Trouver le bon vendeur

Pour réaliser un bon investissement immobilier, il faut savoir négocier mais aussi trouver le bon vendeur.

Il s’agit de la personne qui est pressée et qui a besoin rapidement de se débarrasser d’un bien.

1. Cela peut être le cas d’un divorce, chacun veut retrouver son indépendance et est moins exigeant quand au faite de baisser le prix de vente surtout si le crédit est déjà remboursé en totalité ou grande partie.

2. Cela peut être une succession suite au décès d’un parent. Les enfants ne veulent pas reprendre la suite et sont prêts à revendre pour un montant avantageux sans payer de gros frais.

3. Cela peut être un décès d’une des deux personnes dans le couple et qui ne peut plus assumer le paiement des remboursements de prêt ou les charges.

4. Cela peut être une perte d’emploi qui ne permet pas à la personne de continuer de rembourser son prêt principal par exemple et qui a besoin de vendre son logement ou un bien locatif pour sécuriser l’avenir en attente de la vente de sa propre habitation.

5. Cela peut être une mutation professionnelle dans une autre région où autre pays et qui nécessite un changement rapide de domicile.

6. Cela peut être une saisie immobilière du faite que la personne ne peut plus assumer toutes ses dettes et son logement est vendu aux enchères.

7. Cela peut être un départ en retraite qui fait que la personne préfère récupérer le fruit de son bien sans plus value voire de baisser sur son prix d’achat car a déjà remboursé son crédit et paye des impôts en plus (ne déduit plus des charges) qu’elle préfère ne plus payer.

8. Cela peut être un remboursement de solde de prêt ce qui signifie que la personne a fini son prêt ou peut être à la moitié (donc gagne la moitié dans sa poche si revend le même prix qu’à l’achat) et peut plus facilement concéder une baisse du prix.

9. Cela peut être la personne qui a fait un prêt relais et paie déjà des échéances pour son nouveau bien sans avoir vendu le premier sur lequel il y a aussi des traites.

10. Cela peut être un bien déjà loué et qui empêche d’y habiter de suite (un bailleur ne se dévoile pas forcément) et qui permet une baisse de prix entre 15 et 20%.

11. Cela peut être le fait d’acheter le logement de son propriétaire car il y a une priorité sur l’acquisition avec possibilité de remise plus élevée.

Etc etc……

En réalité, si l’aspect négociation est important pour bien acheter, trouver le bon vendeur l’est aussi.

La meilleure manière d’y arriver est de visiter, visiter, visiter.

Comme le disait Robert Kyosaky, il y a la science académique et celle de la rue.

A vous de choisir votre camp.

Ce contenu a été publié dans Efficacité, Immobilier, Investir, Plan du site. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire