspect inverse qui est reconnu avec ce message véhiculé: « Restes dans le rang et ne dérives pas trop de la norme. »

Mais ce qui n’est pas compris, c’est que plus l’on s’efforce de rentrer dans la norme et plus l’on affine des procédés pour aller au delà. 

Car celle ci ne représente que la moyenne.

Si on la repère, l’on arrive alors à tracer un horizon fiable pour faire en sorte de la surpasser et en développant des nouvelles idées ou compétences.

Donc empêcher les gens d’évoluer est tout bonnement s’interdire soi même de devenir meilleur.

Il faut être capable d’affiner les choses afin d’utiliser les mêmes mais en mieux ou de manière différente et plus efficace.

Plus on développe cette compétence et plus l’on reconnaît aussi les autres personnes qui sont dans ce même état d’esprit.

Souvent cela amène à une forme de discrétion très prisée dans la culture asiatique et tous vos sens sont en éveil.

Vous préférez écouter ou voir plutôt que de parler et de jouer l’affiche.

Le caméléon se développe, il s’éveille et s’amplifie. Si devenir plus habile permet d’augmenter son niveau de conscience  globale des choses c’est également un formidable moteur pour agir.

Les gens qui réussissent agissent pour pouvoir s’adapter et pendant ce cheminement, ils exploitent des facultés qui permettent d’aller sur d’autres chemins dès que le dernier est abouti.

S’il y avait une seule compétence sociale à choisir, la plus importante est celle ci.

Bien sur, communiquer en est une autre mais elle vient en second.

Il vaut mieux être muet ou avare de parole plutôt que de trop ouvrir la bouche pour tenter d’impressionner.

Une fois que l’on sait ce que l’on doit faire ou dire, il n’est pas utile de tenter de se justifier.

On va à l’essentiel.

Il est préférable de tester les choses plutôt que de rester immobile.

Développer le courage, la persévérance face à l’adversité ou à l’échec est le meilleur entraînement.

Le service civique militaire a permis à de nombreux hommes de les amener à mettre en place des stratégies pour mieux vaincre l’ennemie.

Rien est comparable à ce que l’on vit en société bien que l’on peut regarder celle ci comme une jungle.

Mais une seule compétence apprise comme de savoir faire une lessive ou de réparer un appareil électroménager peut permettre d’en développer encore beaucoup d’autres.

Tout cela, pour finir par être aussi bon que DiCaprio dans le film The revenant et pas que dans la fiction mais la vie bien réelle.

Ce contenu a été publié dans Accomplissement, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.