Réduire le taux d’endettement

Quand on investit dans l’immobilier, on passe généralement par un prêt bancaire et en cumulant les biens, le taux d’endettement grimpe.

Il le fait d’autant plus que la banque et/ou le conseiller utilise comme mode de calcul la non compensation des loyers. C’est à vous en tant que bon gestionnaire de convaincre de passer à la compensation des loyers si ce n’est pas encore le cas.

Par ce moyen, le taux d’endettement diminue et que ce soit sur le premier bien ou pour ceux futurs. Il s’agit d’avoir un bon dossier donc sans prêts à la consommation, sans découvert au moins sur les 3 derniers mois en cas de démarche auprès d’une nouvelle banque ou plus anciens auprès de sa banque et un peu d’épargne de côté. Posséder des investissements à cashflow positif donne des avantages supplémentaires.

Rembourser par anticipation permet aussi de réduire ce taux en veillant à négocier au départ, la gratuité de ceux ci.

La possibilité de transfert de prêt s’avère également un bon moyen d’acheter un bien plus rentable et en gardant les conditions du prêt de l’ancien bien revendu. De façon générale, louer plus cher ou changer de mode d’exploitation augmente sa capacité d’emprunt et donc, diminue son endettement.

Les banques prennent en compte le loyer payé par vous même dans ce calcul donc en négociant celui ci avec son propriétaire ou en changeant de bien pour un moins cher, le taux baisse. Revendre son bien dans lequel on habite ou aller habiter dans un bien que l’on loue à d’autres permet temporairement de le baisser pour acheter encore.

Il faut savoir souvent reculer et pour mieux avancer.

Publié dans Générer argent, Immobilier, Investir, Plan du site | Marqué avec | Laisser un commentaire

Secrets de richesse n°13

De nouveaux secrets à mettre en pratique le plus tôt possible:

  • Il faut savoir suivre l’actualité de la finance et la bourse pour sélectionner les bonnes actions comme celle de Valeo dont l’actionnaire récent n’est autre que l’Etat.
  • Passer par une agence immobilière pour louer son bien revient à des frais d’agence à payer au départ par le locataire, une revalorisation annuelle du loyer à la hausse et des sommes qui peuvent être indûment prises sur la caution ce qui ralentit pour trouver un locataire. Il vaut mieux bien se renseigner avant d’en utiliser et en fonction du type de bien.
  • Le poker s’avère un levier psychologique intéressant et qui consiste à s’imposer en dominant l’adversaire et en relançant sur ses relances pour le faire craquer ou en passant mais en ne suivant jamais à part sur la grosse blind sans relances avant.
  • Il faut savoir dire stop et partir quand une chose ne vous intéresse pas et qu’il y a mieux à faire ailleurs ou dans un autre contexte.
  • Planifier dans le temps revient à se fixer des deadlines fixes avec des objectifs clairs et s’y tenir coûte que coûte.
  • La confiance en soi s’avère primordiale et il ne sert à rien de se comparer aux autres. En revanche, trop de confiance en soi peut ruiner tous ses espoirs donc il faut savoir quand y aller et quand s’arrêter.
  • S’enrichir à deux ou à plusieurs permet souvent d’accélérer sa richesse car si l’on partage les frais, on peut aussi mettre en commun des fonds pour des investissements plus conséquents que l’on ne pourrai pas engager seul.
  • Une personne riche demeure relativement calme au quotidien et elle n’a pas peur d’engager plus d’actions pour plus de résultats ce qui lui permet aussi de trier le bon grain de l’ivraie.
Publié dans Bourse, Immobilier, Investir, Plan du site, Richesse | Marqué avec | Laisser un commentaire

Se protéger

Quand on parle aux gens de se protéger, ils pensent souvent au froid, aux relations sexuelles, à la conduite ou aux assurances vie mais cela reste très réducteur.

En vérité, il existe plusieurs manières de se protéger mais il faut déjà savoir définir ce que c’est et à quoi cela correspond.

Vivre une vie « sans peur » peut représenter cette notion par l’idée que l’on se sent suffisamment en sécurité à l’intérieur de soi pour ne pas craindre ce qui se trouve en dehors et s’y confronter.

Si l’on veut améliorer sa vie et trouver plus de calme dans son esprit, le but consiste à commencer d’abord par le corps.

Supprimer ou ne pas consommer ni alcool, cigarettes, drogues, café et sucre va déjà grandement vous servir. Je recommanderai personnellement aussi de stopper ou limiter la consommation de viande notamment la viande rouge ainsi que les produits laitiers et les oeufs. Si vous souhaitez tout de même en manger, il vaut mieux en connaître la provenance et l’origine et comprendre qu’il s’agit avant tout, d’un sous produit qui résulte de la peur.

Les humains ont évolués au fil de leur développement par des actes qui les ont menés à rechercher plus de puissance mais sans réfléchir aux conséquences de leurs actes. Aujourd’hui encore on tue, massacre et exploite par faiblesse alors même que la notion de survie ne rentre plus guère en jeu. Le meilleur symbole de cette peur aux états unis par exemple se caractérise et manifeste par les armes à feu.

Se protéger revient également à acquérir un savoir et des connaissances habilitantes qui ne se periment pas avec le temps. Une notion importante peut être celle d’actif et de passif financier. Cette seule mise en pratique quotidienne peut changer du tout au tout notre vie et garantir une sécurité intérieure comme jamais.

Ce que l’on peut remarquer, c’est que beaucoup de gens recherchent à l’extérieur ce qu’ils ne trouvent pas en eux simplement car ils ne réfléchissent pas suffisamment à leur sort ainsi qu’à celui du monde qui les entoure.

Tant que l’on demeure avec des acquis flous, les certitudes deviennent inquiétudes et les questions surpassent les réponses. Se complexifier la tâche revient à poser des fondations sur des sables mouvants.

Beaucoup savent qu’il faut mettre des lunettes de soleil contre les rayons uv mais combien en portent réellement?

Beaucoup ont conscience que l’eau du robinet qu’ils consomment n’est pas très bonne pour la santé mais combien prennent le temps d’acheter une carafe filtrante d’une trentaine d’euros ou des bouteilles d’eau minérales?

Beaucoup savent que l’inactivité tue à petit feu mais combien prennent la peine de s’activer physiquement au quotidien?

Beaucoup savent que continuer à suivre la même voie sinueuse encore et encore s’avère destructeur mais combien changent leurs conceptions et habitudes?

Il s’agit avant tout de se protéger envers soi même de ses masques et manques et pour y parvenir, il faut accepter de les regarder en face et ensuite passer à l’action sans jamais lâcher et en dosant seulement le curseur.

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Motivation, Plan du site | Laisser un commentaire

Suivre le courant

Dans le domaine du business et des affaires en général, il vaut mieux suivre le courant et s’y adapter que de vouloir nager contre lui.

Aujourd’hui par exemple, le coût de l’immobilier est assez important.

C’est pourquoi pour ceux qui en possède, il s’avère avantageux de vendre au lieu d’acheter pour tirer bénéfice d’une plus value. Celle-ci s’avère également net de frais quand il s’agit d’une résidence principale et même pour du locatif, cela reste intéressant.

Vendre au printemps et acheter en hiver se révèle aussi une bonne stratégie.

Le fruit de la vente peut se placer ensuite sur un véhicule financier plus liquide afin de pouvoir se revendre à tout moment et pour profiter des baisses de l’immobilier. Le PEA et surtout, le compte titres s’y prêtent bien.

Le but principale surtout consiste à suivre le courant et pour bénéficier d’une évolution ascendante.

Ce qui veut dire qu’en revendant un bien qui dégage une plus value, il est possible de mettre le fruit de cette vente en totalité sur un PEA et ceci jusqu’à 150 000€. Plus vous le faîtes rapidement et plus la croissance s’avère rapide par l’intermédiaire des dividendes.

En parallèle, rien empêche de mettre un peu d’argent sur un compte titres ou une assurance vie qui va servir d’apport à de futurs investissements immobiliers comme sur les frais de notaire. En utilisant aussi des primes, participations ou intéressements au lieu de patienter 5 ans pour ne pas payer d’impôts et profiter d’un abondement possible comme carotte, vous investissez sur le marché.

Aujourd’hui en France, les entreprises détiennent le pouvoir. Ce pourquoi les taux de crédit, d’intérêts et d’obligation sont bas, c’est pour encourager essentiellement les actionnaires et investisseurs.

Bien-sûr, notre cher président se garde bien de le dire car tant que le marché financier progresse alors beaucoup de français peuvent continuer de se plaindre en silence.

Si cette ignorance envers le citoyen des hautes instances de l’état peut devenir plus que pesante, au lieu de critiquer et se rebeller, il faut savoir s’y adapter tout en conservant ses valeurs.

On peut très bien placer en bourse et sans encourager Monsanto et ni y participer activement dans sa vie quotidienne tout comme un bailleur doit avant tout assurer le confort de ses locataires que de vouloir profiter d’eux.

A vous de trouver le juste équilibre entre enrichissement et contribution et ceci, en sachant suivre le courant.

Publié dans Bourse, Business, Immobilier, Investir, Plan du site | Laisser un commentaire

Évaluer le potentiel locatif

Pour savoir si un logement va se louer facilement ou pas, il est utile d’effectuer une étude de marché préalable.

Celle ci a pour but de connaître les types de logements ou secteurs attractifs. Pour cela, on peut se renseigner bien entendu auprès des agences immobilières et se faire aussi sa propre idée par le bouche à oreille et les visites de plusieurs biens.

Il existe deux autres approches qui complètent bien les précédentes.

La première est la fameuse annonce fictive et qui permet de déterminer assez rapidement si un bien se loue vite ou pas au bon prix. Il suffit pendant la visite de celui qui vous intéresse de prendre des photos ou vous pouvez encore les copier sur l’annonce web ou trouver les photos similaires sur un moteur de recherche.

Ensuite, vous publiez une annonce dans l’onglet location et/ou colocation avec des photos et un titre différent ou en saisonnier et attendez les appels. S’il y a peu de répondant alors passez votre chemin.

La deuxième façon consiste à consulter le site Tensiometre locatif.

Celui ci répertorie par villes ayant du potentiel locatif, les types de biens (studios, t3, maisons etc…) qui s’arrachent par les locataires car en pénurie de ceux qui dépassent le nombre de potentiels preneurs. Un tri rapide peut s’effectuer et pour avoir plus de chances de louer vite et bien. Il faut aussi que le budget des candidats aspirants reste accessible en considération du prix des loyers.

Par exemple, je peux décider de louer dans ma région sur Dijon et dans un lieu favorable ou encore sélectionner une ville comme Beaune ou les propriétaires de T2 ont le choix des locataires qui ne demandent qu’à être sélectionnés du faite de la rareté des logements en comparaison de la demande.

Aujourd’hui, le prix de l’immobilier augmente et les taux de crédit bancaire restent faibles. Peut être allons nous assister à une crise probable mais tant que les prêts coûtent sensiblement moins chers que l’inflation, il demeure avantageux d’acheter dans de bonnes conditions de la pierre en ayant conscience que tous les secteurs et propriétés ne s’y prêtent pas forcément.

 

 

Publié dans Immobilier, Investir, Plan du site | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Le pouvoir de l’imagination

Notre réalité dépend bien sûre de ce qu’elle est mais aussi et surtout, de ce que l’on décide d’en faire.

Et souvent, nous imaginons pas que c’est nous même chaque jour et à chaque instant, qui créons celle ci.

Comme notre cerveau et corps se constitue de millions de cellules différentes, nous accordons pas une réelle importance à la puissance de chacune d’elles.

De ce faite, nous avons tendance à s’enfermer dans un même schéma répétitif et destructif qui contrecarre notre plus grande puissance et tous nos meilleurs projets.

Heureusement, le pouvoir de l’imagination existe et repose sur la capacité à créer dans son esprit ce qui n’existe pas encore.

Admettons que votre vie actuelle ne vous satisfait pas totalement. Il manque un ou plusieurs maillons et vous demeurez dans une forme de consentement semi enthousiaste ou la peur se succéde au soulagement ou inversement.

Dans cet état, ce qui vous caractérise c’est l’absence de prise et contrôle sur les éléments extérieurs. Vous désirez plus de « sécurité » et plus de prévisibilité. En gros, vous devenez une personne prévisible et ce que l’on identifie de votre vie aujourd’hui a de grande chance de rester pareil demain.

Se cramponner à ce point indique une absence d’imagination et un besoin d’attachement à des repères extérieurs identiques jour après jour.

L’imagination casse et rompt cela et son pouvoir se lit dans la façon dont elle s’utilise et en faite, il existe aucune limite à ce que l’on peut fabriquer grâce à elle.

On dit que ce que l’on façonne dans sa tête se transforme en une matérialité concrète.

Je dirai que selon mon expérience, elle permet surtout de lutter contre les chemins de travers et d’envisager de meilleurs voie dans une autre perspective et sans devenir un rêveur.

Si je tombe addict à une dépendance quelconque comme la cigarette, le café, le chocolat ou netflix…

Plutôt que de chercher à banaliser cela comme on a tendance à le faire quand l’accoutumance ne provient pas du bienfait ou bénéfice de celle ci mais plutôt, de son côté anesthésiant.

Alors on peut se dire par exemple, que si l’on cède à une dépendance quelconque c’est à cause de sa proximité et son accessibilité très facile. Quand il suffit de descendre la rue ou d’appuyer sur un bouton et pour obtenir sa dose, rien empêche de s’arrêter.

Mais on peut décider tout autant, de bloquer cette facilité d’accès comme en privilégiant le cash, en s’imposant des contraintes comme se déplacer à pied plutôt qu’en voiture ou d’ignorer les lieux de passage qui incitent à tomber dans le piège.

Pour aller plus loin, il faut savoir mettre les choses dans un autre contexte et se demander ce que ferai si j’étais une personne qui vivrai avec seulement moins de 1€ par jour. Aurais je encore le temps seulement de penser à cela? Certainement pas.

Comme on utilise cette vision ou conception pour une mauvaise habitude, on peut la mettre en pratique également pour en développer de bonnes et tout comme dans d’autres sphères ou domaines.

Matérialiser ce que l’on veut, passe par l’imagination qui consiste à voir et ressentir ce qui n’existe pas encore mais tend à se concrétiser par des franchissements d’étapes préalables.

Et en définitive pour tout dire, la finalité ou le résultat importe peu en comparaison de ce qui a permis de le mettre en oeuvre.

On peut se représenter un être idéal, celui qui ne craint pas ce qui va lui arriver non pas qu’il semble programmer l’incontrôlable mais plutôt, parce qu’il sait que l’énergie physique et spirituelle imprime et se façonne dans la matière et grâce à elle, la transforme et lui donne une autre utilité plus proche de ce à quoi elle se laisse sculpter pour représenter la concrétisation d’une marche en avant ininterrompue.

Publié dans Accomplissement, Développement personnel, Motivation, Plan du site, Richesse | Marqué avec | Laisser un commentaire

Accroître sa volonté


On peut penser que pour accroître sa volonté, il y a besoin de beaucoup se motiver pour cela.

Hors, il faut souvent observer le contexte à l’envers.

Si l’on a tendance à se saborder quand tout pourrai fonctionner, c’est à cause d’une trop forte pression que l’on se met envers soi même et notamment celle de la peur de se tromper ou commettre des erreurs.

Mais qui n’a pas commis d’erreurs? Toi, moi, lui, elle, nous, vous, eux, tout le monde…

En effet, l’erreur est humaine et elle sert d’apprentissage. Quand le petit tombe, il se redresse, remonte sur ses pieds et il repart de l’avant.

Donc l’avantage des erreurs, c’est que plus vous en faites et des différentes si possible, plus vous progresser. Votre conscience évolue et se transforme au fur et à mesure.

Toutefois, il y a des gens qui refusent les erreurs, les craignent et rejettent. Ils adoptent une pensée fermée ou obtuse et qui les privent d’autres univers. Ils préfèrent baigner dans ce marécage sombre et vide.

Une des manières d’accroître sa volonté consiste à se dire que l’on ne doit pas trop compter sur les autres. 

Attendre qu’ils nous disent ce qu’il faut ou qu’il est bon de faire ou ne pas faire, n’est pas la solution mais c’est vous qui êtes la solution.

Si des gens sont de bons conseils, vous pouvez aussi devenir de bons conseils pour vous-même et en arrêtant d’attendre auprès des autres, qu’ils nous disent quoi faire et comment le faire.

Un professeur sert juste de guide et ensuite vous devez agir de vous même.

Le secret de ceux qui réussissent repose sur le jour où ils se se sont dit, qu’ils devaient arrêter de palabrer en écoutant Paul ou Jacqueline et qu’il fallait commencer à enclencher et mettre la première.

Un succès se base sur une volonté mais plusieurs succès répétés ne sont pas le fruits du hasard. Ils se fondent sur un ensemble de choix et décisions prises qui ont permis le résultat.

Tant qu’il n’y pas de choix personnels derrière les décisions prises et les actions entreprises, vous devenez la proie du hasard et de la « bonne ou mauvaise volonté » d’autres personnes.

Si votre tête leur convient, vous disposez d’un peu plus de chances mais alors vous devez continuer de « jouer la comédie » encore et encore pour maintenir et entretenir la flamme dans la cheminée.

Cela demande beaucoup de travail et d’énergie et honnêtement, ceux même qui vont vous entretenir finissent aussi par se fatiguer et se lasser de vous.

L’autre chemin semble plus difficile ou tortueux au départ et certains ont pu y laisser des plumes mais en réalité, il se construit beaucoup plus aisément.

Il suffit juste de se dire qu’il ne faut pas trop croire que les autres sont toujours là pour nous venir en aide et d’aller chercher soi même ce que l’on veut.

Au final, il s’avère pas si difficile d’accroître sa volonté. Penser davantage à ce que l’on peut faire plutôt qu’à ce que les autres peuvent faire pour nous.

Il ne reste plus qu’à mettre celà en pratique et le plus tôt, c’est le mieux.

Publié dans Accomplissement, Argent et liberté, Développement personnel, Efficacité, Leadership, Motivation, Plan du site | Marqué avec | Laisser un commentaire

Secrets de richesse n°12

De nouveaux secrets de richesse à connaître, assimiler et appliquer:

  • Prendre son propre notaire dans l’achat d’un bien immobilier permet de mieux défendre ses intérêts et obtenir les conseils avisés comme pour éviter de payer l’acompte.
  • Pour le calcul de sa capacité d’emprunt, il faut additionner tous ses revenus (travail, locatifs).

En ce qui concerne ceux du travail, ils se basent sur le net après impôts (faciles à calculer aujourd’hui grâce au prélèvement à la source).

Les revenus locatifs eux sont pondérés à 70% (charges copropriété, taxe foncière, assurance, vacances locatives, travaux..). Comme 3 500€ pour 5 000€/an. Il faut y déduire de 3 500€, les impôts et prélèvements sociaux. Selon que l’on soit au réel ou non et en meublé ou non, le résultat n’est pas le même.

Par exemple en meublé micro bic, il faut prendre 5 000€ multiplié par 50% ce qui fait 2 500€ et avec une TMI de 30% cela donne 750€ à déduire de 2 500€ et 17,2% de prélèvements sociaux donc 430€ pour arriver à un résultat de 2 500€-750€-430€= 1 320€.

Cette somme doit se déduire de 3 500€ (revenus locs pondérés de 70%) donc pour un résultat de 2 180€.

Si on y ajoute admettons 25 000€ de revenus du travail à l’année avec déduction forfaitaire de 10% donc 2 500€. On obtient 22 500€×0,7 si TMI à 30% ce qui donne 15 750€. Il faut y additionner 2 180€ pour obtenir 17 930€.

Afin de connaître sa capacité d’emprunt, il suffit de ramener cela au mois en divisant par 12 donc 1 494€ et comme la banque applique généralement un taux d’endettement de 33% max alors on obtient 493€.

Sur 20 ans, la capacité d’emprunt maximum s’élève à 493€×12 mois×20 ans donc à 118 338€.

Cela aide à trouver les biens qui correspondent à ce que l’on souhaite et sans se trouver bloqué par la banque en ajustant aussi ses arguments de négociation.

  • Une bonne capacité d’emprunt implique de ne pas avoir d’autres prêts de type personnel, consommation, automobile, vacances… Tout cela prend de l’argent chaque mois de votre compte et quand il s’agit d’investir aussi bien pour soi que pour les autres, il faut assainir ses comptes.
  • Rien empêche en revanche, quand il faut acheter un téléphone de le payer dans son forfait chaque mois au lieu de tous sortir d’un coup comme pour acheter un téléviseur ou ordinateur, de pratiquer le différé sur 3 ou 4 mois si l’on sait que l’on ne va pas investir d’ici là.

En revanche, pour des vacances que l’on paie pendant un an ou une voiture pendant 5 ans, il vaut mieux s’en passer ou patienter le temps d’obtenir les fonds nécessaires pour payer en cash.

  • Un bon moyen de calculer un projet d’investissement locatif viable avec un bon rendement et surtout un cashflow positif consiste à utiliser le site Rendement locatif. Il est aussi téléchargeable sur le Play Store ou Apple Store.
  • Il y a possibilité d’ouvrir en doublon plusieurs comptes comme un compte de dépôts dans une même banque ou plusieurs banques, un compte sur livret, une assurance vie ou un compte titres. Ceci permet de différencier le but et la fonction de chaque comptes comme un pour les revenus et un pour les dépenses, un pour les travaux ou de l’apport etc.. De plus, sur une assurance vie ou compte sur livret, on peut comparer les taux de rémunération chaque année. Enfin, c’est une bonne façon de montrer une image propre de ses comptes qui s’alimentent chaque mois auprès de sa banque ou de nouvelles banques et afin d’obtenir un prêt immobilier plus facilement.
  • Certaines banques prennent jusqu’à 80% de revenus locatifs au lieu de 70% en cas d’assurance loyers impayés souscrites. De plus, il est toujours possible de la négocier dans les frais de gestion locative de l’agence immobilière.
  • Formaliser par écrit à l’aide d’un carnet de note, d’un outils informatique ou par le biais d’un blog facilite la cristallisation ou réalisation concrète de tous ses objectifs.

 

 

Publié dans Argent et liberté, Immobilier, Investir, Plan du site, Richesse | Marqué avec | Laisser un commentaire

Augmenter les loyers

En tant que bailleur immobilier, il existe plusieurs façons d’augmenter le loyer.

Pour la révision du loyer en cours de bail qui peut s’effectuer une fois par an à date de révision prévue sur le contrat de bail ou à notifier, il faut respecter un indice de référence des loyers (IRL) et communiqué à chaque trimestre par l’INSEE en fonction de l’évolution des prix à la consommation.

Il y a aussi possibilité d’augmenter le loyer à date d’échéance du contrat de location si et seulement si, le bailleur apporte la preuve que le loyer fixé au départ a été sous évalué par rapport aux autres logements identiques sur le même secteur par des attestations d’au moins 3 références de loyers dans le voisinage.

Après le départ d’un locataire, c’est aussi l’occasion d’augmenter le loyer mais il faut toujours veiller à trouver le bon juste milieu entre montant du loyer et durée de location au risque de départ prématuré ou turn over importants.

Rénover et embellir le bien entre deux locataires permet de louer plus cher et en justifiant cela par le coup de cœur et le faite de se différencier des autres logements identiques sur le même secteur.

Un changement d’exploitation permet d’augmenter le loyer comme en passant du non meublé au meublé ou du meublé à la colocation ou encore d’une exploitation commerciale en non commerciale.

Agrandir un bien ou augmenter le nombre de pièces est une autre solution comme par l’aménagement de comble ou la pose d’un mur supplémentaire en veillant à respecter la surface minimale d’une chambre de 9m2 ou 20m cube.

Ne pas mettre de chiffres ronds au loyer hors charges comme 405€ de loyers HC et 50€ de provisions fait gagner 60€ à l’année.

Tout ce qui compte consiste à ce que le locataire se sente bien dans le logement et qu’il puisse y rester sur une durée assez longue ou facilement par le bouche à oreille retrouver un locataire de son entourage ou garder un turn over faible.

Publié dans Immobilier, Plan du site | Marqué avec | Laisser un commentaire

Règle de bourse n°3


Dans cet article Règle de bourse n°1,

Il est expliqué qu’il faut savoir acheter une action quand son prix est inférieur à son coût moyen ou prix de revient.

Comme dans l’immobilier, on peut calculer le coût moyen sur un même secteur en fonction d’une surface et d’un nombre de pièces identiques et pour la bourse, du nombre d’acheteurs et de vendeurs sur cette action à un instant t.

Quand sa valeur se révèle inférieure à son prix moyen, alors on peut dire que c’est une bonne affaire car par rapport au nombre d’acheteurs et de vendeurs, il y a plus de vente sur cette action que d’achat à un instant t et donc, cela vaut la peine de creuser.

Quand en revanche, la valeur de l’action surpasse son prix moyen alors cela indique qu’il y a une survalorisation de cette action du faite d’un nombre d’acheteurs très important et qui surpasse de loin, celui des vendeurs. Le risque implique qu’à tout moment, le prix de l’action peut retomber et atteindre son coût de revient ou tomber en dessous.

Les bons investisseurs savent détecter les opportunités en cherchant avec implication et persévérance.

Bien sûr, il ne suffit pas de ce seul critère pour mettre son argent ou pas car un prix qui chute peut chuter encore plus.

Mais la différence se base dans la manière de penser. Plutôt que de partir d’une pensée de manque pour se dire qu’il faut agir quand les feux s’allument au vert, les vrais investisseurs gardent cette mentalité d’abondance.

Ils savent qu’ils ne réussissent pas toujours et comprennent que ce qui va les distinguer se définit dans la façon différente d’agir et penser et minimisent le risque par l’appétence qu’ils ont envers celui ci et la capacité à le maîtriser au contraire de ceux qui en ont une aversion et finissent par le subir.

Comme le dit Steve Pavlina, il existe des gens qui agissent et choisissent avec amour et d’autres avec peur. Il s’agit en effet, de deux polarités différentes.

Cette leçon peut changer vos résultats et votre vie à tout jamais. Il existe des clés et des façons de les utiliser avec efficacité.

Publié dans Bourse, Développement personnel, Efficacité, Investir, Plan du site, Richesse | Marqué avec , | Laisser un commentaire