Gagner du temps

Le temps est une ressource des plus précieuses dans la vie.

L’argent se récupère mais pas le temps.

On peut se permettre de perdre de l’argent mais pas du temps.

Toutefois, la société d’aujourd’hui impose un certain rythme et des contraintes horaires bien dictées.

Même si chacun d’entre nous, avons un planning bien spécifique en fonction de son activité néanmoins l’environnement extérieur nous impose des normes que l’on est censé suivre.

Manger à telle heure, travailler une certaine durée hebdomadaire, se lever telle heure avant de commencer son activité, regarder telles programmes à la tv à tel horaire etc…

En faite, en y regardant bien nous ne sommes pas maître de notre vie et de ce que l’on veut en faire et nous courons après le temps.

Alors comment faire?

Déjà la première chose est de simplifier sa vie. Ce que cela signifie c’est de s’attacher à moins de matériel car plus est souvent synonyme de pire. On gagne de la place, de l’argent, des soucis et de l’entretien ou réparation. Simplifier aussi sa cuisine (naturelle et sans sophistication), son habillement (style, coupe), son rangement (une pile pour chaque élément et l’on remet dessus ce que l’on vient de prendre) etc..

Ensuite, il faut savoir grouper c’est à dire utiliser des blocs de temps bien spécifiques et aussi, acheter en gros. Un exemple de bloc bien mis à profit est de décider de partir 5 minutes à la pharmacie du coin pour acheter 10 dentifrices puis 5 minutes au supermarché d’à côté pour acheter 10 shampoings, 10 savons ou gel douches, 10 paquets de papier toilettes et enfin ramasser dans sa boîte aux lettres les courriers de samedi dernier à vendredi du jour ….

Une autre façon de gagner du temps est de mesurer sa valeur et souvent, nous avons pas la mesure de ce que l’on gaspille en futilités à la tv, sur les réseaux sociaux.. Pourtant, rien que le faite d’avancer son réveil d’une heure peut faire une grande différence. Nous sommes plus en forme le matin et moins le soir et on se lève au dernier moment car on s’est couché tard la veille (à cause des excitants que sont tv, ordi, café, alcool…). Faisons l’inverse, levons nous comme à l’armée à 5h ou 5h30 max tous les jours et soyons au lit à 9h30 ou 10h max.

Pour gagner du temps, il faut savoir déléguer le ménage, les courses (drive, livraison), la gestion à une agence en tant que bailleur ou encore les signatures d’acte de vente ou les réunions de syndic en se faisant représenter…

Gagner du temps, revient parfois à supprimer ou réduire le superflu comme la tv, le repassage, les réunions, l’entourage malsain, les votes électoraux…

Changer d’outils pour agir plus vite permet aussi un gain de temps comme le lave linge, le lave vaisselle, un aspirateur etc..

Rapprocher son domicile du lieu du travail ou inversement, le faire à domicile ou créer une entreprise au service de sa vie plutôt que de vouer sa vie à son entreprise (les superviseurs et vidéo surveillance sont faits pour cela..).

Prendre un transport plus rapide (vélo, tramway, train, avion) par rapport à un autre.

Ne pas terminer un article, livre, émission etc sans intérêt et de manière générale éviter tout ce qui pollue l’esprit comme les news ou les débats à qui veut avoir le dernier mot.

Apprendre à supprimer le perfectionnisme, une assiette est bien lavée dès lors qu’elle est bien appuyée et rincée, un maquillage est bien fait s’il laisse dire que le mieux est l’ennemi du bien…

Automatiser les virements sur d’autres comptes, les factures par prélèvements, les tweets ou liens Facebook, les autos répondeurs…

Améliorer la performance d’un ordinateur, d’Internet, téléphone ou un appareil ménager…

Augmenter sa rapidité de lecture, d’apprentissage et de mémorisation grâce à des aliments adaptés (légumes, fruits), de l’eau et des techniques associatives en créant des liens avec des informations similaires..

Se donner le droit à l’oubli en évitant les numéros inconnus ou masqués et mettre les appels ou messages en silencieux, en filtrant les courriels indésirables, en mettant « no publicité » sur sa boîte aux lettres, en enlevant la sonnerie de sa maison (portail qui cache maison laisse le doute aux voleurs)…

Imposer des délais fixes aux gens et leurs dire que vous êtes pressés (ce qui est vrai car vous voulez gagner du temps😀) et à soi même comme Richard Branson multi millionnaire et patron de Virgin qui se fixe 15 min de son temps et pas plus pour avancer dans un projet et être aussi, plus efficient (loi de Carlson).

Savoir dire non à un patron pour l’avancer dans son activité à planifier mais qui vous ralentit vous dans la votre (comme dans le cas de gain d’argent en fonction du nombre de contrats décrochés), à des sorties sans intérêts, à des voleurs d’énergie bien que l’on peut rester conviviale et diplomate.

Réduire son temps de travail pour aussi réduire l’argent que l’on a besoin d’avoir car généralement, notre niveau d’insatisfaction est proportionnel à ce que l’on touche comme revenus. Beaucoup de gens avec de forts salaires restent insatisfaits car ils ne sont pas libres de leur temps mais veulent toujours une plus grande maison, voiture, compte en banque ou de bourse etc..

Tu peux gagner beaucoup d’argent mais et surtout si tu es capable d’apporter de la valeur aux gens. Alors tu gagnes 10, 100 ou 1 000 fois plus mais en desacouplant argent et statut social. Ce n’est pas parce que l’on brille aux yeux des autres que l’on est indépendant et maître de l’horloge.

Ce qu’il faut se rappeler c’est que chaque heure, chaque minute, chaque seconde qui passent nous donnent le choix d’aller vers une direction ou une autre.

Bien que les circonstances extérieures agissent sur nous, elles façonnent et affinent aussi notre regard afin de prendre la main sur son destin et de le construire à sa manière et sans avoir à subir ce que nous ne voulons pas.

 

 

Publié dans Argent et liberté, Efficacité, Organisation, Plan du site | Laisser un commentaire

Secrets de richesse n°5

– Un des secrets bien gardé des personnes les plus riches, c’est qu’ils savent bien s’entourer et surtout qu’ils privilégient l’argent à titre professionnel plutôt que de le faire à titre personnel.

Ils s’entourent de comptables fiscalistes, d’avocats, notaires, gestionnaires de patrimoine compétents et ils arrivent à échapper aux impôts au maximum par des montages financiers adéquates.

Comme dit la fameuse phrase: « Un homme avisé en vaut deux » et si l’on sait certaines choses alors on peut utiliser cela à son avantage.

Par exemple, il est possible de détenir une société et y inclure une grande part de ses dépenses quotidiennes (alimentaires, transports…) en les comptabilisant comme des frais de façon à déduire cela des sommes à déclarer aux impôts sur son chiffre d’affaires ou encore, de détenir de l’immobilier dans le cadre d’une sci et d’y déduire aussi les charges en conservant sur une durée longue…

– Un autre secret est que la richesse consiste avant tout, dans du savoir et de la connaissance. Plus on détient d’informations par les autres ou la lecture et plus alors, on a de choix par rapport à celles ci.. Répétons cela encore une fois, si l’on sait quelque chose on peut ensuite, orienter ses décisions par rapport à cette connaissance et de manière à optimiser ses résultats.

Si par exemple, mon but est de générer du cashflow rapide ou dégager de la plus value régulière en immobilier ou en bourse, pratiquer la suspension de mensualités, le différé pour travaux plus long que ceux ci ou acheter en grande quantité une action juste avant le seuil au dessus ou les frais vont être plus élevés, c’est de cette façon que l’on réussit mieux ensuite en choisissant le must en matière de biens, banques ou sociétés cotées..

– Un autre secret des riches est d’aller au maximum dans le sens des banques qui aiment l’argent pour se sécuriser (du faite de la création ex nihilo) et surtout des grandes sociétés  donc, ils sont prêts à prendre des risques. Si l’on met de l’argent sur un livret ou une assurance vie on optimise pas et quand cinq ou dix ans après, on retourne voir sa banque celle ci vous met des barrières ou bâtons ou vous dit carrément d’aller voir ailleurs car vous n’êtes pas pour eux assez « secures ».

Donc la recherche de la sécurité vient essentiellement d’un manque d’informations et de discipline pour aller chercher et trouver ce que l’on veut vraiment. La bourse, l’immobilier, les SCPI etc.. sont bien plus efficaces mais nécessitent une prise de risque que ne veulent pas tenter un très grand nombre de gens qui se contentent de la moyenne et qui font que cinq ou dix ans après, ils sont encore au même stade ou régressent (coût de la vie qui augmente).

– À un certain moment, ce qui va caractériser la personne riche est qu’elle va accepter de mettre tout sur la table ou vulgairement parlant comme dans le poker, elle va ce que l’on appelle faire du « All in ». En vrai, ce n’est pas qu’elle est inconsciente ou dingue. Au contraire, elle maîtrise ses émotions et sait ce qu’elle doit faire.

Dès lors qu’elle lance tous ses chevaux dans la bataille c’est à ce moment-là, que son cerveau et son corps se mettent en marche à 200% et qu’elle est prête à payer le prix du sacrifice et de quel sacrifice. Si on balance 200 000€ dans un projet avec ou sans crédit et qu’il ne reste plus grand chose à par soi, il y a un fort désir de réussir et celui là pousse à se surpasser comme jamais. Très peu sont prêts à cela et la réussite appartient à ceux qui y croient.

– Un autre secret de richesse est de viser l’excellence mais pas la perfection, l’échec mais pas la défaite, la critique constructive mais pas le déni…

Ce qui différencie par exemple, un grand footballeur ou un grand coach et une grande équipe est un tout petit détail qui change tout. Celui de ne pas avoir peur d’avoir peur et sentir que c’est cela qui va te transcender. En un mot, si tu n’acceptes pas d’avoir peur et de te mettre en danger malgré l’incertitude, le manque de paramètres certains à 100% ou encore le faite de déplaire à des gens, tu n’aimes pas qui tu es et par conséquent, tu ne peux assumer la responsabilité dans ta vie mais tu vas accuser l’extérieur. Si l’on se donne tous les moyens de réussir même en cas d’échec, il ne peut y avoir de regrets.

– Une autre caractéristique des gens riches est qu’ils agissent et se bougent plus que les autres.

Ils font l’effort d’apprendre plus, de connaître plus d’êtres humains, de découvrir plus d’environnements ou d’univers différents… En un mot, ils ne restent pas devant leur écran de télévision mais développent des chaînes d’argent, d’amour ou d’opportunités.

– Les gens riches n’ont pas peur et ne détestent pas l’argent. Ils en font pas une obsession mais ne disent pas que ce n’est pas important sinon demandez à une personne qui pense le contraire de vous donner cela.

Les pauvres détestent l’argent, les riches l’aiment comme un outil vers plus de liberté et de choix.

Être généreux est un autre secret des gens riches et qui permet aussi, de donner du travail à d’autres. Beaucoup de faux riches diraient: « Si j’avais plein d’argent, je pourrai m’acheter pleins de bijoux, vêtements, voitures et autres parures d’apparat et pouvoir parader… ».

Quand une personne vraiment riche te donne quelque chose, elle te le donne vraiment et n’attend rien en retour même pas de la reconnaissance. Elle ne t’accuses pas non plus d’être radin et de ne pas offrir de cadeaux pour ensuite en faire de même (tout garder) et te culpabiliser comme le font beaucoup de gens frustrés.

Au contraire, quand elle donne c’est avec le coeur et l’envie d’élever la personne qui reçoit le présent. Ce qu’elle souhaite au plus haut point, c’est que tu sortes également de cet océan marécageux ou chacun veut tirer la couverture vers soi et lâcher le moins possible.

Elle vit libérée au niveau de son esprit et est convaincue que la richesse, l’abondance ou quelque soit le mot que l’on attribue pour dire que l’on contrôle sa vie, vient avant tout de la psychologie et des croyances intérieures et non des gens ou de l’environnement.

 

Publié dans Argent et liberté, Motivation, Plan du site, Richesse | Laisser un commentaire

Gagner du pouvoir d’achat

Si l’on veut augmenter son pouvoir d’achat de façon importante, il y a des principes essentiels à respecter.

L’un des premiers principes est bien sur déjà de conserver un même niveau de vie c’est à dire ne pas augmenter ses dépenses en fonction de l’élévation de ses revenus.

Cela paraît simple mais on en revient surtout à la première question qui est de savoir comment avoir plus d’argent chaque fin du mois.

Voici une stratégie facile à appliquer à tout âge, même à 60 ans pour augmenter ses rentrées d’argent.

Il est aisé déjà de remarquer que si l’on vit en France ou au Portugal ou encore à Madagascar on ne va pas avoir le même niveau de vie car le coût et la valeur de celle ci n’est aussi pas la même.

Un euros en France permet d’acheter moins que un euros en Thaïlande ou à Madagascar….

Si l’on saisit ce principe cela signifie que pour s’enrichir et quel que soit le pays où l’on vit, on doit vivre en dessous du coût de vie moyen par rapport à ses revenus.

Admettons que l’on veuille devenir propriétaire avec 1 500€ de revenus mensuels et que l’on paye 500€ de crédit aussi mensuel ce qui signifie donc, que l’on est endetté à 33% de son revenu et qu’on ne peut plus reemprunter rapidement.

Maintenant pour le même salaire, ce n’est plus 500€ mais 400€ de crédit mensuel donc ce qui fait 26% de taux d’endettement et que l’on place la différence de 100€ chaque mois sur un compte d’assurance vie rémunéré à 2.5%, on obtient un peu plus de 1 225€/an et il est très simple avec d’autres stratégies d’obtenir bien plus.

Qu’est ce que cela permet de faire?

– Déjà on comprend que l’enrichissement est une question de patience. Comme on dit « un sou est un sou ». Les gens riches ont foi en cette vertu. Il vaut mieux être la cigale que la fourmi et savoir temporiser.

– Ensuite c’est développer une vision de long terme et savoir se comporter comme un adulte et non un enfant. Il ne suffit plus de réclamer ou pleurer pour obtenir. Cela ne marche pas une fois que l’on rentre dans le monde social et professionnel entouré d’adultes, de luttes et de compétition…. Le court terme tue toute réussite au même titre que la compétition au détriment de la créativité. Ce qu’il faut c’est savoir comment et quoi demander et comment agir.

Pour gagner du pouvoir d’achat, il y a cette stratégie qui consiste par exemple, à devenir propriétaire mais pas tout de suite de sa vrai maison ou de « sa maison idéale ».

Beaucoup de gens tombent dans ce piège là et s’endettent jusqu’au cou durant des années.

Pourtant ce que l’on peut faire, c’est acheter un T1 ou T2 d’une surface entre 10 et 30m2 et y habiter pendant quelque temps pour rembourser le crédit (les intérêts à la banque en premier) et diminuer le capital à rembourser (intérêts+montant emprunt).

Cela s’appelle de l’amortissement.

Comme il s’agit d’un bien avec un montant plus faible que pour un T3 ou T4, la marge dégagée et ce qui reste à la fin du mois est plus important.

Comme il s’agit aussi de rembourser 50 000€ au lieu de 100 000€, si la banque permet un remboursement par anticipation sans frais (à négocier au départ) et moyennant une somme minimale de 10% du montant qui reste à rembourser alors, il est plus simple de rembourser 10% de 50 000€ donc 5 000€ que 10% de 100 000€ donc 10 000€.

Le remboursement par anticipation permet également, de diminuer les échéances mensuelles du faite d’une somme globale moindre à rembourser et tout en conservant la même durée de prêt.

Grâce à cela, on diminue son taux d’endettement car il n’y a par exemple plus que 300€ de prêt mensuel pour toujours 1 500€ de salaire mensuel (ou plus).

La magie de cela c’est qu’en louant son logement à 500€ pour 300€ de prêt, on annule la dette car la banque prend en compte que 70% du loyer gagné donc 350€ pour 500€. Comme il n’y a que 300€ de prêt ce qui veut dire que le taux d’endettement tombe à zéro et que l’on gagne 50€/mois de capacité d’emprunt supplémentaire.

Cela permet de renouveler une autre opération sur le même type de bien ou un peu plus cher mais toujours en veillant à rester bien en deçà des 33% de taux d’endettement.

Les surfaces peuvent augmenter ainsi que les modes d’investissement (colocation, découpage de pièces pour créer plusieurs studios…).

Plus on commence tôt et plus les résultats sont rapides et immédiats surtout dans des villes où le prix au m2 est pas très cher.

Dans celles ci, beaucoup veulent devenir propriétaires donc cela laisse plus de place à ceux qui louent à des étudiants ou de jeunes travailleurs.

Même à 60 ans et en revendant sa maison, il est possible de le faire sans pour autant passer par un prêt et ne vaut il mieux pas voyager quand on est en retraite qu’à cet âge….

Dans les grandes villes où le prix du mètre carré est élevé comme à Paris, il vaut mieux rester locataire et investir en parallèle.

Mais fondamentalement, il n’est pas difficile d’élever son pouvoir d’achat en sachant faire preuve de patience et de discipline.

Cela marche également pour la bourse avec des rentes mensuelles.

Rester locataire et investir par ailleurs, est aussi simple quand on sait comment garder son argent et le fructifier par la suite en cash sans crédit puis avec et ensuite devenir propriétaire pour renouveler la même stratégie que celle du haut.

Il ne faut pas se plaindre si on a pas assez en fin de mois et que l’on a le sentiment de racler son assiette.

Citation: « Si tu veux un jour détenir des assiettes en porcelaine alors commences déjà par en avoir en plastique. »

Publié dans Argent et liberté, Gagner argent, Générer argent, Investir, Plan du site | Laisser un commentaire

Économiser : 15 façons simples

Ce qu’il faut déjà faire remarquer, c’est que se concentrer ou focaliser sur les économies ne permet pas de devenir riche.

En effet, la raison qui l’explique est que cela reste limité et atteint un certain seuil ou plafond d’argent non dépensé, il n’est pas possible d’aller au delà à l’inverse de faire de l’argent ou il n’y a pas de limite.

Maintenant, apprendre à bien dépenser pour garder plus d’argent permet aussi de savoir en gagner plus.

Cet article compare le faite de dépenser moins ou dépenser mieux.

Voici douze manières simples d’économiser de l’argent et sans pour autant se priver:

Supprimer les dépendances comme l’alcool, la cigarette, le café, le thé, les sodas, les sucreries, la junk foods, les jeux d’argent, le tele shopping etc..

Il y a aussi les mauvaises habitudes comme trop de consommation de vêtements, jeux vidéos, restaurants, sorties en boîtes etc qu’il faut savoir réduire et en privilégiant la qualité à la quantité.

– Éliminer des dépenses inutiles comme le fromage, le lait, la viande, les yaourts et remplacer cela par du lait, steak ou yaourt soja..

– Chasser les bas de rayons pour le papier toilettes, mouchoirs, sacs poubelles, sacs aspirateurs..

Comparer différents produits ou services similaires comme pour la banque, l’assurance, l’alimentaire, l’électricité, le chauffage, internet, téléphonie etc..

Aujourd’hui, tout est comparable et il n’existe plus aucun monopole à part quand on prend le train mais même pour cela, il y a la solution qui suit.

Remplacer un objet ou mode de consommation par un autre comme un rasoir à main avec de la mousse par un rasoir électrique, acheter sur internet au lieu d’aller dans un magasin ou pratiquer le covoiturage au lieu de prendre le train…

Plus on apprend à trouver le bon détour sans pour autant, se contraindre et mieux cela est.

Acheter d’occasion est le principe de richesse utilisé par beaucoup de personnes riches qui savent différencier un actif avec un passif.

Une voiture est un passif, un téléphone, une machine à laver aussi etc et pour autant, il est simple de trouver de la qualité durable et pour pas cher comme sur Priceminister ou chez Envie…

Faire attention aux dépenses et frais cachés qui grèvent au fur et à mesure son budget.

Quand on laisse ses prises branchées en permanence (tv, box), les radiateurs avec les fenêtres ouvertes ou encore son téléphone en consommation maximale et avec des applications qui puisent sur la batterie, le frigidaire qui surconsomme en hiver etc et plus on perd d’argent.

Il en est de même par exemple, quand on investit en bourse et que l’on paie des frais sur versement ou retrait. Moins on achète et vend régulièrement, moins on gaspille d’argent tout comme d’acheter à la limite maximale du premier plafond au lieu du début de celui ci et ceci pour chaque niveau de plafonds car les frais sont dégressifs.

Privilégier la qualité à la quantité ou la remise. Même d’occasion, il faut savoir choisir la qualité. La fameuse expression « le pas cher coûte très cher » porte bien son nom.

Des meubles, des chaussures, un ordinateur ou de la nourriture de qualité à un prix plus cher permettent aussi une meilleure longévité et moins de dépenses pour réparer ou soigner.

Veiller à l’entretien de son habitat, ses appareils, son argent, sa vie etc..

Les personnes riches savent prendre soin de leur voiture (comme avec le pré contrôle technique gratuit de Renault qui évite d’avoir à payer lors du contrôle technique), leurs outils, patrimoine et santé. Elles ne laissent pas s’aggraver les choses et agissent de suite. Ce qui signifie que l’on attend pas d’avoir la tuile cassée pour agir mais au contraire, on anticipe pour avoir l’esprit serein. Savoir s’entourer d’un bon mécanicien, souscrire à une assurance contre les accidents de la vie, payer une bonne mutuelle santé, mettre du bon double vitrage ne sont que quelques exemples.

Supprimer les abonnements inutiles comme à NETFLIX, à des revues sans intérêts, à des forfaits qui coûtent cher par rapport au temps utilisé comme dans une salle de sport si non régulier.

Comparer le coût avec la valeur d’utilisation.

Il y a beaucoup de choses que l’on achète une fois sans que pour autant on ne l’utilise souvent comme un DVD, un vêtement, un objet décoratif en plus, un appareil de sport ou encore une piscine…

Soit on décide de vraiment s’en servir souvent et alors, on achète si on estime que sa valeur d’utilisation en vaut vraiment le coût payé. Soit on n’achète pas ou on revend ou donne cela à quelqu’un qui peut en faire un meilleur usage.

– Il ne faut jamais oublier ce principe de temporisation car en réalité, beaucoup de dépenses qui paraissent indispensables ne le sont pas.

On peut vouloir s’acheter une piscine et finalement se rendre compte qu’un bon bain ou bonne douche quand il fait chaud remplace aisément cela et rien empêche de bouger sans avoir besoin d’appareils etc… Temporiser permet de repousser l’acte d’achat d’une semaine ou un mois. Si on se rend compte qu’on n’a pas forcément cette pensée à l’esprit régulièrement (même une voiture en ville) c’est que ce n’est pas indispensable.

La location est un bon moyen d’économiser. Quand par exemple, on part en vacances la location de voiture s’impose et le reste du temps en habitant en ville, les transports en communs remplacent aisément la voiture. Louer aussi un camion de déménagement par exemple et faire soi même, permet d’éviter de passer par des sociétés qui facturent plus chers avec le coût de la main d’oeuvre.

La négociation est un principe fondamental de richesse.

Il ne sert à rien de négocier sa baguette de pain chez le boulanger mais en revanche, pour une chose qui a de la valeur en termes de coût comme une voiture, une maison, un voyage en avion ou une prestation de services comme pour des photos de mariage… En effet, plus les prix sont élevés et plus en général, les marges le sont aussi ainsi que le potentiel pour acheter moins cher.

– Le rapprochement domicile travail et la taille de celui ci et des pièces à une incidence importante sur le coût des charges variables.

Habiter trop loin de son travail implique des coûts de transports plus importants sans compter ceux de la vie quotidienne (magasins trop loin…) et des pièces avec une surface trop grande demandent plus de chauffage et d’entretien. Une surface de maison maximum de 100 m2 et des pièces grandes de 20m2 maximum suffit amplement.

Ce qu’il ne faut pas oublier de retenir de tout cela, c’est que penser à économiser doit toujours se faire en veillant à respecter ce principe de l’abondance. À savoir, que s’il me manque de l’argent ou des moyens pour appliquer tout d’un coup, je peux agir en faisant une chose puis une autre et encore une pour finir de les combiner aussi entre elles…

C’est cela qui aide à se détacher des fausses économies qui ruinent ses espoirs, minent sa vie et maintiennent dans la pauvreté pour adopter de vrai principes avec son argent afin d’étendre cela dans la génération d’une aisance illimitée.

 

Publié dans Argent et liberté, Economiser, Gagner argent, Plan du site | Laisser un commentaire

L’espoir

Publié dans Motivation, Plan du site | Laisser un commentaire

Calculer son crédit immobilier

Quand on achète dans l’immobilier que cela soit pour y habiter ou à but spéculatif (location, achat revente), il s’avère important de maîtriser certains calculs:

Le premier concerne celui de son taux d’endettement.

Pour cela, il faut savoir mettre d’un côté les rentrées d’argent mensuelles prises en compte en majorité par les banques c’est à dire revenus professionnels, treizième mois et loyers éventuels (pondérés de 70%) et diviser cela par les loyers et/ou crédits en cours comme pour un bailleur qui loue un logement aussi pour lui et avec des prêts sur des investissements locatifs.

Pour diminuer cela, il est possible d’augmenter ses revenus comme en négociant son salaire à la hausse ou changer de fonction ou d’entreprise ou encore en faisant une activité supplémentaire en cdi également (2.5h par semaine d’aide à domicile).

Il est possible aussi de changer de mode de prêt (caution au lieu hypothèque), renégocier ou faire racheter ses prêts en cours ou encore de les solder (crédits conso) ou rembourser par anticipation sans frais en cas d’apport personnel.

Autres solutions comme rallonger la durée du prêt, choisir une banque avec un montant de caution plus faible, mettre un apport..

Enfin, louer un bien moins cher pour soi et plus cher pour investir, louer une partie de sa maison, revendre pour acheter plus petit…

En faite, ce ne sont pas les solutions qu’il manque et il suffit de les chercher car il n’y a pas de prix à la liberté.

En fonction de ses calculs, on peut facilement arriver à déterminer dans quelles directions aller et quel choix faire.

Ce qu’il ne faut pas objecter non plus, c’est qu’un loyer ou un crédit à sa charge trop important grève sa capacité d’endettement qui ne dépasse que rarement 33% pour les banques sauf si possibilité de baisse rapide à venir suite à nouveau emprunt.

Il en est de même pour des revenus (travail, locatifs) trop faibles par rapport aux charges (crédits, loyers) afin de mesurer le risque pour la banque ou d’évaluer le taux d’efforts pour l’emprunteur.

Si on a 1 200€ de revenus du travail sur 13 mois+400€ de revenus locatifs charges comprises et que de l’autre côté on a 400€ de loyers charges comprises et/ou crédit+ 250€ de prêt à rembourser, le calcul est:

• (1200€×13 mois)/12 mois)+(400€×0,70)= 1 580€ cela constitue les revenus pondérés mensuellement sur une base de 13 mois et en pondérant les loyers de 70% (marge prise par la banque en cas de vacances locatives, non paiement de loyers, charges…).

• 400€+250€=650€ qui constitue au regard de la banque les charges.

• 650€×100/1 580€=41,13%.

On dépasse les 33% de taux d’endettement ce qui fait qu’une banque n’aurait pas pu prêter mais il suffit d’acheter son premier bien pour le mettre en location et tout de suite après se trouver soi même locataire et alors on arrive à ce taux.

Pour le faire baisser, il suffit de reprendre les solutions citées plus haut.

Si admettons maintenant, j’ai 1 500€ de revenus et 600€ de loyers et 600€ de crédit en tout et pour tout cela donne:

• 1 500€+(600€×0,70)/600€=31.25% car c’est 1 920€/600€.

Donc dans ce cas là, je ne dépasse pas les 33% et il me reste un écart de 1.75%.

C’est pour cette raison, qu’il ne faut pas avoir peur du crédit en choisissant la solution la plus simple qui est celle d’acheter sa résidence principale uniquement et/ou en tout premier mais qu’il ne faut pas pour autant, écouter trop facilement les sirènes de ceux qui vous disent qu’il est simple et facile d’investir et enchaîner biens sur biens (la bourse est bien plus facile..).

Le savoir est important.

Comme on sait comment se calcule un taux d’endettement, il est possible aussi de calculer sa capacité de remboursement en fonction du premier.

Le calcul est le total des revenus mensuels multipliés par 33% et que l’on soustrait par le prêt en cours.

On obtient grâce à cela, le montant mensuel que l’on peut encore emprunter:

• (1 920€×0,33)-600€=33.6€ par mois donc ce qui veut dire dans ce cas présent presque rien du tout car cela n’achète même pas un parking qui coûte au moins le double par mois.

Si on a cette fois 2 000€ de revenus mensuels et plus que 400€ de prêt mensuel à rembourser (grâce aux remboursements anticipés..) cela donne:

• (2 000€×33%)-400=260€ par mois ce qui est déjà plus confortable pour acheter parking, garage ou un petit studio en province avec une bonne négociation.

Sans aucun prêt et avec 1 500€ par mois par exemple, on peut rembourser 500€ car on divise à chaque fois par 1/3.

Enfin, pour vraiment avoir une base précise du montant à emprunter on calcule cette fois ci, sa capacité d’emprunt maximum ce qui signifie le montant maximum que l’on peut emprunter même s’il faut souvent ne pas aller jusqu’à celui ci (notamment pour acheter sa résidence principale) malgré que certains agents immobiliers (même ceux qui passent à télévision) peuvent vous inciter à le faire.

Pour un achat spéculatif, cela peut être avantageux d’emprunter au maximum pour déduire travaux et intérêts d’emprunts etc mais pas pour l’achat d’une résidence principale car il y a les frais annexes (notaire, agence, dossier, garantie, assurance du bien..) qui se rajoutent en plus.

Donc pour calculer sa capacité d’emprunt, il faut partir du montant que l’on obtient de sa capacité de remboursement mensuelle comme 500€, 1 000€ etc et multiplier cela en fonction du montant emprunté, de la durée et du taux qui s’applique.

Ce qu’il faut noter d’essentiel est que, plus le montant de la capacité de remboursement est élevé ainsi que la durée de l’emprunt longue et le taux d’intérêt le plus bas possible et plus celui du montant de l’emprunt total est faible.

A titre d’exemple, sur une durée d’emprunt sur 10 ans si j’ai 1 000€/ mois de capacité de remboursement avec un taux d’intérêt de 2%, je peux emprunter 108 500€ et pour 3% plus que 103 500€.

Si je passe sur une durée de 15 ans avec toujours 1 000€/mois de capacité de remboursement on obtient 155 000€ pour 2% et 144 500€ pour 3%.

Avec 1 500€ de capacité de remboursement, les montants d’emprunts possibles augmentent.

Être au taquet de sa capacité d’emprunt est un moyen de pouvoir demander plus d’argent à la banque mais avec l’inconvénient, de devoir pendant des années se priver chaque mois car plus d’argent sur le compte pendant longtemps même avec une durée plus longue.

Si en revanche, la stratégie consiste à faire des gros travaux pour valoriser le bien et de manière à le louer plus cher tout en pratiquent un différé de remboursement de prêt sur 1 ou 2 ans et avec une bonne option fiscale (nue ou meublée en réel) sur de la colocation ou du saisonnier, là cela s’avère une option payante.

Il ne faut jamais objecter tout de même, que savoir faire les choses dans l’ordre comme d’aller voir plusieurs banquiers pour calculer sa capacité d’emprunt puis un courtier pour choisir les meilleures options et mieux rembourser les premiers et enfin un comptable fiscaliste pour diminuer voire annuler son endettement (investissement locatif) est la voie la plus viable pour réussir.

Donc commencer par le dernier calcul pour revenir jusqu’au premier est la meilleure des solutions.

Ce qu’il faut retenir de cela, c’est que les choix d’aujourd’hui font les résultats de demain et que ce qui nous arrive aujourd’hui sont le résultat des choix et décisions qui ont été prises hier.

 

 

Publié dans Economiser, Immobilier, Investir, Plan du site | Laisser un commentaire

Augmenter son apprentissage

La meilleure façon de réussir plus rapidement est aussi d’apprendre plus vite.

Pour cela, il faut être le plus direct et aller à l’essentiel.

Si l’on veut apprendre le maximum de choses dans un domaine, il suffit par exemple de suivre quelqu’un par le biais de son blog, ses vidéos, ses livres, ses formations ou encore mieux de visu en lui posant la question sans attendre.

Bien sûr on a rien pour rien ce qui signifie donc, qu’il faut savoir donner des contreparties en terme d’argent ou de service.

Maintenant améliorer sa vitesse de lecture ou celle des vidéos YouTube est aussi un moyen d’apprendre et progresser plus vite.

Pour lire plus vite, il faut savoir regarder la moitié de la première partie de la ligne puis la deuxième moitié de l’autre et sur un livre mettre son doigt dessous celle ci.

Pour visionner plus vite, il suffit d’aller dans les trois traits en pointillé en haut à droite sur la vidéo, cliquer sur vitesse de lecture. Le paramétrage par défaut est sur normal mais on peut choisir aussi 1,25 ou 1,5 ou encore 2. Ce dernier convient bien pour une personne qui ne parle pas trop vite sinon 1,5 est bon dans la plupart des cas.

Ce qui différencie la réussite de l’échec, c’est aussi le pouvoir d’acquisition de nouveaux savoirs et nouvelles connaissances avant la plupart des gens pour prendre une bonne longueur d’avance.

A vous d’appuyer sur l’accélérateur.

Publié dans Accomplissement, Développement personnel, Efficacité, Plan du site | Laisser un commentaire

Acheter du bitcoin

Le bitcoin a perdu plus 15% de sa valeur en 24h, l’ethereum plus de 23%, le ripple plus de 30%….

Ce sont ce genre de nouvelles qui intéressent les vrais investisseurs.

Les prochains jours vont être décisifs mais il semble judicieux de placer un peu d’argent maintenant ne serait ce que 100€ au moment où beaucoup de Chinois ou Coréens revendent en attente de réglementation possible.

Il faut aussi respecter la devise de César : »Veni, vidi, vici » pour « je suis venu, j’ai vu et j’ai vaincu ».

Cela veut dire bien rentrer quand tout le monde revend, attendre que cela remonte de façon linéaire et quand cela rebaisse, tout revendre.

Celui qui réussit n’est pas forcément celui qui prend le train de départ mais plutôt celui qui saisit la meilleure rame.

Publié dans Gagner argent, Plan du site | Laisser un commentaire

Investir sur un compte titres

Dans cet article, il n’est pas abordé l’aspect fiscal moins avantageux du compte titres comme pour le PEA dans cet article.

Il est aussi intéressant d’investir là dessus à condition de choisir des actions à fort potentiel et qui dépasse chaque année la valeur du SP 500 c’est à dire des 500 plus grandes actions américaines.

Les meilleures sont MICROSOFT, APPLE, AIR PRODUCTS, MASTERCARD, GOLDMAN SACHS, GOOGLE, AMAZON, NETFLIX, UNITEDHEALTH GROUP, BOEING..

Ce qu’il faut regarder, c’est la valeur de celles ci relativement abordables car certaines cotent très cher comme celle d’AMAZON qui dépasse les 300 dollars et si, elles distribuent un dividende annuel ce qui est toujours mieux.

Après dès lors qu’elles sont en évolution constante et croissante, il reste toujours utile d’ajouter celles ci dans son portefeuille boursier pour retirer cela des années plus tard ou même à tout moment (moyennant impôts) comme en cas de besoin et sans clôturer pour autant le compte titres à l’opposé du PEA.

Mais en mêlant les avantages de l’un avec ceux de l’autre et tout en prenant les bonnes options (actions, périodes..) en plus de rajouter des foncières cotées sur le compte titre ou en les conservant sur le PEA, on obtient des résultats bien supérieurs à ceux de la moyenne du marché.

 

Publié dans Bourse, Investir, Plan du site | Laisser un commentaire

Investir dans le bitcoin

Si on a pas peur pour son argent et que l’on défini essentiellement la sécurité de façon intérieure et non en regardant à l’extérieur, il est évident que plus on multiplie la prise de risques sur différents leviers et plus on peut atteindre sa liberté en matière de temps.

Non pas celle qui consiste à dépendre du système en permanence et à devenir ce que l’on appelle « un assisté social ».

Si certains se reconnaissent dans cette description, désolé pour vous mais c’est qu’au lieu de contribuer à la richesse de tous, vous la parasitez.

Le marché est créé et fonctionne grâce à la dette. Tant qu’il y a plus d’argent à rembourser que celle que l’on prête cela signifie que l’on peut toujours plus enrichir le monde.

Il est possible de le faire de façon négative à l’aide des banques en participant par exemple, au financement du pétrole et des centrales nucléaires.

Ou encore, de manière positive comme pour faciliter les échanges et transactions.

Même si peut être que le bitcoin repose sur une énorme bulle qui peut éclater à tout moment, elle participe quand même à de meilleurs marchés notamment en ayant pas de frais sur paiement pour les sociétés contrairement aux cartes bancaires traditionnelles.

Ceci est un élément qui peut signifier que tant que les gouvernements autorisent cela et n’y mettent pas de veto, cela peut être un moteur de création de richesse.

Maintenant le bitcoin n’est pas régulé et créé à partir de rien comme avec les banques qui ne gardent que très peu dans leurs caisses et prêtent le reste avec intérêts.

Il récompense un pari sur l’avenir et tout comme la bourse ou l’immobilier, il faut savoir acheter quand le prix est bas.

Mettre une somme relative et attendre comme sur le bitcoin ou l’ethereum..

Peut être que dans un an, cinq ou dix il aura beaucoup évolué et permis d’être plus riche et libre qu’avant.

Publié dans Gagner argent, Plan du site | Laisser un commentaire