Tout negocier

Il est possible de négocier dans toutes les situations et il suffit d’y croire.

Pour y parvenir plus facilement, connaître des éléments qui permettent de pouvoir réaliser ce que l’on souhaite facilite le passage à l’action et qui créer aussi le résultat.

Que ce soit pour demander une baisse de prix, de meilleurs avantages ou obtenir une faveur quelconque, il s’avère important aussi d’utiliser le bon curseur.

Le premier moyen pour négocier plus facilement est d’avoir le sourire, d’être disponible et respectueux. Se trouver face à une personne aimable et de bonne humeur donne plus envie de répondre favorablement à sa requête.

Le deuxième moyen consiste à être bien habillé et avec une tenue vestimentaire avenante. Même si celle ci ne reflète pas toujours la personnalité, si elle est négligée, provocante ou vulgaire par exemple ceci est un frein à une bonne entente ainsi que la manière de s’exprimer.

Le troisième moyen est de dire que vous êtes intéressé par ce produit ou service mais que vous n’avez pas assez ou pas le budget suffisant. Cela fonctionne pour acheter un vêtement comme de l’immobilier. Une autre variante ou complémentaire de la première est d’annoncer son budget pour ensuite que le coût dépensé rentre dedans moyennant une baisse de prix.

Le quatrième moyen est d’acheter en gros ou par lot. Ce que font les grandes enseignes de magasins tout comme les destockeurs. Dire par exemple, si je vous en prend deux vous me faîtes une remise et ne jamais accepter la première proposition. Comme au poker, il faut laisser l’autre joueur dévoiler ses cartes en premier ou son prix (l’effet d’ancrage) pour mieux s’y adapter en relançant.

Le cinquième moyen est de jouer sur la comparaison ou concurrence en disant que vous trouvez le produit ou service moins cher sur internet ou ailleurs aux mêmes conditions et en restant ferme sur ses positions. Sortir aussi un devis (assurances…) ou une photo d’un site internet aide à cela. Il y a de grandes chances que vous obtenez une remise en payant le même prix que sur le net ou ailleurs mais sans les coûts de livraison ou de résiliation..

Le sixième moyen est de payer en cash. Montrer l’argent et dire « j’ai l’argent » incite le vendeur à ne pas vous laisser partir. Vous voulez acheter un meuble sur une brocante, une voiture d’occasion à un particulier alors ayez de l’argent sur vous, proposez votre prix et attendez la réponse. Même dans des magasins indépendants, en donnant l’argument que cela épargne les frais du commerçant de 2% du prix de l’utilisation du terminal de paiement par carte bleue, la remise est encore plus facile. Utiliser le cash aide aussi à savoir réellement ce que vous payer et doit devenir une habitude.

Le septième moyen est de négocier les services annexes comme celui de la garantie ou du coût de l’entretien ou livraison. Vous pouvez ne pas obtenir totalement le prix que vous voulez mais vous avez le choix de ne pas céder non plus à la proposition qui vous est faîtes. Ne pas lâcher comme sur des produits chers pour un réfrigérateur ou un canapé permet d’obtenir de meilleurs conditions pour finir.

Le huitième moyen est tout simplement de dire que vous n’êtes plus satisfait du service ou du prix et que vous souhaitez résilier. Cela marche bien notamment pour ce qui est abonnement type internet, téléphonie, télévision etc… Aujourd’hui les fournisseurs veulent vous garder et proposent même des reconductions annuelles au même tarif sans avoir à le demander. Mais si ce n’est pas ou plus le cas, l’argument de partir est souvent suffisant pour ne pas augmenter le prix ou sinon offrir des avantages gratuits.

Le neuvième moyen est de renoncer. Si l’accord ne doit pas se faire car il ne répond pas à vos attentes au regard d’autres opportunités, vous rebrousser chemin et alors il se peut que l’on vous retienne l’épaule et que finalement le salut de mains se fasse quand même. Le prix plancher est essentiel comme dans l’immobilier locatif pour calculer sa rentabilité nette après frais d’agence immobilière ou bancaire, notaires, charges, assurances, travaux et impôts éventuels…

D’autres moyens existent encore comme en prenant la carte de fidélité, arguant le faite d’avoir déjà acheté ou de vouloir d’autres choses plus tard ou encore par la dispute de couple…

Il faut garder seulement à l’esprit que tout est négociable et que ce qui compte consiste à choisir le bon curseur pour éviter le one shot et de casser une future relation commerciale plus durable ou une mésentente présente sans retour.

Ce contenu a été publié dans Argent et liberté, Economiser, Efficacité, Gagner argent, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire