Vouloir le mac

C’est quoi le mac?

Non content de votre état actuel, vous pleurnichez vers votre patron pour avoir plus. Parfois, c’est le patron lui même celui qui est salarié et qui va pratiquer le bâton ou la carotte.

Vous souhaitez vous retrouver du côté de la majorité, n’est ce pas?

Alors jouez au mac et faîtes ce que beaucoup de personnes font car elles ont peurs pour elles ou pour leurs carrières et leurs sous.

Ces personnes là, elles transpirent de manque et c’est horrible de les voir avec la bave aux lèvres ou avec un mouchoir sous le nez.

Si vous souhaitez finir comme cela, il n’y a qu’une seule règle qui est celle que vous soyez hypocrites, fayots et que vous en fassiez le moins possible…

Surtout aussi, arrangez vous pour qu’il y en ais d’autres comme vous. Histoire de créer une petite caste voyez vous. Mais il est difficile d’y rentrer.

En effet, cela demande tout un jeu d’acteur et de dupe, tout un art de la dissimulation et de l’entourloupe avec des sourires devant et des coups de poignards derrière.

Et bien sur, c’est le patron salarié qui même parfois peut rire et applaudir à ce jeu d’acteur malsain.

Plus sérieusement, vous souffrez tellement au fond de vous même pour avoir besoin de faire souffrir le saint esprit.

Amen ou la parole revient à celui qui coupe des têtes plutôt qu’à celui qui veut faire du bien.

Réfléchissez bien à chaque fois que vous voulez vous retrouver du côté de la majorité, c’est que votre esprit commence à rétrécir.

Encore un peu de temps et cela ne m’étonne pas que vous soyez emmurés vivant.

Faîtes y attention bon sang, certes si vous voulez moins travailler pourquoi alors faîtes vous les choses mal et pour après revendiquer la palme du travail.

Soit vous ne faîtes rien ou soit vous faîtes efficacement les choses, sinon c’est que vous êtes quelque peu stupides non.

Attention stupides, nous le sommes tous certaines fois mais le tout c’est de ne pas trop le faire durer et surtout pour une même chose.

Plus vous êtes stupides au travail et plus vous l’êtes aussi chez vous et pour vous ou pour votre famille et même quand vous mettez le bulletin dans l’urne, vous savez que vous faîtes une bêtise sur le choix du candidat…

C’est bête vraiment si votre désir de métal n’était pas aussi fort, vous auriez toute la liberté d’agir pour votre liberté.

Alors que là vous n’êtes qu’asservis dans des chaînes sans cadenas et avec pourtant, la clé dans votre main.

Ce contenu a été publié dans Plan du site, Travail. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.